20 Minutes France n°3529ES 17 mar 2020
20 Minutes France n°3529ES 17 mar 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3529ES de 17 mar 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 8

  • Taille du fichier PDF : 1,4 Mo

  • Dans ce numéro : le Président Macron déclare la guerre au virus.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
ACTUALITÉ Pandémie Selon une étude, le coronavirus peut survivre jusqu’à trois jours sur certains matériaux Une menace invisible, mais réelle. Le message est martelé par les autorités  : pour lutter contre l’épidémie de coronavirus, il faut appliquer les gestes barrières, comme se laver les mains, tousser et éternuer dans son coude, utiliser des mouchoirs à usage unique. Et se laver à nouveau les mains. Mais y a-t-il un risque de contamination si l’on touche un objet ou une surface qui a été en contact avec le coronavirus ? Une étude menée par les autorités sanitaires américaines, les National Institutes of Health, permet d’en apprendre un peu plus sur la durée de survie du coronavirus sur les surfaces inertes. Les virologues qui ont mené ces essais ont pu établir que le nouveau coronavirus pourrait survivre jusqu’à trois jours sur du plastique et sur de l’acier, et jusqu’à vingt-quatre heures sur des matières comme le carton ou le papier. De quoi se faire une idée de survie du Covid-19 si éventuellement il était en contact avec les paquets de pâtes, de papier-toilette ou des boîtes de conserve. Mais aussi chez soi, sur les poignées de portes, les plans de travail, les robinets, etc. « Ces surfaces, ce sont les «fomites»  : tous les objets potentiellement porteurs de germe et qui peuvent poser des problèmes en matière d’hygiène dans la gestion du coronavirus », explique à 20 Minutes Jocelyn Raude, enseignant-chercheur à l’Ecole des hautes études en santé publique. Le virus survivrait moins longtemps sur d’autres surfaces  : pas plus de quatre heures sur le cuivre, métal majoritaire dans la composition de nos pièces de monnaie. Et environ trois heures maximum sur des aérosols. Des résultats similaires avec ceux obtenus sur les échantillons de Sars-CoV-1, le coronavirus à l’origine de l’épidémie de Sras, qui touché le monde en 2003. Ces données pourraient laisser penser que la transmission du virus par l’air et par les objets est plausible. Toutefois, sa survie sur certaines surfaces ne signifie pas que les risques d’être infecté en les touchant soient avérés. Les particules du virus peuvent être présentes sans représenter un risque infectieux, puisque, comme le rappelle la D re Angela Rasmussen, virologue à l’université de Columbia à New York, « si les virus peuvent rester présents sur certaines surfaces plusieurs jours, le nombre de particules virales infectieuses se réduit jusqu’à 1000 fois ». Anissa Boumediene Prévisions ultra détaillées TV-WEEI-APPLIS ##JEV#172-98-https://tinyurl.com/rypeuo5##JEV# 2 Mardi 17 mars 2020 Le Covid-19 à l’épreuve des surfaces Le virus ne résisterait pas plus de quatre heures sur le cuivre, métal majoritaire des pièces de monnaie. Ça mouille ici et là, ça brille aussi par là Des pluies se produisent du Massif central aux Pyrénées avec de la neige en montagne. En remontant vers le Nord et en direction des frontières de l’Est, le temps est plus calme, malgré un faible risque d’averse des Paysde-la-Loire à la Normandie. S. Bozon/AFP Sur le plastique, le coronavirus aurait une durée de survie maximum. Le danger des gouttelettes projetées Le principal mode de transmission du virus reste les gouttelettes projetées par une personne contaminée lorsqu’elle parle, tousse ou éternue. Or beaucoup de personnes, enfants et jeunes adultes en particulier, peuvent être porteuses asymptomatiques du virus. Donc ne pas savoir qu’elles sont infectées et ainsi propager la maladie. La météo en France Policiers et gendarmes s’organisent Le cas de figure était redouté depuis plusieurs semaines. De plus en plus de policiers et gendarmes sont dépistés positifs au coronavirus. En conséquence, les forces de l’ordre s’adaptent. « Nos modalités d’accueil évoluent », indique la police nationale sur son compte Twitter. Elle a diffusé un document appelant la population à ne composer le 17 qu’en cas d’urgence et à privilégier autant que possible les démarches en ligne. Par ailleurs, selon les informations de 20 Minutes, il a été décidé de fermer les commissariats annexes et de mettre en place un préfiltrage à l’extérieur des autres. En matière de police judiciaire, la direction des affaires criminelles et des grâces du ministère de la Justice a donné aux procureurs des instructions dans une note « afin de freiner la propagation du virus Covid-19 ». Elle demande notamment aux magistrats d’inciter les policiers et gendarmes à donner la priorité « aux enquêtes de flagrance présentant un fort enjeu en termes d’ordre public et nécessitant une réponse judiciaire rapide ». De son côté, la gendarmerie nationale a, selon nos informations, mis en place un plan de continuité de l’action. Les gendarmes entendent se concentrer sur la lutte contre les atteintes aux biens et aux personnes et la défense des points d’intérêt vitaux, comme les centrales nucléaires ou les palais nationaux. Les permissions et jours de repos pourraient être suspendus et des réservistes appelés en renfort. « Hors urgences, les gens peuvent contacter jour et nuit les gendarmes grâce à la brigade numérique », rappelle une source proche du dossier, précisant que les brigades restent ouvertes. Thibaut Chevillard
ACTUALITÉ Le temps du confinement est venu Coronavirus Emmanuel Macron a durci les mesures pour éviter la propagation du Covid-19 en France « Nous sommes en guerre ». La phrase a été répétée une dizaine de fois, pour bien faire passer le message. Lundi soir, Emmanuel Macron s’est adressé aux Français en pleine crise du coronavirus. Le chef de l’Etat a annoncé un durcissement des mesures pour lutter contre la propagation de l’épidémie et un report du second tour des élections municipales. Mais pas seulement. V Restrictions des déplacements pendant « 15 jours au moins ». « Nous avons vu du monde se rassembler dans les parcs, les marchés bondés, les restaurants, les bars qui n’ont Les frontières de l’UE et de l’espace Schengen seront fermées pendant 30 jours. pas respecté la consigne de samedi, comme si au fond la vie n’avait pas changé », a déploré le chef de l’Etat. « Non seulement vous ne vous protégez pas vous, mais vous ne protégez pas les autres », a-t-il sermonné. Il en a donc tiré des conclusions, et après avoir consulté le Conseil scientifique installé depuis le début de la crise, le chef de l’Etat a imposé de Loyers et factures sont suspendues pour les PME en difficulté. D. Meyer/AFP F. Durand/Sipa ##JEV#146-84https://tinyurl.com/tzt58en##JEV# Emmanuel Macron a également annoncé le report du second tour des élections municipales. nouvelles restrictions « pour réduire nos déplacements et nos contacts au strict nécessaire ». Sans prononcer le mot « confinement », le chef de l’Etat a annoncé que « dès demain [mardi] midi, et pour 15 jours au moins, nos déplacements seront très fortement réduits ». Quelques minutes après le discours présidentiel, le ministre de la Santé Olivier Véran a demandé aux Français de limiter leurs contacts quotidiens à cinq personnes. V Fermeture des frontières européennes pendant un mois. Dès mardi, les frontières à l’entrée de l’Union européenne et de l’espace Schengen seront fermées pendant 30 jours, sauf pour « les Français actuellement à l’étranger » qui pourront rentrer en France, a précisé Emmanuel Macron. « Concrètement, tous les voyages seront suspendus. » V Report du second tour des municipales. Enfin, parmi toutes ses annonces, le président de la République a également confirmé le report du second tour des municipales, prévu dimanche. Ce second tour pourrait avoir lieu le 21 juin. Cette décision semblait inéluctable dès dimanche soir, mais elle peut remettre en question le choix de l’exécutif d’avoir maintenu le premier tour du scrutin le 15 mars. Par ailleurs, toutes les réformes en cours sont suspendues, même celle des retraites. Laure Cometti Trois cents milliards d’euros de garanties de prêts aux entreprises « Je vous demande de rester chez vous, et aussi de garder le calme », a déclaré Emmanuel Macron, mardi soir, à la télévision. Le président a aussi voulu rassurer le secteur économique. « Aucune entreprise, quelle que soit sa taille, ne sera livrée au risque de faillite », a-t-il assuré. Ainsi, il a promis une garantie des prêts bancaires accordés aux entreprises à hauteur de 300 milliards d’euros. Report de charges Les loyers et les factures d’eau, gaz et électricité seront suspendus pour les PME en difficulté. Il y aura aussi « un dispositif exceptionnel de report de charges fiscales et sociales, de soutien ou report d’échéances bancaires et de garanties de l’Etat à hauteur de 300 milliards d’euros pour tous les prêts bancaires contractés auprès des banques. » Emmanuel Macron a terminé son allocution télévisée en évoquant l’avenir. « Nous gagnerons, mais cette période nous aura beaucoup appris. (…) Nous serons plus fort moralement, nous aurons appris, et je saurai aussi avec en tirer avec vous toutes les conséquences ». Avant de conclure sur une phrase qui en appelle à la solidarité de tous  : « Hissons-nous individuellement et collectivement à la hauteur du moment, je sais pouvoir compter sur vous ».L.C. 3 Mardi 17 mars 2020nnCu secondes Premier essai clinique en cours contre le coronavirus. Lundi à Seattle (Etats-Unis), le premier essai clinique pour tester un vaccin contre le nouveau coronavirus a débuté, ont indiqué les autorités sanitaires américaines. « L’essai clinique ouvert va inclure la participation de 45 adultes volontaires en bonne santé âgés de 18 à 55 ans pendant environ six semaines », ont précisé les Instituts nationaux de santé américains (NIH) dans un communiqué. Les transports au ralenti, ce mardi. Deux métros sur trois seront en circulation dans la capitale ce mardi, 70% des bus et tramways, 60% des RER B et la moitié des RER A, a annoncé la RATP. Le groupe de transports a précisé que ces prévisions étaient « évolutives » avant d’éventuelles annonces du gouvernement. LE CHIFFRE 6 633 Le nombre de cas de coronavirus confirmés en France, lundi soir. Soit une hausse de 1210 cas en 24h. Le nombre de morts s’élève, lui, à 148, soit 21 décès de plus que la veille.

1 2-3 4-5 6-7 8


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :