20 Minutes France n°3492ES 5 déc 2019
20 Minutes France n°3492ES 5 déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3492ES de 5 déc 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 10

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : la grève a fait des heureux parmis les VTC.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
ActuAlité Affaire Kulik L’accusé du meurtre sordide de la jeune banquière en 2002 a maintenu être innocent Difficile de croire que, vendredi soir, il pourrait être condamné à la réclusion à perpétuité. Tranquille, Willy Bardon s’est même permis, mercredi, de faire de l’humour à la barre de la cour d’assises de la Somme qui le juge, depuis le 21 novembre, pour le viol en réunion et le meurtre sordide d’Elodie Kulik, en 2002. Interrogé sur un fantasme réclamé à sa maîtresse en guise de « cadeau de Noël », il s’exclame alors  : « Ah, mais je ne l’ai jamais obtenu. Mais vous savez, j’ai pas eu ma Ferrari non plus ! » « Ce n’est pas moi ! » L’ancien ouvrier tuyauteur de 45 ans est comme ça. « Gueulard », « grande gamelle », selon ses proches. « Sans filtre », selon la psychiatre qui l’a examiné. Mais, surtout, terriblement serein. Mercredi, la cour n’a pas passé plus de deux heures à l’interroger sur les faits. « Ce n’est pas moi ! », a martelé Willy Bardon. Pas lui qui a violé et étranglé Elodie Kulik. Pas lui qui a incendié son cadavre sur un terrain vague afin d’effacer les traces. Pas lui non plus qu’on entend sur l’enregistrement de l’appel passé aux pompiers par la victime quelques minutes avant sa mort. Pourtant, en garde à vue, en 2013, il s’était reconnu sur la bande. « Les gendarmes m’avaient tellement mis la pression que j’étais prêt à signer n’importe quoi », s’est-il défendu. L’occasion, comme tous les jours, pour la présidente de la cour de rediffuser l’appel de vingt-six secondes et de faire résonner les cris de la victime dans le prétoire. Mais cela ne change rien. Il y a désormais autant de personnes qui reconnaissent la voix de l’accusé sur cette bande que de témoins qui prétendent le contraire. Six dans chaque camp. Et un beau nœud au cerveau pour Anne- Laure Sandretto, l’avocate générale, qui va devoir requérir. Pour se faciliter la tâche, elle a tenté une autre approche, mercredi, en demandant la diffusion de plusieurs écoutes téléphoniques de Willy Bardon avant qu’il ne soit placé en garde à vue. On l’entend discuter avec son copain Laurent B., qui, lui, a déjà été auditionné  : « Tu sais quand est-ce qu’ils me convoquent ? » Puis appeler les gendarmes pour proposer son ADN afin d’être innocenté. « Vous savez, j’en ai un peu marre des ragots sur moi. Je vous laisse mon portable et mon adresse. » Et, surtout, discuter avec sa compagne  : « Quoi ? Y croivent que j’étais là-bas, ces abrutis ? Vivement qui m’convoquent ! » L’avocate générale veut y voir le signe qu’il s’inquiétait de la situation et voulait 2 Jeudi 5 décembre 2019 Bardon assure une défense offensive P.Huguen/AFP (archives) Willy Bardon s’est permis, mercredi, de proposer son aide au père de la victime pour retrouver son meurtrier. Gelées et brouillards prennent leurs quartiers Le mercure fait des efforts… pour rester bas dans le Nord-Est. Il s’accompagne de poches de brouillard. Les gelées s’estompent toutefois en cours d’après-midi. Après une lente dissipation de la grisaille matinale, le soleil finit par l’emporter. s’assurer qu’il n’y avait pas de preuves à son encontre. Mais il faut quand même être un coupable tordu pour proposer soi-même son ADN aux enquêteurs. Quelques heures plus tôt, à la même barre, le père d’Elodie Kulik, cintré dans sa « rage », rappelait qu’il avait prévu « de traquer [s]es criminels » jusqu’à sa mort. Qu’il ne serait « libéré » que quand Willy Bardon « croupirait en prison ». Mercredi, celui-ci a promis de lui proposer son aide pour résoudre l’affaire s’il n’était pas condamné. Le verdict est attendu vendredi. De notre envoyé spécial à Amiens (Somme), Vincent Vantighem La météo en France « Petite hausse » des émissions de CO 2 Climat Encore raté… En pleine COP25 à Madrid, le consortium scientifique international Global Carbon Project (GCP) a publié mercredi, dans la revue Nature Climate Change, son estimation 2019 des émissions mondiales de dioxyde de carbone (CO 2). Ces émissions, qui sont « la première cause du changement climatique, sont liées essentiellement à la combustion de ressources fossiles, rappelle Philippe Ciais, chercheur au Laboratoire des sciences du climat et de l’evironnement (LSCE). A cela s’ajoutent les émissions de l’industrie cimentière et d’autres industries dont les process de fabrication libèrent du CO 2 piégé dans la roche. » Sans oublier celles liées au changement d’affectations des sols (destructions de prairies, de forêts). Bref, en 2019, le compte n’y est toujours pas. En ne prenant en compte que les émissions mondiales de CO 2 fossiles, le GCP table sur une augmentation de 0,6%. C’est moins qu’en 2018 (+ 2,1%) et 2017 (+ 1,5%). Les performances économiques de la Chine et de l’Inde ont été plus faibles que prévues, ce qui a réduit leur demande en électricité, note le GCP. Et la part du charbon dans la production d’électricité a elle aussi continué à baisser, dans les deux pays précités, ainsi qu’aux Etats-Unis et dans l’UE. Pas de quoi crier victoire pour autant. Selon Pierre Friedlingstein, professeur à l’université d’Exeter (Royaume-Uni) et auteur principal de l’article paru mercredi, la baisse de l’utilisation du charbon dans le monde, par exemple, est compensée en grande partie par le gaz naturel, qui émet lui aussi du CO 2. Fabrice Pouliquen
ActuAlité Les gagnants de la grève Transports Vélos en libre-service, plateformes de VTC ou de covoiturage… Ce jeudi, les demandes chez certains opérateurs ont explosé Et si certains secteurs profitaient de la grève du 5 décembre contre la réforme des retraites* ? Alors que la mobilisation s’annonce très suivie dans les transports en commun – 11 lignes de métro seront fermées dans la capitale –, d’autres moyens de déplacement pourraient séduire un grand nombre d’usagers. Au sud de Paris, la société Zoov, qui propose des vélos électriques en libre-service, a flairé le bon filon. Ce jeudi, elle disposera 200 de ses vélos autour de plusieurs gares de la partie sud du RER B, dont aucun train ne circulera en heures creuses. Les plus frileux préféreront sans doute opter pour un transport motorisé. Du côté des VTC, la plateforme Eurecab relève ainsi « un volume de réservation multiplié par trois pour le 5 décembre ». Moins onéreux, le covoiturage et le transport par autocar Les ados victimes de la pub pour l’alcool Addictions Comme une pub à la poste. A 17 ans, une large majorité des adolescents français (86,3%) se souvient avoir déjà vu ou entendu une publicité pour une boisson alcoolisée, selon une enquête déclarative* auprès de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) publiée mercredi. Ils sont 75,4% à être en mesure de préciser de quel type d’alcool il s’agit et 24,8% à pouvoir nommer la marque promue. Alors que filles et garçons sont presque aussi nombreux à déclarer avoir été confrontés à ces messages publicitaires, les garçons sont deux fois plus nombreux que les filles à mémoriser la marque de la dernière publicité vue (32,6%, contre 16,7%), souligne l’OFDT. Presque un quart des jeunes (22,9%) dit avoir ressenti l’« envie » de boire la boisson mise en valeur par la pub. La vente de boissons alcoolisées aux mineurs est interdite, mais 85,7% des 17 ans déclarent avoir déjà bu de l’alcool, 8,4% témoignent d’un usage régulier (au moins dix fois dans le mois). * Réalisée auprès de 13 000 jeunes Français. Graka/Pixabay sont également boostés par la grève. Flixbus, par exemple, va augmenter sa capacité d’environ 10% du 5 au 8 décembre au vu de la très forte demande. « Sur les longues distances, pour le Une journée pour faire évoluer les mentalités, et gagner de nouveaux clients. 5 décembre, les réservations sont pratiquement multipliées par deux, remarque Nicolas Brusson, cofondateur et directeur général de Blablacar, qui a racheté Ouibus. Sur la partie covoiturage domicile-travail gérée par Blablalines, c’est en train d’exploser, les demandes ont décuplé. On s’attend à une journée historique. » En Ile-de-France, cet élan est encouragé par les pouvoirs publics. La région permet en effet à chaque habitant de pouvoir covoiturer gratuitement en tant que passager afin de se rendre au travail en période de grève, comme c’est le cas ce jeudi. Il suffit pour cela de repérer son trajet sur la plateforme Vianavigo, qui agrège les différentes offres. Le conducteur bénéficie pour sa part d’une indemnité kilométrique (jusqu’à 3 € par passager, dans la limite de deux trajets par jour). Avec ces différentes initiatives, certains opérateurs espèrent faire évoluer les mentalités… et gagner de nouveaux clients. « C’est l’occasion de Une prometteuse alternative à la vasectomie (et au préservatif) Contraception Une piqûre et le tour serait joué. Des chercheurs indiens viennent de mettre au point ce qu’ils considèrent être « le tout premier contraceptif masculin du monde ». « Les essais sont terminés, avec un taux de réussite de 97,3%, et aucun effet secondaire constaté », a déclaré au Hindustan Times le D r RS Sharma, membre du Conseil indien de la recherche médicale. De quoi s’agit-il ? le traitement consiste en une piqûre dans les testicules, efficace treize ans. P.Desmazes/AFP (illustration) chez Blablabus, le nombre de réservations pour ce jeudi a doublé. Ce nouveau contraceptif consiste en une dose unique d’un polymère, le styrène anhydride maléique. Pour garantir l’efficacité du traitement (sur treize ans, est-il avancé), celui-ci est administré à la source, dans le canal déférent, près des testicules, sous anesthésie locale (a priori sans douleur, donc). « En Inde, avec une population parmi les plus élevées au monde, mettre au point un contraceptif efficace que les hommes soient prêts à prendre est un véritable enjeu démographique », indique Sylvain Mimoun, andrologue, spécialiste des questions de contraception et directeur du centre d’andrologie de l’hôpital Cochin. Ainsi qu’une avancée sociétale majeure  : « Aujourd’hui, beaucoup d’hommes sont réticents sur la vasectomie, qui a un effet définitif », rappelle le D r Mimoun. Ou à utiliser un préservatif, pas efficace à 100%. Ou encore à prendre une pilule, qui a les mêmes effets que celle pour femmes, à savoir acné et libido capricieuse. Le D r Mimoun ne s’emballe pas non plus sur ce produit qui n’a pas encore été mis sur le marché  : « Un produit actif sans effet secondaire est un produit inactif. » Anissa Boumediene 3 Jeudi 5 décembre 2019 faire connaître le service, d’expliquer notre fonctionnement », concède Amira Haberah, de Zoov. Nicolas Raffin * Deux cent quarante-cinq rassemblements ont été déclarés dans toute la France pour ce jeudi, a indiqué le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, sur BFMTV mercredi. Du côté des écoles Le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a dit mercredi s’attendre à un taux de grévistes de 55% dans les écoles ce jeudi, avec un pic de 78% de grévistes prévu à Paris. Une 7 e victime dans les intempéries sur la Côte d’Azur. Le corps d’une sexagénaire a été retrouvé mercredi sur une plage de Saint-Tropez (Var), portant à sept le nombre de décès dus aux fortes pluies de dimanche dans le Sud-Est. Le cap du million de signatures antiprivatisation d’ADP franchi. Le projet de référendum d’initiative partagée sur la privatisation d’Aéroports de Paris enregistrait mercredi 1000 500 signatures. Marielle de Sarnez mise en examen. La vice-présidente du Modem Marielle de Sarnez a été mise en examen par les juges chargés de l’enquête sur les emplois présumés fictifs des assistants de députés européens. Le président du MoDem François Bayrou est pour sa part convoqué vendredi. Deux pesticides interdits. La justice a interdit la vente en France de deux pesticides du groupe américain Dow AgroSciences (Corteva), accusés par des associations écologistes de nuire à la santé des abeilles.

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :