20 Minutes France n°3497 13 déc 2019
20 Minutes France n°3497 13 déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3497 de 13 déc 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 7,8 Mo

  • Dans ce numéro : miss France, désirs de féminisme.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
ActuAlité Tout fout le clan au Japon Criminalité La montée des violences entre gangs de yakuzas depuis quelques mois inquiète les autorités et la population Quand les querelles du monde de l’ombre éclatent au grand jour. La police japonaise s’alarme de la recrudescence des violences entre plusieurs gangs de yakuzas ces derniers mois, avec des assassinats et des tentatives d’homicide, entre autres, menées en pleine rue dans l’ouest du pays. Elle a donc annoncé jeudi son intention de placer les représentants de deux clans sous un statut spécial, pour éviter que la population ne soit mise en danger. En parallèle de leurs activités illégales, les yakuzas ont pignon sur rue au Japon, où le nom et le logo des clans sont affichés sur leurs quartiers généraux, et où leurs membres distribuent ouvertement leurs cartes de visite. Même si les activités des syndicats du crime incluent les jeux de hasard, les paris illégaux, les prêts usuraires, le racket, la prostitution et le trafic d’êtres humains, Les violences sexuelles en baisse en France Délinquance Menée par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales et l’Insee, une vaste enquête statistique « victimation et perception de l’insécurité » a été rendue publique jeudi. Elle permet de mesurer l’évolution de la délinquance en 2018 au-delà des seules statistiques de la police et de la gendarmerie, en sondant les Français qui ne portent pas systématiquement plainte. Il en ressort que le nombre de victimes de violences sexuelles hors ménage chute à 185 000 contre 265 000 en 2017. L’an passé, une hausse importante du nombre de victimes de ces violences avait été constatée, attribuée à un « contexte de libération de la parole » dans le sillage de #MeToo. Les agressions physiques, elles, enregistrent une nouvelle augmentation en 2018  : 693 000 personnes âgées de plus de 14 ans ont déclaré en avoir été victimes, soit 1,3% de la population française. Ce chiffre est toutefois à relativiser, au regard du nombre de victimes constatées à la fin des années 2000 (pic de 875 000 en 2008). J. -S. Evrard/AFP (archives) leur existence en tant que telle n’est pas interdite par la loi. Le nombre de yakuzas a cependant nettement diminué au cours des dernières décennies, de plus de 180 000 membres et associés au début des années 1960 à 80 000 en 2011 et 30 000 en 2018, selon la police japonaise. Dissensions internes Si les yakuzas mènent généralement leurs activités les moins licites hors de la vue des citoyens ordinaires, les querelles entre factions remontent parfois à la surface. Et ces dernières années, c’est le Yamaguchi-gumi qui est au centre de l’attention. Fondé à Kobe en 1915, il est le plus puissant des 24 clans de yakuzas de l’Archipel, et comptait quelque 4 400 membres en 2018, d’après la police japonaise. Le Yamaguchi-gumi est agité par des dissensions internes depuis l’arrivée à sa tête, en 2005, de Shinobu Tsukasa et de Kiyoshi Takayama, un duo issu d’une sous-branche du clan à Aichi, dans le centre du Japon. Shinobu avait alors fait le vœu d’étendre géographiquement les activités du clan. Un objectif atteint  : le Yamaguchi-gumi est aujourd’hui actif dans 43 des 47 départements japonais, selon la police. Pour comprendre l’explosion de violence qui secoue le pays, il faut remonter à 2015. Une époque durant laquelle des milliers de membres du Yamaguchigumi l’ont quitté pour former un nouveau clan, le Kobe-Yamaguchi-gumi. Cette sécession avait plusieurs raisons  : la discipline de fer mise en place Menace sur les forces de l’ordre Ultragauche La date n’a pas été choisie au hasard. Un mystérieux collectif d’ultragauche appelle à s’en prendre aux forces de l’ordre ces vendredi et samedi, soit le 13/12 et le 14/12. Une référence au slogan antipolice Acab, « All cops are bastards » (« tous les flics sont des salauds ») , le chiffre 1 représentant la première lettre de l’alphabet, le 3, la troisième, et le 2, la deuxième. Dans une note consultée par 20 Minutes, la direction générale de le slogan « Acab » signifie « tous les flics sont des salauds ». Newscom/Sipa (illustration) 8 Vendredi 13 décembre 2019 une intervention au QG d’un clan de yakuzas près de Kobe, en 2016. la police nationale demande aux agents « une vigilance accrue ces jours-là, en plus de la vigilance habituelle ». La direction générale de la gendarmerie a également diffusé une note évoquant la menace et rappelant aux militaires les règles concernant la protection des casernes, indique à 20 Minutes une source proche du dossier. Cet appel à s’en prendre aux forces de l’ordre a été diffusé la première fois sur Twitter par le compte@bleue1312, créé en novembre. Il explique que « les violences policières appellent une réponse à la hauteur » et dénonce en particulier l’action des forces de l’ordre lors de la manifestation du 5 décembre contre la réforme des retraites. « Les personnes à l’initiative [du collectif] se veulent antiracistes, antisexistes, anticapitalistes et antiautoritaires », explique-t-il. Contacté, @bleue1312 n’a pas donné suite à nos sollicitations. Depuis plusieurs jours, les syndicats s’inquiètent de la multiplication des actes antipoliciers. Lundi, 16 personnes ont été mises en examen, notamment pour association de malfaiteurs, a indiqué le parquet de Bordeaux. La justice les soupçonne d’avoir préparé des actions contre les forces de l’ordre lors d’une manifestation.Thibaut Chevillard en interne par Shinobu Tsukasa, une purge au sommet du clan menée par Kiyoshi Takayama, mais aussi une attitude plus hostile vis-à-vis des forces de l’ordre. La fracture du Yamaguchigumi a aussi entraîné des divisions dans les autres clans de yakuzas, dont les sous-branches ont pris position pour l’un ou l’autre. Le statut spécial que compte mettre en place la police dès 2020 interdirait notamment aux deux factions l’utilisation de leurs locaux et les regroupements de plus de cinq membres à la fois, sous peine d’arrestation immédiate. De notre correspondant au Japon, Mathias Cena nri Cu secondes Trois enfants retrouvés morts dans une voiture à Mayotte. Ils avaient 4 ans. Trois enfants ont été retrouvés morts, mercredi, dans une voiture à Combani, dans le centre de Mayotte. Une mort par déshydratation fait partie des possibilités pour expliquer le décès de ces trois amis. L’île aux parfums connaît des températures au-dessus des normales saisonnières, autour de 35 °C. Sorti de l’hôpital, Willy Bardon a été incarcéré. Condamné vendredi à trente ans de réclusion criminelle pour le meurtre d’Elodie Kulik en 2002, Willy Bardon avait immédiatement tenté de mettre fin à ses jours, en ingurgitant un pesticide. Il est sorti de l’hôpital et a été incarcéré mercredi soir, a indiqué jeudi le procureur. Le Sud-Ouest en vigilance inondations. Météo-France a placé jeudi 14 départements du Sud-Ouest en alerte orange pour vents, pluies-inondations et vague-submersion pour la façade atlantique.
d d ; MI 9 OFFRE RÉSERVÉE AUX 500 PREMIERS CLIENTS ASPIRATEUR BALAI MULTIFONCTION HOOVER HF18UEN Sans fil. 18 Volts. Puissance d’aspiration  : 25 AirWatt. Mode balai ou aspirateur à main. Electrobrosse LED. Capacité bac  : 0,7L. Indicateur de charge lumineux. Position parking. Station murale. Accessoires  : Suceur long, brosse spéciale meuble. Code 676450. (1) Voir conditions en magasin ou sur conforama.fr. LES 13 ET 14 DÉCEMBRE SEULEMENT VI ? YV Ire" 7 'rrp FTF ITTerri Turv r VY Yell1Tury, lifif VIF y ior ir y ir r e1.77117rrr, CE NETTOYEUR VAPEUR POUR 1 € 3'POUR L’ACHAT D’UN Od ASPIRATEUR BALAI H FREE re IV DOUBLE BATTERIE Da soit - 80 € dont 30 € de remise différée (1) AU LIEU DE 99 € ASPIRATEUR BALAI PRIX INITIAL 229 € 99 PRIX PAYÉ EN CAISSE179 € 99 PRIX APRÈS REMISE DIFFÉRÉE 149 € 99 Dont 1 € d'éco-participation snol inod 4J0JUOD e w eJoijuo) RÉALISATION - CRÉATION - CONFORAMA FRANCE 80 bd du mandinet - Lognes - 77432 Marne-la-Vallée Cedex. N°SIREN  : B 414 819 409 - RCS MEAUX. I



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :