20 Minutes France n°3501 20 déc 2019
20 Minutes France n°3501 20 déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3501 de 20 déc 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,2 Mo

  • Dans ce numéro : joyeuses fêtes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
20 MINUTES AVEC I N. Messyasz/Sipa pour « 20 Minutes » Houda Benyamina, réalisatrice puissante Cinéma Chaque vendredi, un témoin commente un phénomène de société La cinéaste et militante pour la diversité vient de réaliser deux épisodes de la série The Eddy pour Netflix. En 2016, Houda Benyamina avait enflammé la Croisette avec son discours passionné en faveur des femmes en recevant la Caméra d’or pour Divines, également récompensé de Le contexte Le collectif 50/50, dont fait partie Houda Benyamina, réunit plus de 1 500 acteursclés du cinéma français. Il est à l’initiative de la charte pour la parité et la diversité. Depuis Cannes, elle a été signée par les festivals d’Annecy, La Rochelle, Locarno, Venise et Toronto. « Je lutte pour que les femmes aussi aient droit à la médiocrité » trois césars. Trois ans après, elle écrit son deuxième longmétrage et préside le jury des courts-métrages au festival des Arcs jusqu’à samedi. Pensez-vous que la parité dans le cinéma puisse devenir une réalité ? Il y a encore du travail, mais j’y crois. Bien évidemment, les femmes disposent toujours de budgets moins conséquents que les hommes pour faire leurs films et elles sont toujours moins payées qu’eux. La charte signée par le CNC est un signe positif dans ce sens. Le processus sera lent, mais on va y arriver. Croyez-vous aux bienfaits de la discrimination positive ? Ce système a fait ses preuves dans des pays nordiques comme le Danemark. On a imposé des quotas de femmes jusqu’à ce que la parité soit atteinte, puis on a supprimé ces obligations. Ces méthodes accélèrent le mouvement et permettent d’éviter de sacrifier des générations avant le changement. Ne craignez-vous pas que cela donne des films médiocres ? Combien de films médiocres réalisés par des hommes voient le jour chaque année ! Je lutte pour que les femmes aussi aient droit à la médiocrité. Quand on en sera là, c’est qu’on pourra se 10 Vendredi 20 décembre 2019 considérer sur un pied d’égalité avec les hommes. Il y a quelques années à Cannes, des réalisateurs et des réalisatrices estimaient que s’il n’y avait pas de films de femmes sélectionnés, c’est parce qu’ils n’étaient pas assez bons. Je trouvais cette théorie fumeuse car les talents féminins existent ! On ne peut plus prétendre le contraire aujourd’hui. Pourquoi n’étaient-ils pas mis en avant ? Tant qu’on ne trouvait pas davantage de diversité dans les postes décisionnaires, il est certain que la situation stagnait. Quand je parle de diversité, je pense aussi à toutes les personnes que leur origine, leur genre, leur religion ou leur orientation sexuelle ont mises au ban de la société. Je crois en l’« intersectionnalité » qui permet à toutes les minorités de s’allier pour défendre des valeurs. C’est ce que nous avons fait avec 50/50. Ce n’est pas seulement un collectif de femmes de cinéma car nous défendons toutes les minorités. Et ça, c’est historique… Je suis confiante dans le pouvoir du cinéma pour questionner le monde. La sélection en festivals est-elle si importante ? Elle ouvre des portes à des œuvres qui seraient moins remarquées, voire ignorées, sans eux. Un festival comme Cannes a aidé à bousculer les lignes en sélectionnant des œuvres comme Divines et Mustang de Deniz Gamze Ergüven à la Quinzaine des réalisateurs ou Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma. Faut-il y voir l’influence du mouvement #MeToo ? Quand je suis arrivée avec Divines en 2016, ce mouvement n’existait pas. Je suis enchantée qu’il ait émergé depuis. Cette évolution était une nécessité. Quand Adèle Haenel s’exprime, j’admire et soutiens sa démarche car elle ose parler de ce qu’elle a vécu personnellement. Elle s’attaque au système qui a rendu cela possible. Sa démarche est politique  : elle sert la cause de toutes les femmes. Et ça fonctionne dans le monde entier ? Absolument. La preuve  : Rosanna Arquette et Viola Davis ont râlé contre l’académie des Oscars parce qu’il n’y avait pas assez de diversité. Depuis, on m’a proposé d’entrer à l’académie. Je voterai pour la première fois dans quelques semaines. J’espère qu’il y aura des réalisatrices en lice. Vous avez fait vos débuts aux Etats-Unis… Ce qui est bien avec les Américains, c’est qu’ils vous ouvrent des portes. J’ai réalisé deux épisodes de la série The Eddy. C’est un drame musical créé par Damien Chazelle qui rend hommage à la nouvelle vague. Je crois que cette série va être révolutionnaire. Vous vous verriez travailler pour Netflix ? Et pourquoi pas ? Netflix est un véritable détecteur de talents qui a acheté Divines avant même que le film soit à Cannes. Si on me donne la liberté que j’ai eue sur The Eddy, je serai partante. J’estime que la plateforme participe à une démocratisation de la culture. Propos recueillis par Caroline Vié « Le processus pour la parité sera lent, mais on va y arriver. » « J’admire et soutiens la démarche d’Adèle Haenel. »
VOUS AVEZ DÛ ÊTRE TRÈS SAGE CETTE ANNÉE. 30% REMBOURSÉS EN BONS D’ACHAT ** Dès 15 € d’achat de saumons fumés, recevez 30% du montant dépensé en bons d’achat. Bons d’achat valables dans tous les rayons. À demain pour de nouvelles offres sur noel.intermarche.com Du vendredi 20 au dimanche 22 décembre * IntelkmaRche TOUS UNIS CONTRE LA VIE CHÈRE DEPUIS 50ANS POUR VOTRE SANTÉ, MANGEZ AU MOINS CINQ FRUITS ET LÉGUMES PAR JOUR. WWW.MANGERBOUGER.FR *Selon horaires et jours d’ouverture. Voir informations et magasins participants sur www.intermarche.com. **Du vendredi 20 décembre au dimanche 22 décembre 2019, pour un achat supérieur ou égal à 15 € et dans la limite de 90 € d’achat de saumons fumés (dans le rayon libre-service) effectué par passage en caisse dans un magasin participant (liste des magasins participants sur www.intermarche.com), recevez 30% de la valeur de vos achats saumons fumés sous la forme de deux bons d’achat. Le montant obtenu est réparti de moitié sur chacun des deux bons d’achat. Chaque bon d’achat est utilisable lors d’un passage en caisse dans le magasin émetteur (hors presse, livres, gaz et carburants) dès 15 € d’achat et pour un montant d’achat supérieur à sa valeur, sur deux semaines consécutives allant du lundi 23 décembreau dimanche 29 décembre2019 et du lundi 30 décembre2019 au dimanche 5 janvier 2020 (1 bon d’achat utilisable par semaine). Bon cumulable avec d’autres offres en cours, non remboursable, non échangeable en tout ou partie, non compensable, non cessible en tout ou partie et non fractionnable. Bon d’achat non valable en Drive. Bon d’achat original exigé. Annonceur  : ITM Alimentaire International - RCS PARIS 341 192 227 - SAS au capital de 149 184  € - Siège social  : 24, rue Auguste Chabrières 75737 Paris Cedex 15 - Production  : - RCS PARIS 410 835 987 - Sous réserve d’erreurs typographiques - 2019.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :