20 Minutes France n°3515 3 fév 2020
20 Minutes France n°3515 3 fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3515 de 3 fév 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : municipales, la percée de l'environnement.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
SportS Les Bleus nous ont Galthié Rugby Le XV de France et son nouvel entraîneur se sont offert le crunch (24-17) face à l’Angleterre dimanche Sacrée première. Le XV de France new look de Fabien Galthié ne pouvait pas mieux lancer cette nouvelle ère, avec une victoire enthousiasmante contre l’Angleterre (24-17) lors de la première journée du Tournoi des VI Nations. Il y avait beaucoup d’envie, d’excitation presque, avant de découvrir comment elle allait s’ouvrir. Galthié l’avait bien vendue, avec ses discours sur le jeu, la cohésion et les jeunes talents. Restait à passer l’épreuve du feu lors de ce premier match à la maison contre le vice-champion du monde, véritable machine à broyer ses adversaires. Et les petits Bleus ont été à la hauteur. « Je sens qu’on crée quelque chose. C’est une équipe en or. » Charles Ollivon, capitaine « On a montré un gros état d’esprit, a apprécié le centre Gaël Fickou, l’un des anciens du haut de ses 25 ans et 51 sélections. On a tous défendu comme des chiens, jusqu’au bout, après cette première période où on a été irréprochables. » Dur de lui donner tort. Les Français, qu’on aurait pu penser tétanisés, ont au contraire marché sur les Anglais dès l’entame. 17-0 à la pause, 24-0 à la 55 e grâce à trois essais de Vincent Rattez et Charles Ollivon. Les Anglais n’avaient plus connu un tel affront depuis 1988. Novak Djokovic, numéro un mondial. F. Fife/AFP W. West/AFP Antoine Dupont (au centre) et les siens ont réussi leur entrée dans le VI Nations. Certes, les barricades ont ensuite sauté deux fois, sur deux exploits individuels de l’ailier Jonny May. Mais on retiendra que les Français ont résisté comme des grands aux assauts adverses lors de quinze dernières minutes irrespirables, là où ils s’étaient si souvent noyés ces dernières années. Rappelez-vous le premier match du Tournoi 2019, quand ils menaient 16-0 à la pause contre le pays de Galles pour finalement s’incliner 19-23. « On a travaillé pour être là pendant 80 minutes, et pas 40, expliquait Paul Willemse. Les entraînements étaient durs, mais on savait pourquoi. » De la constance sur tout un match, une défense disciplinée et (presque) infranchissable – 183 plaquages réussis sur 192 ! –, si on avait l’esprit taquin, on dirait qu’on n’a pas reconnu notre équipe de France. « Il y a eu énormément de plaisir dans cette bataille, relève Ollivon. Je sens qu’on crée quelque chose. C’est une équipe en or, il y a des mecs bien et quand tu apprécies les gars qui sont à côté, ça fait une différence énorme. » Belle déclaration d’amour de la part du capitaine. Les bases sont posées, mais cette victoire n’est qu’une promesse. On attendra de voir comment ça se passe pour les Bleus face à l’Italie le week-end prochain, et puis surtout à Cardiff face aux Gallois, pour commencer à se faire une vraie idée de ce que cette équipe a dans le ventre. Mais bon sang, on a très hâte et on n’avait pas ressenti ça depuis un moment avec le XV de France. Nicolas Camus Le grand huit de Djoko en Australie Tennis Novak Djokovic a rendu sa justice et elle est implacable. Le Serbe a battu dimanche en cinq sets (6-4, 4-6, 2-6, 6-3, 6-4) Dominic Thiem et remporté son 8 e Open d’Australie et son 17 e titre du Grand Chelem, à trois longueurs désormais du record de Roger Federer (20). L’Autrichien de 26 ans a bien exercé son droit à la défense, passant même à l’attaque, mais Djokovic est bien le « roi d’Australie », comme Thiem l’avait appelé avant la finale, et il a dicté sa loi dans la Rod Laver Arena de Melbourne. « C’est sans aucun doute mon tournoi favori et je suis béni d’avoir pu le remporter huit fois », a déclaré « Djoko » après sa victoire en quatre heures. Dans la course aux titres majeurs, cette victoire permet au Serbe de 32 ans, numéro un mondial, de se rapprocher de ses deux grands rivaux Federer (38 ans) et Nadal (19 titres majeurs à 33 ans). « Félicitations Novak, avec Roger [Federer] et Rafa [Nadal], vous avez élevé le tennis à un tout autre niveau. Je suis honoré de jouer à cette époque, même si ce soir j’ai été un peu court », a déclaré Thiem, qui redevient 4 e mondial. « Tu aurais pu gagner ce soir et tu as le temps de gagner non pas un, mais de nombreux tournois du Grand Chelem », lui a répondu « Nole ».C. Stache/AFP 18 Lundi 3 février 2020 Ligue 1 – 22 e journée Dimanche  : Bordeaux-Marseille (0-0), Metz-Saint-Etienne (3-1), Nice-Lyon (2-1) Samedi  : Paris-Montpellier (5-0), Dijon-Brest (3-0), Angers-Reims (1-4), Nîmes-Monaco (3-1), Amiens-Toulouse (0-0), Strasbourg-Lille (1-2) Vendredi  : Rennes-Nantes (3-2) Classement Pts Diff. 1 PARIS 55 +43 2 Marseille 43 +9 3 rennes 40 +8 4 Lille 34 +1 5 Montpellier 33 +4 6 Lyon 32 +14 7 reims 32 +6 8 Nice 32 +2 9 Nantes 32 -1 10 Bordeaux 30 +6 11 Strasbourg 30 -1 12 Angers 30 -5 13 Monaco 29 -2 14 Brest 28 -2 15 Saint-Etienne 28 -10 16 Metz 26 -7 17 Dijon 24 -1 18 Amiens 19 -17 19 Nîmes 18 -17 20 toulouse 13 -26nnru secondes Pinturault rebondit en géant. Coup de maître pour Alexis Pinturault. Le skieur français a signé la 27 e victoire de sa carrière en Coupe du monde en remportant le slalom géant de Garmisch-Partenkirchen (Allemagne), dimanche. Le voilà replacé dans la course au gros globe de cristal, puisque son grand rival, le Norvégien Henrik Kristoffersen, a dû se contenter de la 7 e place. Van der Poel seul au monde. Mathieu Van der Poel a conquis dimanche à Dübendorf (Suisse) son troisième titre mondial en cyclocross, premier des objectifs d’une saison qui s’annonce très riche pour le Néerlandais. Dans la discipline de ses débuts, le petit-fils de Raymond Poulidor a tué le suspense dès le premier des sept tours du circuit.
20 PRODUCTION pour minutes Formation Développer ses soft skills est devenu essentiel pour se démarquer Alors qu’on faisait la part belle au savoir-faire, les entreprises regardent désormais davantage le savoir-être. Selon un sondage Harris Interactive pour Centre Inffo, 72% des actifs jugent les soft skills indispensables pour leur évolution professionnelle. Mais c’est quoi les soft skills exactement ? Pour Patrice Guézou, Directeur Général de Centre Inffo, « ce sont les compétences comportementales et relationnelles indispensables à l’exercice d’un métier, mobilisées de manière spécifique selon les secteurs d’activité et les contextes professionnels précis dans lesquels vous travaillez. » Les conditions de production des produits et des services exigent désormais plus de coopération, de coordination, de relations tant avec les clients, qu’avec les fournisseurs, ou les collègues… C’est la raison pour laquelle ces compétences douces sont peu à peu devenues essentielles. « Les soft skills ne sont donc pas une mode. Elles traduisent l’évolution du monde du travail », explique Patrice Guézou. Centre Inffo -dr Cenlrel Ces indispensables soft skills Comment les acquérir ? Lors d’un envoi de CV ou d’un entretien, ce sont en effet les soft skills qui permettront aux candidats de se distinguer et de se valoriser. Parmi Un réel besoin de pédagogie autour de la formation Il n’y a pas d’âge pour se former. Que l’on veuille commencer des études, diversifier ses compétences, suivre une formation ou définir une nouvelle orientation, il faut de l’information. Mais entre les différents acteurs tels que l’État, Carif-Oref, Pôle emploi, Apec, Onisep, CID… Pas facile de s’y retrouver ! D’ailleurs 57% des actifs se sentent mal informés sur leur droit à la formation. Voilà pourquoi le portail www.orientation-pour-tous.fr a été créé. Son objectif ? « Fournir à tout internaute, quel que soit son âge, son GettyImages L’intelligence émotionnelle, la créativité et la gestion du stress comptent parmi les soft skills les plus recherchées. les plus recherchées, celles en lien avec les résolutions de problèmes. Elles démontrent une capacité à trouver des solutions ou à aboutir à un résultat opérationnel. « Il devient de plus en plus rare de parvenir seul à la solution attendue », analyse le directeur général. Mais comment travailler ces soft skills ? « Comme toutes les compétences, elles s’acquièrent, se révèlent et s’exercent en situation de travail. Il est important de s’y former, mais pas seulement ! Cela va de pair avec un exercice régulier de réflexion, de prise de recul… Développer des soft skills passe par un processus itératif, par un aller-retour entre ce que l’on statut ou son lieu de résidence, une information complète et objective sur les métiers, la formation et les débouchés, ainsi qu’une orientation vers les structures d’orientation », détaille Patrice Guézou, Directeur Général de Centre Inffo, qui en assure la maîtrise d’œuvre. Tous les acteurs de la formation ont été fédérés autour de ce projet pour une meilleure diffusion de l’information sur l’orientation et les métiers. Résultat  : le site met à disposition 3 000 fiches métiers, 300 000 actions de formation et les coordonnées de 40 000 établissements de formation. « De plus, il est également possible de parler à un conseiller grâce à une base regroupant jusqu’à 4 000 lieux d’orientation en France » ajoute le acquiert (par la formation) et ce que l’on accomplit en situation de travail », précise Patrice Guézou. Pour trouver la formation qui vous convient, repérez d’abord ce qui vous irrite ou vous fatigue le plus. Vous saurez alors sur quoi concentrer votre énergie. Puis, rendez-vous sur l’application MonCompteFormation ou sur www.moncompteformation. gouv.fr pour découvrir le montant dont vous disposez et la formation qui vous correspond. Enfin, vous pourrez prochainement vous rendre sur Qualiopi pour vous assurer de la qualité des prestataires. Laure Marchal 20 Minutes Production Directeur Général. Ce n’est pas tout ! Le site est aussi le relais des nouveaux droits disponibles pour tout le monde. Par exemple, avec le CPF monétisé, chaque actif dispose d’un compte en euro dont il peut disposer librement pour suivre une formation certifiante. Le portail « Orientation pour tous » permet ainsi à chacun de connaître ses droits à la formation et la procédure à suivre pour les mettre en œuvre.L.M. Ce contenu a été réalisé pour Centre Inffo, par 20 Minutes Production, l’agence contenu de 20 Minutes. Lundi 3 février 2020 Cinq chiffres clés sur la formation professionnelle 87% des actifs perçoivent la formation professionnelle continue comme une chance d’évoluer professionnellement, d’avoir des promotions ou des opportunités professionnelles. 22% des interrogés se projettent dans un autre métier dans cinq ans, notamment les moins de 35 ans, les chômeurs, les ouvriers et ceux qui travaillent dans le commerce. 1 salarié sur 4 seulement connaît le montant de ses droits à la formation professionnelle continue, même s’ils ont entendu parler du CPF et de l’application MonCompteFormation. 56% des actifs estiment être acteurs de leur formation professionnelle. 57% des actifs estiment être mal informés sur la formation professionnelle continue. Ce sentiment est plus prégnant chez les seniors, les personnes sans emploi et les salariés des petites entreprises. Source  : Harris Interactive pour Centre Inffo, janvier 2020



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :