20 Minutes France n°3482 20 nov 2019
20 Minutes France n°3482 20 nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3482 de 20 nov 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : la pauvreté en pleine face.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Grand Paris Des inquiétudes autour des ponts de la région Infrastructures En juillet, une mission d’information du Sénat tirait déjà la sonnette d’alarme L’effondrement d’un pont à Mirepoixsur-Tarn, au nord de Toulouse, relance le débat autour de la sécurité de ces infrastructures. En juillet, une mission d’information du Sénat rendait un rapport alarmant sur l’état du réseau français. Sur les quelque 225 000 ponts que compte le pays, plus de 25 000 sont en mauvais état et « posent des problèmes de sécurité ». En septembre 2018, un premier audit est diligenté par le ministère de la Transition écologique et solidaire. Sur les 164 ponts inspectés, 23 présentent des signes d’usure, dont une dizaine en région parisienne. Dans la majorité des cas, ils présentent des défauts mineurs pouvant causer des désagréments majeurs. A l’instar du viaduc de Canapé-lit 140 Topper Black Friday Système Rapido Matelas 15 cm Coffre de rangement Têtières réglables en hauteur L 173 x P 95 x H 85/105 30 kg/m 3, Aloé Verra Tissu Enjoy (100% polyester) 50 coloris au choix J. Witt/Sipa En mai 2018, une partie du viaduc de Gennevilliers s’était effondrée. Gennevilliers, en travaux pendant près d’un an après l’effondrement d’un mur de soutien, en mai 2018. L’audit place trois ouvrages franciliens – les viaducs de Saint-Cloud et de Guerville sur l’A13 et celui de FridayS Black Jusqu’au 9 décembre c’est tous les joursvendredi ! LE PLUS GRAND ESPACE CANAPÉS-LITS À PARIS 63 rue de la Convention Paris 15 e 7j/7 54 cours de Vincennes Paris 12 e 7j/7 01 45 77 80 40 M° Boucicaut, P.gratuit 01 40 21 87 53 M° Nation Canapés, literie,mobilier  : toutes nos adresses sur www.topper.fr Noisy-le-Sec/Bondy sur l’A3 – en catégorie 3. Ceux dont la « structure est altérée et nécessite des travaux de réparation sans caractère d’urgence », précise le ministère. Selon nos informations, aucuns travaux n’ont été effectués à ce jour. Des moyens limités En France, 90% des ponts relèvent des collectivités territoriales. Selon la mission sénatoriale, 18 à 20% des ponts communaux présentent une structure altérée contre 7% pour ceux entretenus par l’État. Un chiffre d’autant plus inquiétant que des communes manquent de moyens pour les rénover. Au mieux, ces structures sont fermées à la circulation, notent les sénateurs. C’est le cas des ponts de Guérard et de Tigeaux (Seine-et-Marne). Les travaux sont estimés à deux millions d’euros quand le budget de Guérard est de trois millions. Enfin, selon les sénateurs, le réchauffement climatique et la généralisation des GPS, qui orientent le trafic vers des réseaux secondaires, accélèrent la détérioration des ponts. Caroline Politi F. Guillot/AFP 2 Mercredi 20 novembre 2019 Des médecins désignés pour faire la lumière sur la mort d’Adama Traoré. Annoncée par les juges au printemps, la nouvelle expertise pour déterminer les causes du décès d’Adama Traoré sera menée par trois médecins. Ces derniers, désignés mardi par les juges d’instruction menant les investigations, doivent définir les circonstances de la mort du jeune homme, interpellé en 2016. Dans ce dossier, trois gendarmes ont été placés sous le statut intermédiaire de témoin assisté. Un site Internet pour se préparer aux inondations. Dévoilé mardi, le site Web Episeine.fr a pour but de préparer les Franciliens aux risques de crue de la Seine et de la Marne. Il permet, en indiquant son adresse postale, de savoir si son logement est en zone inondable et fournit aussi une série de conseils pour se préparer à une crue.
Grand Paris Une volte-face qui laisse perplexe Justice Bilal Taghi s’est excusé d’avoir attaqué deux surveillants de prison Longtemps, Bilal Taghi n’a émis aucun regret. Ou peut-être un seul  : celui de ne pas être parvenu à faire plus de victimes. Le 4 septembre 2016, le jeune homme, aujourd’hui âgé de 27 ans, a grièvement blessé deux surveillants de la maison d’arrêt d’Osny, dans le Val-d’Oise, avec un couteau confectionné par ses soins. Ce mardi, au premier jour de son procès pour « tentative d’assassinat en relation avec une En 2016, dans une autre affaire, l’avocat général rappelle que Taghi se disait déjà plein de remords. entreprise terroriste », l’accusé, qui risque la perpétuité, a fait volte-face. « Putain, je suis désolé », bredouille-t-il, entre deux sanglots, avant de se rasseoir lourdement dans le box. Assises B. Peyrucq/AFP a l’audience, l’accusé a affirmé s’être éloigné de l’idéologie djihadiste. à quelques mètres, ses deux victimes restent impassibles. Tout au long de cette première journée, Bilal Taghi n’a eu de cesse de le répéter  : il n’est plus le même homme. « Aujourd’hui, je ne peux pas faire ce que j’ai fait, ça me travaille… », jure-t-il, la voix nouée. Sa prise de conscience, explique-t-il, il la doit à un psychologue de la prison de Moulins, dans l’Allier. Parmi les dizaines de professionnels qui ont tenté de le déradicaliser, c’est le seul avec Villani-Griveaux, nouveau round Municipales La guéguerre continue. L’équipe de campagne de Cédric Villani, candidat dissident LREM à la Mairie de Paris, a saisi lundi la Commission des sondages après la diffusion par des médias d’une étude OpinionWay commandée par son rival Benjamin Griveaux, dévoile RMC. « Le problème, ce n’est pas le sondage. C’est la méthode et la publication », a estimé Baptiste Fournier, directeur de campagne du mathématicien. Les équipes de Benjamin Griveaux, candidat investi par le parti présidentiel, avaient diffusé vendredi un sondage dans lequel l’ancien porte-parole du gouvernement talonne la maire PS sortante Anne Hidalgo et devance Cédric Villani de plusieurs points. « S’agissant avec vous de l’échantillon, nous nous interrogeons sur sa qualité et sa représentativité », affirme Baptiste Fournier dans la lettre adressée à la Commission des sondages, que l’AFP a pu consulter. Le Modem comme soutien ? « Nous nous étonnons également d’un taux de réponse si élevé dans le temps imparti (2942 sondés) », poursuit le courrier, avant de pointer « l’hypothèse fallacieuse » du sondage selon lequel Benjamin Griveaux serait soutenu par le Modem dès le premier tour. « Pour le moment, les intentions sont très volatiles », estime-t-on dans l’entourage du scientifique. En juillet, selon un sondage financé par ses soutiens, Cédric Villani était présenté comme plus populaire que Benjamin Griveaux. Tous les jours, suivez l’actualité de votre région et participez ! paris@20minutes.fr lequel il a pu « échanger ». Le seul, surtout, à lui avoir permis de prendre conscience de ses actes. Les larmes d’aujourd’hui sont-elles sincères ou stratégiques ? A plusieurs reprises pendant l’instruction, l’accusé s’est vanté d’avoir su tromper surveillants et psychologues, faisant croire à tous qu’il était déradicalisé. Ce mardi, encore, il a reconnu avoir menti lors de son précédent procès. « J’ai menti, j’ai continué à mentir pendant ma détention, c’est compliqué d’être cru », La météo à Paris AUJOURD’HUI ET EN FRANCE 3 Mercredi 20 novembre 2019 Le cas du Bataclan Bilal Taghi affirme n’avoir jamais cautionné l’attaque du Bataclan, comme il en a été accusé en détention. « Mais vous disiez exactement l’inverse aux juges d’instruction », note la présidente. reconnaît Bilal Taghi, se comparant à Pierre du conte musical pour enfants Pierre et le Loup. Mais, assure-t-il, ce qui différencie cette audience de la précédente, c’est son absence d’enjeu. « Moi, ma vie, je ne la vois pas plus loin que la prison. » L’avocat général ne cache pas son scepticisme face aux remords exprimés par Bilal Taghi. C’était déjà lui qui avait été chargé de requérir en 2016, lorsque l’accusé était poursuivi devant le tribunal correctionnel pour avoir tenté de rallier la Syrie. Et déjà, l’accusé tenait un discours chargé de remords. « Vous expliquiez que c’était une grave erreur, que vous vouliez aller chercher votre frère », rappelle le magistrat. Sept mois après sa condamnation à cinq ans de prison, il attaquait les deux surveillants. Caroline Politi DEMAIN matin après-midi matin après-midi 1 °C 8 °C 0 °C 10 °C Soleil dominant et lent redoux par l’ouest A l’ouest, le vent de sud se lève. Les nuages sont plus nombreux dans le Nord-Ouest, avec quelques pluies sur la pointe bretonne. Ailleurs, le temps reste assez lumineux mais froid, avec des températures toujours basses pour la saison.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :