20 Minutes France n°3517ES 6 fév 2020
20 Minutes France n°3517ES 6 fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3517ES de 6 fév 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 10

  • Taille du fichier PDF : 1,5 Mo

  • Dans ce numéro : électrique, la conversion en route.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
ActuAlité Une situation corsée pour le RN Municipales En Corse, une seule liste est soutenue par le parti de Marine Le Pen Non, le patronyme de Thierry Mariani n’est pas corse. L’eurodéputé le rappelle d’emblée, en décrochant son téléphone. Pour l’ancien ministre de Nicolas Sarkozy, leadeur de la Droite populaire, la Corse n’est qu’une terre de conquête comme tant d’autres  : il a annoncé lundi son soutien à une vingtaine de listes. La plupart sont conduites par des candidats du Rassemblement national (RN). Mais dans l’Aube, à Sète, à Carpentras ou à Ajaccio, ce sont des candidats sans étiquette. « Le RN a un gros potentiel électoral en Corse, note Thierry Mariani. Mais on a du mal à le transformer aux municipales. » Le parti de Marine Le Pen a donc décidé de soutenir sur l’île des candidats externes plutôt que des « frontistes » pur jus. Pour l’instant, un seul nom a été annoncé – et le parti a indiqué qu’il ne présenterait pas de candidat à Bastia. « François Filoni rassemble les forces citoyennes et populaires ajacciennes », a lancé Marine Le Pen, ce mardi, sur Twitter. Elle « appelle à la mobilisation » derrière cet ancien conseiller municipal du maire sortant, l’ex-LR Laurent Marcangeli. Le cas Filoni Son choix fait grincer quelques dents. Comme celles de Jean-Antoine Giacomi, ancien membre du RN  : « Il 10.12 16 8 7 7 é 5 a 11 13 13 12 11 P.Pochard-Casabianca/AFP (archives) n’y a qu’à voir le parcours de Filoni… Candidat divers gauche, puis écologiste, opposé à Laurent Marcangeli, puis avec lui en 2015 et, là, il le retrahit de nouveau », soupire l’étudiant en droit. Il précise n’avoir « plus de fonctions dans la fédération corse du RN ». Une fédération inactive depuis la fin de la campagne pour les européennes, en mai 2019, et qui se recompose brutalement. Marine Le Pen a annoncé la nomination d’Antoni Chareyre au poste de délégué régional. Il n’a pas répondu à nos sollicitations. François Filoni, au contraire, parle avec plaisir de ce soutien officiel du parti  : « On veut rassembler le maximum de Prévisions ultra détaillées TV-WEEI-APPLIS monde. Les gens du RN ne sont pas frappés d’indignité  : s’ils veulent faire un bout de chemin avec des objectifs bien précis, par exemple la sécurité dans les quartiers, c’est possible. » Une réaction mesurée… et logique. Si le parti de Marine Le Pen a rassemblé 27,7% des suffrages lors des européennes en 2019 et 48,52% au second tour de la présidentielle en 2017, il n’a recueilli que 3,28% des suffrages lors des élections à l’assemblée de Corse en décembre 2017. Le sociologue Jean- Louis Fabiani, professeur à l’université d’Europe centrale de Budapest, tente d’expliquer ce paradoxe  : « Le vote pour Marine Le Pen, en Corse, est assez 2 Jeudi 6 février 2020 la présidente du FN, ici à Ajaccio en 2017, avait pourtant obtenu 48,52% des voix au second tour de la présidentielle sur l’île. C’est le moment de se recharger en vitamine D Profitez d’une belle après-midi ensoleillée, avec la douceur qui s’impose peu à peu dans l’Ouest et dans le Sud. Il fait plus frais dans l’extrême Nord-Est. Dans les Hautsde-France, certains brouillards sont tenaces. abstrait, lié à une protestation générale. Et il faut accumuler beaucoup de capital politique et familial pour se présenter. » Le chercheur réfute l’idée que de nombreux électeurs alterneraient entre RN aux élections nationales et partis nationalistes aux élections locales, citant les études de Jérôme Fourquet. « Les élections en Corse obéissent de toute façon à des règles complètement différentes », affirme Jean- Guy Talamoni, président de l’assemblée de Corse. Et lui, qui rêve d’indépendance, lâche dans un sourire « que, en termes de sociologie politique, la société corse a son autonomie ». A Marseille, Jean Saint-Marc La météo en France Le budget ne fera pas que des heureux Fiscalité La politique du gouvernement favorise-t-elle les Français les plus aisés ? Alors que le budget a été adopté en décembre, l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) a fait ses calculs. Il en ressort qu’en 2020 le pouvoir d’achat des ménages français continuera de progresser de 5,1 milliards d’euros. Gain moyen par ménage  : 180 € , s’ajoutant aux 460 € versés l’an dernier à la suite du mouvement des « gilets jaunes ». Cette année, trois mesures jouent, en particulier  : la baisse de l’impôt sur le revenu, la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des foyers ainsi que la défiscalisation des heures supplémentaires, rétablie en 2019. Des mesures qui concernent près de 70% des Français. L’OFCE remarque que le budget 2020 est « taillé pour les classes moyennes supérieures ». « Pour les ménages dont le niveau de vie est compris entre 1 860 € et 2 750 € par unité de consommation, la part des gagnants dépasse les 90% », poursuit l’Observatoire. L’an dernier, les sommes consacrées au pouvoir d’achat étaient davantage réparties. « Au final, plus de la moitié des ménages appartenant aux 40% des plus modestes devraient perdre aux mesures du budget 2020 », peut-on lire dans l’étude de l’OFCE. Bercy conteste en partie les méthodes statistiques de l’Observatoire. Le ministère estime à 2,3% la hausse du niveau de vie des 10% des ménages les plus pauvres depuis le début du quinquennat. Un chiffre qui intègre les effets d’autres mesures, dont le « reste à charge zéro » instauré par la réforme « 100% santé ». Catherine Abou El Khair
ActuAlité Du thermique à l’électrique Innovation Le rétrofit promet de convertir sa voiture essence ou diesel, en changeant le moteur et ses composants « Tu es dans une vraie voiture vintage mais tu n’entends plus du tout le moteur. C’est incroyable. » Ce jour-là, Arnaud Pigounides a fait un nouveau converti au rétrofit, en faisant essayer sa voiture, une Porsche 912, sur un circuit privé. Si le moteur est silencieux, c’est normal, c’est le principe du rétrofit. L’opération consiste à extraire le moteur thermique, le réservoir et le pot d’échappement d’un véhicule essence ou diesel pour les remplacer par un moteur électrique, des batteries, une prise pour la recharge, etc. Deux types de voitures visés « Un bonheur », assure Arnaud Pigounides, président de Retrofuture, start-up qui veut se spécialiser dans la conversion à l’électrique de voitures anciennes. Ce trentenaire a découvert « cette autre façon de faire de la mobilité électrique » lorsqu’il vivait en Californie. Jusqu’à présent, il fallait obtenir une homologation pour chaque véhicule transformé pour avoir le droit de rouler. Mais une simplification pourrait intervenir à la mi-février. Les acteurs du rétrofit attendent, en effet, la publication d’un nouvel arrêté, qui devrait marquer le véritable lancement de cette autre façon de concevoir la mobilité électrique. Faut-il pour autant s’attendre à un démarrage en trombe ? « Techniquement, on peut « rétrofiter » tous types de véhicules, mais ça ne veut pas dire que, du jour au lendemain, on Le prix, gros hic de ce dispositif Il faudra compter au moins 10 000 € pour « rétrofiter » une voiture. « A ce tarif-là et alors qu’arrivent sur le marché des modèles électriques moins chers, un grand nombre d’automobilistes se laisseront certainement plus convaincre par l’achat d’un véhicule neuf que par la transformation de leurs véhicules thermiques », estime Joseph Beretta, président de l’Avere-France (Association nationale pour le développement de la mobilité électrique). le député uDi du Nord Guy Bricout. F. Pouliquen/20 Minutes T. Reynaud/Sipa Arnaud Pigounides, président de Retrofuture, acteur français du retrofit. sera en capacité de le faire en masse », précise Arnaud Pigounides. Deux types sont aujourd’hui propices à cette conversion. Les voitures anciennes tout d’abord. « Elles sont plus simples à transformer et ce sont des voitures coup de cœur que les gens aiment à collectionner et qui prennent de la valeur avec l’ancienneté », précise Arnaud Pigounides. Les véhicules spécifiques (utilitaires des artisans, camions frigorifiques et véhicules de livraison) sont aussi ciblés. Il ajoute les bus, « un gros morceau sur lequel travaillent déjà plusieurs start-up ». En cinq ans, l’association AIRe (Acteurs de l’industrie du rétrofit électrique) espère ainsi convertir à l’électrique 350 000 véhicules. « A peu près 1% du parc français », note Arnaud Pigounides. Fabrice Pouliquen Guy Bricout, le député du Nord derrière l’affaire du congé de deuil Législation A son insu, il est devenu celui par qui le scandale politique est arrivé. A 76 ans, Guy Bricout est le député (UDI) qui a porté, le 30 janvier, la proposition de loi visant à créer un congé de deuil de douze jours – au lieu de cinq – pour le décès d’un enfant mineur. Proposition qui a été rejetée par l’exécutif et la quasi-unanimité du groupe parlementaire LREM. Un refus « choquant » pour le député du Nord. « Quand je discutais avec chaque député de la majorité, il trouvait le projet intéressant, déplore-t-il. Ils ont obéi aux ordres, me disent-ils. » La standing-ovation qu’il a reçue de l’Assemblée, mardi, n’atténue pas son amertume. Lui-même a vécu ce deuil. En 2012, il a perdu son fils, âgé de 47 ans. Mais ce n’est pas cet épisode qui l’a motivé à créer ce congé de deuil. « J’ai été sensibilisé par Pascaline Meyer, une mère qui a perdu sa fille de 15 ans et qui a créé l’association Le sourire de Lucie », précise-t-il. « Douze jours me paraissent une durée symbolique. C’est un jour de plus que le congé paternité. Au Royaume-Uni, le congé de deuil est de quinze jours », explique-t-il. A Lille, Gilles Durand 3 Jeudi 6 février 2020 Une radiation de fonctionnaires demandée Radicalisation Mercredi, la préfecture de police de Paris est devenue la première administration à demander la radiation de fonctionnaires pour radicalisation. Selon nos informations, trois dossiers doivent être présentés à une commission paritaire spécifique, rattachée à Matignon. Après l’attaque du 3 octobre, où un agent de la direction du renseignement de la préfecture de police de Paris a tué quatre de ses collègues, les services du Premier ministre finalisent la mise en place de l’organisme paritaire. Et c’est la préfecture de police qui sera ainsi la première à le saisir. Selon nos informations, un premier dossier a été transmis à la commission paritaire, constituée de fonctionnaires et de représentants syndicaux. Il concerne un agent administratif dont la « pratique rigoriste » de l’islam a des répercussions sur son travail. Deux autres dossiers sont en cours d’instruction. La préfecture de police reproche au premier fonctionnaire une pratique rigoriste de la religion musulmane et un comportement prosélyte. La situation du dernier agent est « moins aiguë », indique une source policière.C. Gi.nnru secondes Catherine Trautmannrepart en campagne, à Strasbourg. La tête de liste du Parti socialiste aux élections municipales à Strasbourg, Mathieu Cahn, a annoncé, mercredi, qu’il cédait sa place à l’ancienne ministre et maire de Strasbourg, Catherine Trautmann. Le Sénat égratigne l’exécutif sur l’agriculture bio. L’objectif de 15% de surfaces bio en 2022 a été jugé « hors d’atteinte » par un rapport du Sénat, publié mercredi. Ce dernier épingle l’action menée par le gouvernement pour soutenir le développement de l’agriculture bio, ainsi que les différents soutiens financiers, jugés insuffisants. LE CHIFFRE 4 Quatre Français sur dix ne se sentent proches d’aucun parti, mais le RN est le premier auquel ils s’identifient, pour 13% d’entre eux, selon un sondage Elabe pour BFMTV.

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :