20 Minutes France n°3515 3 fév 2020
20 Minutes France n°3515 3 fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3515 de 3 fév 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : municipales, la percée de l'environnement.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Grand Paris Jugé pour un incendie mortel Procès Saad E.F. est soupçonné d’être à l’origine du sinistre, sur fond de querelle amoureuse Il n’aura fallu qu’une poignée de minutes pour que la panique gagne les sept étages du 158, boulevard Davout, à Paris (20 e). La nuit du 31 mai au 1er juin 2016, peu après minuit, un incendie se déclare au 3 e étage. Avant l’arrivée des pompiers, des témoins, impuissants face aux appels au secours hurlés depuis les fenêtres, posent des matelas par terre. Deux femmes, une mère et sa fille de 21 ans, résidant au 4 e étage, meurent après s’être défenestrées. Mardi s’ouvre devant la cour d’assises de Paris le procès de Saad E.F. Le jeune homme de 23 ans est soupçonné d’être à l’origine du sinistre. Ce drame pourrait prendre racine dans une rivalité amoureuse qui a tourné à la querelle de voisinage. Le 7 mai 2016, le principal suspect se fiance avec Dounia N., 15 ans, qui vit avec sa famille au 3 e étage, dansnnCu secondes DORDOGNE-PÉRIGORD R JuRE TERRE D'EXCELLENCE DU 3AU28FÉVRIER 2020 1 eg 1.11ealre 1940 -2020 EXPOSITION LASCAUX BOUTIQUE ÉPHÉMÈRE DE PRODUITS DUPÉRIGORD MAISON DE LA NOUVELLE-AQUITAINE 21 RUE DES PYRAMIDES, 75001 PARIS (MÉTRO  : PYRAMIDES) OUVERT DU LUNDI AU VENDREDI DE 10H À18H30 P.Burner/BSPP Le feu d’origine criminelle avait fait deux morts, boulevard davout (20 e). l’appartement devant lequel l’incendie a démarré. Quinze jours plus tard, cette union est rompue  : Saad E.F. a été aperçu embrassant la voisine du 2 e étage, Kahina A. Dès lors, les insultes et altercations entre les deux familles deviennent quotidiennes. Tout au long de l’instruction, l’accusé n’a pas cessé de nier. Il a reconnu avoir, à plusieurs reprises, menacé de faire « cramer » l’immeuble ou de s’en prendre à son ancienne petite amie, mais il affirme n’avoir jamais envisagé de mettre à exécution ses paroles. « Il n’est pas violent » « On peut lui reprocher d’être mythomane, volage ou irréfléchi, mais il n’est pas violent », insiste l’un des avocats du suspect, M e Grégory Saint- Michel, qui entend plaider l’acquittement. Lui met en avant l’attitude de la famille N., particulièrement remontée depuis la rupture. A plusieurs reprises, dans des écoutes interceptées par les enquêteurs, Saad E.F. et Kahina A. évoquent la possibilité que le feu ait été déclenché par les proches de la jeune fille dans le seul but de l’accabler. « D’autant que, dans ce dossier, le bornage téléphonique montre que mon client n’a pas quitté l’immeuble de la journée et il n’apparaît sur aucune image de surveillance de stations-service des alentours. Comment se serait-il procuré le carburant retrouvé sur la porte ? », interroge le conseil. L’accusé encourt la réclusion criminelle à perpétuité. Caroline Politi 2 Lundi 3 février 2020 Manifestation devant Robert Debré, pour « sauver l’hôpital public ». Une centaine de personnes se sont rassemblées dimanche pour former une chaîne humaine autour de l’hôpital Robert-Debré, à Paris (19 e). Les manifestants, dont certains portaient des pancartes « Sauvons l’hôpital public », dénonçaient les conditions de travail des soignants et le manque de moyens dans les établissements publics. Un suspect écroué dans l’affaire de l’incendie de La Rotonde. Un homme soupçonné d’être impliqué dans un départ d’incendie mi-janvier à La Rotonde, brasserie parisienne prisée, notamment, par Emmanuel Macron, a été mis en examen samedi et écroué, a-t-on appris auprès du parquet de Paris. Reprise des représentations à l’Opéra de Paris. Après de nouvelles annulations la semaine dernière sur fond de grève historique des danseurs qui protestent contre la réforme des retraites, les représentations ont repris durant le week-end à l’Opéra de Paris. Dordogne PÉRIGORD 11=dordogne Fre
Grand Paris Les candidats ont le verbe vert Municipales « 20 Minutes » passe en revue les propositions en matière d’écologie Face à l’urgence climatique, presque tous les candidats à la Mairie de Paris se positionnent en faveur de l’écologie. Mais, concrètement, comment agir dans une ville comme Paris, à court et à long terme ? Alors qu’une « grande coalition pour le climat » tente toujours de se mettre en place entre plusieurs candidats, 20 Minutes passe au crible les enjeux et les propositions à quelques semaines du premier tour, le 15 mars. La diminution de la pollution aux particules fines est l’un des enjeux de la campagne. Pour faire face aux épisodes de canicule et apporter de la nature en ville, les candidats mettent l’accent sur les arbres et les espaces verts. Les époux Balkany rejugés à partir de ce lundi Fraude fiscale La « maire par intérim » de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), Isabelle Balkany, devrait encore justifier, ce lundi, ses « fautes fiscales » par l’héritage familial qu’elle a reçu dans les années 1990. En l’absence de son époux, Patrick, incarcéré à la prison de la Santé et affaibli par des troubles intestinaux, elle devrait être seule à défendre son couple devant la cour d’appel de Paris, qui va le juger pour blanchiment aggravé de fraude fiscale. Villa Pamplemousse Isabelle Balkany compte à nouveau expliquer que c’est son frère, Jean-Claude, et sa sœur, Danièle, qui l’ont contrainte minutes avec vous www2Ominutes.fr/paris www.facebook.com/20MinutesParis twitter.com/20minutesparis wwwinstagramcom/20minutesparisC. Follain/20 Minutes Beaucoup de mesures sont en faveur des espaces verts à Paris. David Belliard (EELV) propose de libérer 60 ha, notamment en transformant des places de stationnement pour aménager des espaces verts. Il promet la création d’« un espace vert à moins de trois minutes à pied du domicile de chacun » et souhaite planter 100 000 arbres. Benjamin Griveaux (LREM) veut déplacer la gare de l’Est pour créer, à la place, un «Central Park» parisien de 30 ha. « Si elle disposait de ces 30 ha, Anne Hidalgo bétonnerait sans doute, a assuré Benjamin à acquérir la villa Pamplemousse, sur l’île antillaise de Saint-Martin. Une propriété, parmi d’autres, que la justice lui reproche d’avoir dissimulée au fisc dans le but d’alléger la feuille d’impôts d’environ 4 millions d’euros. Contactés par 20 Minutes récemment, ni le frère ni la sœur d’Isabelle Balkany n’ont souhaité s’exprimer sur cette histoire. « Danièle ne veut plus entendre parler de tout ça », résume son avocat genevois. En première instance, Isabelle Balkany avait été condamnée à une peine de quatre ans de prison ferme dans cette affaire, son mari étant, lui, sanctionné par une peine de cinq ans de prison ferme. Le procès en appel doit durer jusqu’au 19 février. Vincent Vantighem Tous les jours, suivez l’actualité de votre région et participez ! paris@20minutes.fr friinkedin.com/company/20-minutes www.pinterestfr/20minutes vingt.minutes sur Snapchat Et retrouvez vos infos locales sur WhatsAppGriveaux au Journal du dimanche. Moi, je ne construirais pas  : j’y planterais une forêt. » Anne Hidalgo, qui avait déjà lancé l’idée des forêts urbaines, promet également la végétalisation et le réaménagement de deux grandes places  : la Concorde et l’Etoile. Et de planter 170 000 arbres en six ans « partout où c’est possible ». Rachida Dati (LR), elle, veut redorer les « deux poumons de Paris », « le bois de Vincennes et le bois de Boulogne, devenus des cache-misère ». La météo à Paris AUJOURD’HUI di - eliMP ET EN FRANCEeimpeiàeiCee 1 a medérare id » nielle> Prévisions ultra détaillées "'TV-WEEI-APPLIS 1 +..gp PI".1.. ;9:.:1>lar 1:4CHAINEMEFEO.0011 3 Lundi 3 février 2020 La diminution de la pollution, notamment celle aux particules fines, est l’un des enjeux de la campagne. C’est synonyme de lutte contre la voiture pour Anne Hidalgo, qui veut continuer de baisser le trafic automobile dans la capitale en créant une « ville 100% vélo » ou en rendant le centre de Paris aux piétons. Le candidat dissident Cédric Villani, récemment exclu de LREM, estime aussi qu’il faut continuer à diminuer la place de la voiture « à Paris comme ailleurs, mais en multipliant les alternatives. Demain, nous circulerons en minibus autonomes, partagés, à la demande et propres. » Benjamin Griveaux, quant à lui, compte s’attaquer aux cars de touristes diesel « d’ici à trois ans », tandis que David Belliard prévoit « un plan pour libérer Paris de la voiture et du béton ». Sur France Info, Rachida Dati a dit vouloir « lutter contre le diesel », mais pas « contre la voiture ». « On ne peut pas dire «il ne faut plus aucune voiture», car il y a des artisans, des gens qui travaillent, des familles qui en ont besoin », a expliqué à 20 Minutes celle qui veut « revoir les transports collectifs avec la région, la métropole ». Romain Lescurieux DEMAIN matin après-midi matin après-midi 11 °C 11 °C 5 °C 9 °C Parapluie ou bikini, choisissez votre parti Du soleil et une douceur exceptionnelle baignent le sud de la France, avec jusqu’à 25 °C au pied des Pyrénées. Dans le nord du pays, le parapluie est de rigueur. Les pluies sont même abondantes dans le Grand-Est.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :