20 Minutes France n°3510 22 jan 2020
20 Minutes France n°3510 22 jan 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3510 de 22 jan 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : la méditation, un traitement à adopter.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
ActuAlité « Pas un affrontement entre la droite et la gauche » PMA pour toutes Le Sénat, à majorité conservatrice, a commencé l’examen du projet de loi Bioéthique Le Sénat va-t-il voter la loi Bioéthique du gouvernement ? Tenue par une majorité de droite, la Chambre haute a commencé mardi l’examen du texte, qui doit durer jusqu’au 4 février. Deux jours plus tôt, plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté à Paris contre l’élargissement de la PMA à toutes les femmes, mesure phare du projet. Avant la séance, les rares élus présents en salle des conférences louent pourtant un climat apaisé au Sénat. « Il n’y a pas d’hystérisation du débat, même si beaucoup de votes se joueront à peu de voix », résume Hervé Marseille, élu des Hauts-de-Seine et chef de file des centristes. Devant un hémicycle à moitié vide, Agnès Buzyn tente de rassurer l’aile premier GUIDE du podcast 100 podcasts àdécouvrir Découvrez les points de diffusion gratuits sur lepod.fr Présent auPOD.Village du Salon de la Radio www.salondelaradio.comL. Urman/Sipa réservé aux professionnels la chambre haute va débattre du texte jusqu’au 4 février. droite du Sénat dès le début de sa prise de parole. « [Il s’agit de] reconnaître la famille dans ce qu’elle a de divers, de pluriel et de riche », lance la ministre de la Santé, déclenchant quelques remous dans les travées. L’opposition au texte prend une voix plus avec concrète lorsque Bruno Retailleau, patron du groupe LR, met en garde ses collègues  : « Ce n’est pas un affrontement entre la droite et la gauche. C’est un choc entre deux modèles, le modèle anglo-saxon ultralibéral et l’approche française, [qui donne] la première place à la dignité. » Le sénateur de Vendée fustige notamment l’ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes célibataires. Une issue indécise Pourtant, à droite, plusieurs élus ont indiqué être favorables à l’extension de la PMA, à l’image d’Alain Milon (LR), le président de la commission spéciale constituée pour examiner le texte. Le président du Sénat, Gérard Larcher, s’est dit « assez ouvert » à cette promesse de campagne d’Emmanuel Macron, mais sous conditions. L’issue des échanges s’annonce indécise. « La commission spéciale sera-t-elle une photographie parfaite des débats en séance ? demande le corappor teur Olivier Henno (Union centriste). Je l’espère, car c’est un texte abouti. » Thibaut Le Gal Création www.agence-answer.com/Photo Maxim Getman/Shutterstock.com/Espace of.com/Photo Maxim Getman/Shutterstock.com/Espace offert par 20 Minutes INFO & RÉSA SOLIDAYS.COM 4 Mercredi 22 janvier 2020 Benalla souhaite faire annuler des enregistrements Info « 20 Minutes » Sur la bande, on distingue son ton badin. « A 26 ans, y a pas grand monde qui provoque deux commissions d’enquête parlementaires ! » Alexandre Benalla regrette sans doute les propos tenus le 26 juillet 2018 à destination de son acolyte, Vincent Crase, et dont les enregistrements ont été révélés par Mediapart et versés au dossier. Selon nos informations, l’ancien chargé de mission de l’Elysée a saisi la justice afin de faire annuler de la procédure sept enregistrements qui plombent sa défense. L’ancien proche du président de la République entend invoquer la loyauté de la preuve. Mediapart ayant refusé d’indiquer l’origine des enregistrements en raison du secret des sources, Alexandre Benalla n’exclut pas d’avoir été piégé par les services de renseignements français. Auquel cas la captation de sa conversation avec Vincent Crase aurait dû faire l’objet d’une déclaration préalable. Sa requête en nullité doit être examinée le 4 février par la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris. Vincent Vantighem À PARTIR DE 6.02 25 000 OUVERTURE BILLETTERIE 39  € PASS 3 JOURS
I France is in the air  : La France est dans l’air. PEUT-ON ENCORE VOYAGER EN AVION ? C’est la question que se posent beaucoup de personnes aujourd’hui. Car la remise en question, d’un point de vue environnemental, de nos modes de vie devient plus que jamais une priorité. Chez Air France, nous pensons que l’avion reste essentiel pour continuer de découvrir le monde et favoriser les rencontres et les échanges. Ainsi, la question n’est-elle pas plutôt  : comment pouvons-nous rendre le voyage en avion plus responsable ? Parce que vous permettre de voyager de manière plus responsable est notre priorité, nous nous engageons à réduire de 50% nos émissions carbone par passager, d’ici 2030. En pratiquant au quotidien l’éco-pilotage, comme le roulage à un moteur sur piste, en optimisant le choix de nos routes, la masse embarquée ainsi que l’emport carburant, nous parvenons à réduire de plus de 400 000 tonnes par an nos émissions de CO2. En renouvelant 50% de notre flotte d’ici 2025 pour des appareils plus modernes — jusqu’à 67% plus légers — nous économiserons jusqu’à 25% de carburant. En parallèle de ces actions concrètes, nous favorisons l’utilisation des biofuels et, avec la Fondation Solar Impulse, le développement de solutions innovantes pour une aviation plus durable dont toute l’industrie pourra profiter. Nous nous engageons aussi, depuis le 1er janvier 2020, à compenser les émissions carbone pour nos vols en France métropolitaine, qui sont ainsi neutres en carbone. « NOUS NOUS ENGAGEONS À RÉDUIRE DE 50% NOS ÉMISSIONS CARBONE PAR PASSAGER, D’ICI 2030. » Nous avons sélectionné, avec notre partenaire EcoAct, des projets de compensation certifiés par les standards internationaux les plus exigeants pour garantir un réel impact. Vous pouvez aussi vous engager avec nous dans cet effort encontribuant Al RFRANCEf FRANCE IS IN THE AIR à des projets de reforestation avec Trip&Tree, pour tous vos vols Air France. Enfin, nous nous engageons à améliorer la gestion de nos déchets en supprimant sur l’ensemble de nos vols 210 millions d’articles en plastique à usage unique et en offrant une seconde vie aux déchets, lorsque les normes sanitaires le permettent, grâce au tri sélectif mis en place à bord. Tous ces engagements ainsi que l’ensemble de nos actions sont disponibles sur airfrance.fr Dès aujourd’hui, par amour du voyage, repensons ensemble notre façon de parcourir le monde.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :