20 Minutes France n°3517 5 fév 2020
20 Minutes France n°3517 5 fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3517 de 5 fév 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'acharné Gailhaguet.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
CinéMa La « fantabuleuse » Margot Robbie Superhéroïne L’actrice, qui impressionne et pétille en Harley Quinndans « Birds of Prey », a interprété d’autres rôles féminins marquants Harley Quinn, la compagne du Joker, découvre l’indépendance une fois qu’elle s’est séparée de son redoutable amant. Après avoir été l’atout charme de Suicide Squad, de David Ayer, en 2016, où elle donnait la réplique à Jared Leto, Margot Robbie retrouve son personnage de bad girl déjantée en solo dans Birds of Prey et la fantabuleuse histoire d’Harley Quinn, de Cathy Yan, en salles ce mercredi. La comédienne s’amuse visiblement à entrer dans la peau de cette bombe sensuelle à la voix de fillette, aux tenues délirantes et au goût prononcé pour la bagarre. « Il y a un peu d’Harley Quinndans chaque femme, confiaitelle à 20 Minutes en mai. C’est un personnage totalement jouissif à incarner, car elle permet d’explorer de nombreuses facettes de sa féminité. Et aussi de porter des costumes vraiment OXMO PUCCINO EN CONCERT I 30 MARS marrants. » Margot Robbie semble bien partie pour une carrière « fantabuleuse ». Ce n’est pourtant pas pour ce rôle de méchante au cœur d’artichaut que l’Australienne de 29 ans est citée aux Oscars cette année. Son rôle de présentatrice dans Scandale, de Jay Roach, a séduit l’Académie, lui offrant sa deuxième nomination après Moi, Tonya, de Craig Gillespie, en 2018. « Personne n’aurait accepté une Jane qui attend comme une potiche que Tarzan vienne la sauver. » « Jouer le rôle d’une femme aussi détestée que la patineuse Tonya Harding était une gageure pour moi, car je Le CDLy IVIPI A fp -tik LOCATIONS  : WWW.OXMO.NET ET POINTS DE VENTE AUTORISÉS NOUVEL ALBUM DISPONIBLE « LA NUIT DU RÉVEIL » 20 FIFOU Warner Bros France voulais donner une deuxième chance à cette femme méprisée », nous racontait-elle alors. Après avoir tenté de réhabiliter cette athlète accusée d’avoir commandité l’agression d’une rivale en 1994, Margot Robbie est résolue à faire aimer Harley Quinn, ancienne psychiatre devenue une criminelle patentée. Compagne de Tarzan (joué par Alexander Skarsgard) en 2016, l’actrice a pris l’habitude de dépoussiérer les rôles et de balayer les idées reçues. « Personne n’aurait pu accepter une Jane passive qui attend comme une potiche que son homme vienne la 12 Mercredi 5 février 2020 « C’est un personnage totalement jouissif à incarner », souligne Margot Robbie. Une bande de superbadass Si tout le monde connaît Harley Quinndepuis que Margot Robbie l’a incarnée dans le film Suicide Squad, c’est moins vrai pour les membres de la bande qu’elle forme dans le spin-off Birds of Prey. Il faut d’abord rappeler que la série de comics « Birds of Prey », dont est tiré le film, n’était à l’origine qu’un duo composé de Batgirl – alors appelée Oracle – et Lady Blackhawk. Parmi les « BOP » emblématiques, Dove, Power Girl, Catwoman... Apparu en 1996 dans Black Canary/Oracle  : Birds of Prey, le « BOP » (comme l’appellent les fans) est vite rejoint par Black Canary et Huntress. Ces quatre superhéroïnes sont donc les membres majeurs de ce groupe de justicières 100% féminin et appartenant à l’univers DC Comics. « Mais où est Harley Quinn ? » peut-on légitimement se demander. Elle n’apparaît dans la série que bien plus tard. Car l’une des particularités du « BOP », c’est justement que s’y croisent des tas de guests, qui s’y agrègent plus ou moins 2020 Urban Comics pour la VF sauver », nous expliquait-elle à l’occasion de la sortie du film. Elle a aussi redonné vie à Sharon Tate dans Once Upon a Time… in Hollywood (2019), de Quentin Tarantino, mouchant gaillardement les détracteurs qui trouvent qu’elle donne une image trop lisse de l’actrice assassinée. « La montrer rayonnante était la meilleure façon de lui rendre hommage », martèlet-elle. La jeune femme n’est vraiment pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. « Mes modèles sont Meryl Streep et Jennifer Lawrence », avoue-t-elle. On n’en est pas autrement étonné. Caroline Vié durablement. Parmi les plus emblématiques, Harley Quinn, mais aussi Dove, Power Girl, Catwoman… A celles et ceux qui n’y verraient pas très clair, 20 Minutes conseille la lecture de « Birds of Prey, Rebirth » (éd. Urban Comics), qui comprend déjà plusieurs volumes et « démarre » avec la nouvelle équipe, celle du film. Olivier Mimran Huntress fait partie des Birds of Prey.
J < x (-) < tn w D D 0 0 D C-)w D X f V ID www.quaibranly.fr Conférences Université populaire Autour de cycles thématiques, des conférences gratuites tentent de répondre aux aspirations actuelles de notre société. Susciter le débat, développer l’esprit critique, confronter les points de vue pour faire face aux enjeux contemporains  : en février, prenez part à l’Université populaire du musée ! Les femmes et leurs droits en terres d’islam Par Sophie Bessis, historienne et journaliste Mercredi 12 février, 18 h 30 Écrire et informer depuis Israël, pays en guerre Par Charles Enderlin, journaliste et spécialiste du Proche-Orient Mercredi 26 février, 18 h 30 Théâtre Claude Lévi-Strauss En accès libre et gratuit dans la limite des places disponibles. Exposition Somuk. Premier artiste moderne du Pacifique. Figure politique moderne pour les habitants de sa région, Somuk est également aujourd’hui l’un des seuls artistes mélanésiens du début du 20 e siècle dont on conserve un nombre signifi catif d’œuvres. Artiste singulier, il est devenu le symbole d’une reconnaissance de l’art contemporain dans le Pacifique. Derniers jours pour découvrir l’installation qui lui est actuellement dédiée au quai Branly ! Jusqu’au dimanche 8 mars EN FÉVRIER Événement Dimanche en famille Durant les vacances d’hiver, le musée du quai Branly – Jacques Chirac se met tout entier à l’heure des familles avec un « Dimanche en famille », une journée pendant laquelle des conférenciers et des conteurs accueillent, en continu, petits et grands dans l’ensemble des espaces d’exposition. L’occasion de découvrir autrement le musée et ses collections, d’admirer des œuvres et objets du monde entier et de partager ensemble le plaisir de la découverte. Dimanche 16 février, de 14 h à 18 h En accès libre dans la limite des places disponibles (un billet d’accès aux collections est nécessaire pour les activités s’y déroulant). SALON » - COIF ORE Dam, How Événement Week-end Beautés Deux jours pour explorer les thématiques du corps et de la beauté dans les différentes cultures représentées dans les collections du musée. Passez le week-end au quai Branly et profi tez d’une programmation inédite, festive et gratuite ! En écho à l’exposition Helena Rubinstein. La collection de Madame dédiée à la pionnière des cosmétiques et collectionneuse avant-gardiste, la programmation du week-end met en lumière les visions de la beauté et du bien-être à travers le monde. Samedi 29 février et dimanche 1er mars Activités gratuites dans la limite des places disponibles ou sur inscription, sur place. 1er dimanche du mois (gratuité du musée). Dimanche en famille musée du quai Branly–Jacques Chirac, photo Valérie Jacob/Université Populaire  : vitrine du Plateau des collections, zone Afrique musée du quai Branly– Jacques Chirac, photo Cyril Zannettacci/Somuk musée du quai Branly– Jacques Chirac, photo Claude Germain/Week-end Beautés  : Christine Quersin musée du quai Branly–Jacques Chirac. DA g6.design.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :