20 Minutes France n°3503ES 9 jan 2020
20 Minutes France n°3503ES 9 jan 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3503ES de 9 jan 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 11

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : Donald Trump joue l'apaisement avec l'Iran.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
ActuAlité Réforme du bac Mi-janvier, les lycéens de 1 re vont inaugurer les épreuves communes de contrôle continu Certains sont déjà en train de trembler comme des feuilles, alors que les premières épreuves communes de contrôle continu (E3C) du baccalauréat -in _Fp avec Lu minutes eMee 12 IP 110. 7:- j12 rik.: rir:" 11 le u 10. 212 10 71 « - 1.1 13 16 14 nouvelle formule débuteront le 20 janvier dans de nombreux établissements. Les élèves de 1 re générale devront plancher sur un sujet d’histoire-géographie et sur deux autres en langues vivantes. Ceux de la voie technologique seront sur les maths. Dans plusieurs lycées, ces nouvelles épreuves ont été parfois difficiles à organiser, comme en témoignent des élèves de 1 re qui ont répondu à notre appel à témoins. « Ça semble être compliqué  : notre lycée a déjà reporté d’une semaine la date de l’épreuve, raconte Erwann. Les professeurs ne semblent pas au courant de quoi que ce soit et ne sont donc pas très rassurants. Le lycée vient tout juste, une semaine avant, de caser les horaires des épreuves dans notre emploi du temps. » Pour certains élèves, ces premières épreuves arrivent trop tôt dans l’année  : « Tout va si vite ! On a à peine le temps de réaliser le fait d’avoir trois examens qu’ils arrivent dans quelques semaines ! », s’exclame ainsi Fatima. 12 13 13 F. Florin/AFP (illustration) la perspective de se retrouver bientôt devant leur copie met certains lycéens dans un état de stressintense. « Je trouve que c’est assez précipité et que chacun de nous subit beaucoup de pression en raison de la charge de travail que l’on nous donne ! », témoigne aussi Sarah. « Personne n’est prêt, on est une génération de cobayes », résume durement Dylan. « Beaucoup trop de pression » La perspective de se retrouver bientôt devant une copie blanche met d’ailleurs certains lycéens dans un état de stressintense  : « On va devoir réapprendre tous nos cours de chaque matière. Je ne me sens pas e le Prévisiwis ultra détaillées i l'`Jr TV-WEB-APPLISrneteo prêt, car je commence tout juste les révisions d’histoire-géo, déplore Elyos. Avec cette réforme, on est en stress constant, il y a beaucoup trop de pression. Toutes nos notes de l’année comptent pour 30% du bac et ces épreuves, 10%. Il y a une surcharge de travail. » Conscients des difficultés de leurs élèves, certains établissements ont tenté de les préparer au mieux à ces nouvelles épreuves  : « Il y a quelques semaines, mon lycée a organisé des épreuves d’entraînement, explique Sarah. Donc je pense savoir à quoi 2 Jeudi 9 janvier 2020 « On est une génération de cobayes » vous Des pluies plus soutenues et du vent fort La France reste coupée en deux. Un temps automnal sévit dans l’Ouest et le Nord avec nuages, pluie et vent. Tandis que les régions allant des Pyrénées aux frontières de l’Est et la Méditerranée profitent d’un temps sec et d’un ciel peu nuageux. m’attendre le moment venu. » Dans le lycée d’Erwann, les profs ont distribué « des fiches de révision générale » pour faciliter le travail des élèves. Mais malgré cela, certains élèves craignent de ne pas réussir leurs épreuves le jour J. « Nos profs ont fait des évaluations types E3C et nous avons tous obtenu des notes inférieures à la moyenne. Cela me stresse pour les épreuves », déclare Marcus. Mais Erwanntente de se rassurer  : « Les correcteurs vont peut-être être plus indulgents avec nous pour la première épreuve. » Delphine Bancaud La météo en France Cette fois-ci, c’est la bonne (enfin presque) pour Boris Johnson Royaume-Uni Le Brexit va-t-il enfin se matérialiser ? Depuis que le Royaume-Uni a décidé, en juin 2016, de sortir de l’Union européenne, de multiples rebondissements – changement de Premier ministre, blocage du Parlement, reports multiples – sont survenus, si bien que le doute était devenu la norme. Mais en ce mois de janvier, jamais la perspective du divorce n’a semblé aussi proche. Ce jeudi, les députés britanniques devraient ainsi approuver définitivement la loi d’application de l’accord de sortie de l’UE négocié par Boris Johnson. Contrairement à septembre, où il était entré en conflit avec la Chambre des communes, le Premier ministre conservateur n’a pas trop de souci à se faire. Les élections législatives du mois dernier lui ont permis d’obtenir une large majorité absolue, avec 365 députés (sur 650), bien plus que les 317 élus dont il disposait jusqu’alors, et qui étaient très divisés. Cette victoire électorale a été confirmée le 20 décembre, lorsque le Parlement a largement adopté le texte sur le Brexit lors d’un premier vote. Si les députés confirment leur vote ce jeudi, la loi d’application sera alors soumise à la Chambre des lords la semaine prochaine. Le texte devra ensuite recevoir « l’assentiment royal » de la reine Elisabeth II, ce qui lui donnera son caractère officiel. Il sera enfin envoyé au Parlement européen, qui devra à son tour ratifier le document. Nicolas Raffin
ActuAlité 5 200 soldats américains sont actuellement déployés en Irak SYRIE ARABIE SAOUDITE Escalade militaire AFP TURQUIE ##JEV#90-88-https://tinyurl.com/yj6bdqjf##JEV# Mossoul Base 2 de Balad Al-Qaïm Euphrate Tigre 6 10 Erbil 1 Kirkouk Base BAGDAD 3 Aïn al-Assad 4 5 10 7 IRAK 1 27 décembre 2019 Un sous-traitant américain est tué par des tirs de roquettes contre une base militaire 2 29 décembre Au moins 25 combattants tués par des frappes américaines contre des bases des Brigades du Hezbollah 3 31 décembre L’ambassade américaine en Irak attaquée par des manifestants pro-Iran Trump menace l’Iran Washington annonce le déploiement de 750 soldats dans la région 5 Nassiriya Bassora 4 3 janvier 2020 Le général iranien QassemSoleimani est tué à Bagdad dans un raid américain, sur ordre de Trump Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, s’engage à « venger » sa mort Les Américains déploient jusqu’à 3 500 soldats supplémentaires dans la région, annonce le Pentagone 5 4 janvier 7 Ahvaz Des roquettes et obus de mortier touchent la Zone verte et une base accueillant des troupes américaines 4 janvier Trump prévient que les États-Unis ont sélectionné 52 sites en Iran, menace de les frapper « très rapidement et très durement » Mer Caspienne 7 8 Machhad TÉHÉRAN Ispahan Bandar-e-Mahshahr Shiraz Golfe TURKMÉNISTAN IRAN Bandar Abbas Détroit d’Ormuz 7 5 janvier Arrivée de la dépouille de Soleimani à Ahvaz avant son transfert à Machhad. Les habitants se pressent pour honorer le général iranien Trump menace de « représailles majeures » si l’Iran venge la mort de Soleimani Des roquettes s’abattent près de l’ambassade des États-Unis à Bagdad 6 9 Kerman 8 9 10 8 janvier AFGHANISTAN 100 km 6 janvier Une marée humaine rend hommage à Soleimani 7 janvier Funérailles de Soleimani, plus de 50 morts dans une bousculade Le Parlement iranien classe « terroristes » les forces américaines L'Iran tire des missiles contre 2 bases abritant des soldats américains Donald Trump calme le jeu Diplomatie Face à l’Iran, le président américain a joué l’apaisement Donald Trump était d’humeur « enjouée » mardi, a raconté le sénateur républicain James Inhofe. Il venait pourtant d’apprendre que l’Iran avait riposté, après la mort du général Soleimani, par des tirs de missile sur des bases américaines. Alors que le monde entier retenait son souffle, appelant à la désescalade, Donald Trump a joué l’apaisement. Le président s’est d’abord félicité qu’« aucun Américain n’a [it] été blessé dans les attaques ». Il a ensuite annoncé de nouvelles sanctions économiques contre l’Iran, mais pas de réponse militaire. Une mesure qui éloigne le spectre d’une escalade régionale, voire d’une guerre. « C’était une très grosse opération de communication. Donald Trump a détaillé ses actions en montrant qu’il était déterminé mais qu’il savait aussi tendre la main », note Jean-Eric Branaa, maîtreC. Somodevilla/AFP de conférences à Paris-2 Assas, spécialiste des Etats-Unis. « Les deux pays ont montré leurs muscles, maintenant, ils peuvent commencer à parler », confirme Thierry Coville, chercheur à l’Iris et spécialiste de l’Iran. Donald Trump s’affiche en vainqueur et en patriarche. « Tant que je serai président des Etats-Unis, l’Iran ne sera jamais autorisé à avoir l’arme nucléaire », a promis le président, avant de se réjouir que l’Iran semble « reculer ». « Dans la tête des Américains qui l’écoutent, l’Amérique sort vainqueur. C’est l’idée que Donald Trump a voulu faire passer dans son allocution », continue Jean-Eric Branaa. Une apparente victoire qui pourrait lui être utile en pleine campagne pour sa réélection en 2020. « On a échappé au pire » Vu comme « perdant » aux Etats-Unis, le régime iranien est « renforcé » dans son pays. « Regardez la foule qui s’est rassemblée pour rendre hommage à Soleimani », commente Thierry Coville. Jean-Eric Branaa estime toutefois que l’Iran a montré les limites de sa puissance en attaquant des bases vidées de leurs soldats, assurance de ne pas faire de victime. « On dirait qu’on est dans la cour de l’école quand on dit que l’Iran a perdu toute crédibilité en ne répondant pas, regrette Thierry Coville. L’Iran, ce régime qu’on dit agressif et imprévisible, a montré beaucoup de responsabilité. » Victoire ou pas, cela n’a pas empêché l’ayatollah Ali Khamenei de saluer « une gifle en pleine face » pour les Etats-Unis, et la télévision d’Etat a annoncé la mort de 80 soldats américains. « C’était de la communication pour dire  : on tue notre général, mais on riposte, on est capables de tenir tête aux Etats-Unis. On a échappé au pire », souffle Mahnaz Shirali, sociologue et politologue, directrice d’études à l’Institut catholique de Paris et enseignante à Sciences po. « La porte que l’on pensait fermée a des chances de se rouvrir, analyse Thierry Coville. Mais il faut rester prudent, connaissant la méfiance entre les deux pays et le manque de finesse de la diplomatie de Trump. » Lucie Bras Vidéo Trump  : « Nos missiles sont gros et puissants. » C. Triballeau/AFP 3 Jeudi 9 janvier 2020 Après le crash, Air France prend ses précautions Moyen-Orient De nombreuses compagnies aériennes, dont Air France et Lufthansa, ont annoncé mercredi des mesures de précaution concernant leurs vols au Moyen- Orient, et notamment la suspension de leur survol des espaces aériens iranien et irakien. Ces décisions interviennent après l’envoi par l’Iran de missiles contre des bases utilisées par l’armée américaine (lire ci-contre). Quelques heures après ces frappes, un Boeing ukrainien s’est écrasé, moins de trois minutes après son décollage de Téhéran, faisant 176 morts. Aucun lien n’a été établi pour l’heure entre les deux événements. Selon la diplomatie ukrainienne, se trouvaient à bord du Boeing 82 Iraniens, 63 Canadiens, 10 Suédois, 4 Afghans, 3 Allemands et 3 Britanniques. Onze autres étaient Ukrainiens, dont les neuf membres d’équipage. Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a demandé mercredi « une enquête approfondie » sur les circonstances de ce drame.nnu secondes Daval renvoyé aux assises. Il avait avoué le meurtre de son épouse Alexia en 2017. JonathannDaval va être jugé devant les assises de la Haute-Saône pour « meurtre sur conjoint », des faits passibles de la réclusion à perpétuité. Selon son avocat, le procès pourrait se tenir « fin mai ou courant juin ». er.4 Sarkozy sera jugé en octobre. Le procès de l’affaire des « écoutes » se tiendra du 5 au 22 octobre, a décidé le tribunal correctionnel de Paris. L’ancien président est soupçonné d’avoir tenté d’obtenir, début 2014, des informations auprès d’un haut magistrat en échange d’un coup de pouce pour un poste à Monaco. Un garçon retrouvé mort à Roissy. Le corps d’un jeune garçon qui s’était caché mardi dans le train d’atterrissage d’un Boeing 777 d’Air France reliant Abidjan à Paris a été découvert à l’aéroport de Roissy.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :