20 Minutes France n°3505 13 jan 2020
20 Minutes France n°3505 13 jan 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3505 de 13 jan 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 26

  • Taille du fichier PDF : 4,6 Mo

  • Dans ce numéro : Yubo n'a pa que des amis.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
CuLture « Pardon » Eve Ensler sort une lettre d’excuse imaginaire de son père, qui l’a violée de ses 5 à 10 ans Eve Ensler est la créatrice des célèbres Monologues du vagin, une pièce de théâtre jouée dans le monde entier. Elle sort un nouveau livre, Pardon (Denoël), lettre d’excuse imaginaire de son père, Arthur, mort il y a plus de trente ans, qui l’a violée de ses 5 à 10 ans. Un livre puissant, comme l’empathie de son autrice. Pourquoi avez-vous ressenti le besoin d’écrire ce livre ? Il y a plusieurs raisons. Pendant des années, j’ai attendu une excuse, comme tous les survivants. Je brûlais d’envie qu’il me dise la vérité. Je m’imaginais aller à la boîte aux lettres et recevoir cette lettre d’excuse, même après sa mort. Et il y a une autre raison  : je suis impliquée dans un mouvement qui lutte contre les violences faites aux femmes (lire l’encadré) et, depuis #MeToo, j’ai commencé à penser à tous les hommes qui ont été accusés. J’ai pris conscience qu’aucun homme ne s’était jamais excusé. Jamais. Je me suis dit que j’avais besoin d’écrire cette excuse. Et que surtout, il fallait que je crée un modèle qui pourrait inspirer d’autres hommes. Une sorte d’exemple ? Oui, en quatre étapes. La première, c’est de regarder en soi-même. Quels Publier Matzneff « devenait de plus en plus problématique » Polémique Le PDG des éditions Gallimard, qui ont interrompu cette semaine la vente du Journal de Gabriel Matzneff, objet d’une enquête pour viols sur mineurs, s’est expliqué dans une interview au Journal du dimanche. « Je sentais bien que le lien, la tension entre ses écrits et la vie réelle devenait de plus en plus problématique et que l’esprit de transgression ne pouvait seul en justifier la programmation », a déclaré Antoine Gallimard. « Je le considère comme un écrivain, mais j’ai toujours été gêné que le Journal fasse état de faits réels concernant des personnes vivantes », a poursuivi le PDG, tout en soulignant son opposition à « toute forme de censure ». ##JeV#144-82-https://tinyurl.com/vcfbuay##JeV#nnCu secondes L’acteur historique de Grey’s Anatomy s’en va. Coup dur pour les fans de Grey’s Anatomy. Après quinze saisons, Justin Chambers, qui interprète Alex Karev depuis les débuts de la série, quitte le Seattle Grace Hospital pour de bon, selon Variety. « Je vais avoir 50 ans, je suis soutenu par ma remarquable épouse et mes formidables enfants », a-t-il communiqué. 12 Lundi 13 janvier 2020 « Dire  : «Je suis désolé» ne suffit pas » R. Meigneux/Sipa 20 Minutes a rencontré eveensler, connue pour ses Monologues du vagin, le 7 janvier au Café français, à Paris (4 e). sont les ingrédients qui ont fait de moi un homme capable de violer, de violenter, de harceler ? La deuxième étape consiste à décrire en détail ce que vous avez fait. Mais dire  : « Je suis désolé si je t’ai abusée » ne suffit pas. Il faut dire  : «Je suis venu au milieu de la nuit et j’ai baissé ta culotte contre ta volonté». Troisièmement, il faut essayer de ressentir ce que votre victime a pu ressentir. Enfin, il faut assumer la pleine responsabilité de vos actes. Vous dites que votre père aussi est une victime, de la virilité toxique. Qu’est-ce qui cloche dans le modèle traditionnel masculin dominant ? V-Day contre les violences envers les filles et les femmes « J’ai lancé V-Day en 1998, peu de temps après Les Monologues du vagin, parce que beaucoup de femmes faisaient la queue pour venir me parler après la pièce, pour me raconter ce qu’elles avaient vécu. Nous avons entre autres lancé One billion rising [Un milliard de femmes debout], un mouvement intersectionnel dans plus de 200 pays, qui se préoccupe aussi d’enjeux climatiques, de racisme, d’immigration, des homosexuels... » « Quand les hommes apprendront à s’excuser, alors tout le patriarcat va s’effondrer. » Nous naissons remplis d’amour. Plus tard, on enseigne aux garçons à ne pas être vulnérables, à ne pas pleurer, à ne pas être tendres. Ils doivent mettre tous leurs sentiments de côté, et alors ces sentiments se métamorphosent et deviennent laids. Nous devons commencer à éduquer les garçons comme des êtres humains. Les laisser exprimer leurs peurs, avoir des besoins. Les laisser jouer, aimer danser, bouger leur corps. S’excuser, pour un homme, c’est plus difficile que pour une femme ? Comme mon père le dit dans le livre, s’excuser, c’est être un traître à la masculinité. Quand les hommes apprendront à s’excuser, alors tout le patriarcat va s’effondrer. On leur apprend que s’excuser, c’est une défaite. Alors que c’est le contraire  : quand on s’excuse, on permet à l’énergie de circuler à l’intérieur de soi. S’excuser, c’est une force. Pensez-vous que les jeunes hommes actuels sont davantage capables de s’excuser ? Cela dépend de leur mère et de leur père… Je suis partagée. Nous progressons et nous reculons en même temps. Mais j’ai été surprise par la réaction de beaucoup d’hommes au livre. J’ai reçu des lettres magnifiques. Quelle est la chose la plus urgente à faire aujourd’hui pour lutter contre ces violences ? Ma réponse va peut-être vous surprendre. Mais je pense que le plus urgent aujourd’hui est de stopper la catastrophe climatique. La façon dont nous traitons la planète n’est pas différente de la façon dont nous traitons le corps des femmes. Il faut tenir les deux combats ensemble. Propos recueillis par Aude Lorriaux Joaquin Phoenix interpellé pendant une manifestation. L’interprète du Joker Joaquin Phoenix a été arrêté vendredi à Washington, alors qu’il participait à un rassemblement illégal organisé par Jane Fonda. Cette dernière organise depuis le mois d’octobre le Fire Drill Friday, contre l’immobilisme des responsables politiques face aux dangers du changement climatique.
CuLture Yubo, une appli sous contrôle ? Réseaux sociaux La société française vise un développement à l’international, mais fait l’objet de nombreuses critiques « Fais-toi de nouveaux amis ! » C’est le slogan de Yubo, l’application de discussions en live très prisée des adolescents, dont vous entendrez sûrement parler en 2020. Créé par trois étudiants français en 2015, le réseau social souhaite aujourd’hui prendre un nouveau virage. L’appli made in France – utilisée par plus de 25 millions de personnes dans le monde – vient de réaliser une levée de fonds de 11,2 millions d’euros pour soutenir sa croissance à l’international et accélérer son développement technologique. De grands noms de la Silicon Valley, comme Village Global, qui compte parmi ses investisseurs Mark Zuckerberg (Facebook) et Jeff Bezos (Amazon), ou encore Sweet Capital (Candy Crush) ont ainsi misé sur le petit Frenchy. « Yubo vise la génération Z, les personnes nées à la fin des années 1990, une génération hyperconnectée qui passe plus de temps en ligne que hors ligne », explique Sacha Lazimi, cofondateur du réseau social. Mais pour attirer davantage d’utilisateurs, Yubo doit d’abord redorer son image. « Il y a quelques mois, l’appli a fait l’objet d’une avalanche de critiques, en raison de nombreuses dérives signalées sur sa plateforme », explique Jérémie Mani, président de I Mandoline Films et Chez Georges Productions présentent 15:01c. I e Manu Blanche Payet Gardin « Excellent. Drôle.Malin » LES ECHOS 66:day de Netino, société spécialisée dans la modération en ligne. La plateforme a été accusée d’avoir laissé prospérer des faits de harcèlement et laissé circuler des nudes, des photos d’ados dénudés. « Pour «chasser» les filles » Car l’appli se différencie de ses concurrents par son fonctionnement basé sur l’échange en live vidéo, « et non sur le partage de contenus comme peuvent le faire Facebook ou Twitter », détaille Sacha Lazimi. Le quotidien australien Sydney Morning Herald a qualifié l’an dernier Yubo de « Tinder pour ados à la sécurité épouvantable » (lire l’encadré). C’est le témoignage de Nora Bussigny, surveillante dans un lycée, dans le site lepoint.fr, qui a mis le feu aux poudres. Elle a expliqué que les garçons n’utilisaient l’appli que pour « chasser » des filles et leur réclamer des nudes. L’équipe de Yubo assure aujourd’hui avoir corrigé « ces dysfonctionnements ». « Nous avons noué un partenariat avec une entreprise spécialisée dans l’identité numérique. Et nous avons énormément renforcé notre politique de modération. Aujourd’hui, nous considérons être l’un des réseaux sociaux les plus safe du monde », affirme le cofondateur de l’application. Pour'seb_ra/Getty Images Plus dé l'influence du numérique sur les honnêtes gens Réalisé par Thomas Bidegain Marc Fitoussi Tristan Aurouet Cyril Gelblat et Vianney Lebasque Elsa Max Zylberstein Boublil society 13 Lundi 13 janvier 2020 L’appli, basée sur l’échange en live vidéo, pose un problème de modération. beaucoup d’experts, les promesses concernant la modération en temps réel des contenus en ligne ne sont que des effets d’annonce. « Le cœur de la dynamique de Yubo, c’est le live. Aujourd’hui, il est impossible de modérer des contenus qui sont diffusés en direct. Une plateforme safe ne peut pas exister », explique Fabrice Epelboin, enseignant à Sciences po et spécialiste des réseaux sociaux. « Vérifier le profil de chaque individu qui interagit sur une plateforme est irréalisable. Le risque de tomber sur un pervers sexuel ou un pédophile est réel », ajoute Jérémie Mani. Hakima Bounemoura Un Tinder soft La grande fonctionnalité, c’est le swipe (balayage de l’écran) pour connecter les utilisateurs entre eux. « C’est un peu le même principe que sur l’appli de rencontres Tinder  : des profils défilent sous vos yeux avec un prénom, un âge, une ou plusieurs photos. Et si deux utilisateurs se likent [on appelle ça un match], ils peuvent échanger par messages privés », explique Sarah, 14 ans, qui utilise régulièrement l’appli. « Blackmirror version comédie » CINÉSÉRIES.COM 15 JAN



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :