20 Minutes France n°3477 12 nov 2019
20 Minutes France n°3477 12 nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3477 de 12 nov 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : gilets jaunes, on a vu les gens se mélanger.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
ActuAlité « Gilets jaunes » Il y a un an naissait ce mouvement hors norme. Ceux qui ont vécu l’« acte 1 » se souviennent Dju* avait travaillé toute la nuit à l’usine. Quand cette femme de 36 ans s’est réveillée le samedi 17 novembre 2018, les ronds-points étaient déjà en ébullition. Sur celui du centre commercial de la ZAC Blanc Carroi, à Chinon (Indre-et- Loire), une centaine de manifestants, gilet jaune sur le dos, organisaient depuis 5 h un barrage filtrant. « Au début, je ne savais pas si j’allais y aller, se souvient Dju. Mais j’ai commencé à recevoir des snaps du rond-point. De voir les gens, l’esprit d’équipe… Ça m’a motivée. » En fin de matinée, elle monte dans sa voiture, sono dans le coffre. Une sorte de réflexe pour celle qui est habituée à animer des soirées. Sur place, elle retrouve ses proches, croise des connaissances et rencontre Francky. Cet « acte 1 » vit ses premières heures sans palettes, sans banderoles, « sans organisation », concède l’exploitant agricole à la barbe épaisse. Bloqués, des automobilistes s’insurgent. Certains jettent en catastrophe leur gilet fluo sur le tableau de bord pour tenter de passer. En vain. Pour « tuer le froid » et « rebooster tout le monde », Dju approche sa voiture du point de blocage. Elle branche son enceinte et met le volume à fond  : Elvis Presley « pour les anciens », quelques hits des années 1980 et des « tubes du moment », notamment de Maître Gims. Vers 15h, l’enceinte crache des chuchotements  : « Pose les deux pieds en canard, c’est la chenille qui se prépare, en voiture les voyageurs, la www.paris.fr RECRUTE PAR CONCOURS 35 Secrétaires Administratifves La ville de Paris recrute par concours externe 35 secrétaires administratifves. MISSIONS  : selon le service oùvous serez affectée, vous pourrez exercer des activités rédactionnelles et/ou comptables et/ou juridiques dans des domaines très variés. Vous pourrezégalement êtreinvestie de responsabilités particulières de coordination ou d’encadrement d’une ou plusieurséquipes. PROFIL  : Être titulaire d’un BAC ouexpérience professionnelle équivalente ET remplir les conditions générales d’accès àla fonction publique. Inscriptions au concours jusqu’au 22 novembre 2019  : par Internet sur le site www.paris.fr/recrutement chenille part toujours à l’heure. » La batterie s’emballe, les mains s’accrochent à la taille, une chenille d’une petite dizaine de personnes se forme et déboule sur le passage piéton devant le capot des véhicules. La chenille est scandée à tue-tête. A travers elle, « c’est la première fois, dans ce mouvement, que les gens ont commencé à se tenir la main », analyse Francky. « On a vu les gens arriver, participer, se mélanger. C’était beau », sourit Louise, la maman de Dju.Patrick Goupil, journaliste et responsable de l’agence de La Nouvelle République à Chinon, capte et diffuse ce moment « bon enfant » sur Retrouvez toutes lesinformations relativesàcerecrutement danslabrochureduconcoursdisponiblesur notresiteinternet. Twitter. « C’était un aperçu de quelques secondes du mouvement, mais, sur le Net, ça a été repris je ne sais pas combien de fois », raconte-t-il à 20 Minutes. La vidéo enregistre près de 2 millions de vues. « « Groland » ou réalité ? », titre Brain Magazine. « Si, après ça, Emmanuel Macron ne démissionne pas ! », ironise-t-on sur Twitter. Mais aussi  : « On repassera pour la crédibilité » ou encore « Nos chômeurs ont du talent ». « On a été pris pour des « cassos », peste Francky. C’est ce qui fait le plus mal au cœur. Les gens ont eu l’impression qu’on n’avait que ça à faire, alors qu’on faisait ça pour tout le monde. » Les personnes dans cette chenille, sur ce rond-point, ont-elles fait « l’expérience du mépris », comme l’écrit Benoît Coquard dans Ceux qui restent (éd. La Découverte) ? De manière générale, « les milieux culturels, urbains de surcroît, se 6 Mardi 12 novembre 2019 La « chenille » par quoi tout a démarré O. Coret/Sipa (illustration) la mobilisation des « gilets jaunes » s’est d’abord cristallisée sur la hausse de la taxe sur les carburants. « Le mépris nous a fédérés. » Claude, retraité et « gilet jaune » La Turquie commence à renvoyer des djihadistes étrangers. Depuis lundi, Ankara expulse dans leur pays d’origine des membres étrangers de Daesh. Onze Français doivent faire partie des prochains renvois. Ces rapatriements surviennent dans la foulée d’une offensive turque en Syrie, critiquée par l’Occident, car elle a visé les forces kurdes alliées de la coalition. Le président bolivien contraint à la démission. La Bolivie se trouvait lundi sans président. Evo Morales * montrent d’abord circonspects à l’égard de cette mobilisation, ou expriment carrément leur dégoût de celles et ceux qui y participent », note le sociologue. « Le mépris nous a fédérés », assure Claude, retraité et « gilet jaune » de la première heure. Ce 17 novembre, dans cette chenille, « il y avait juste des gens réunis autour d’un même combat, contre la hausse du carburant. Puis, en échangeant, ils ont pris conscience qu’ils avaient les mêmes soucis financiers, un pouvoir d’achat en baisse… et le ras-le-bol des politiques », flingue Dju. « En France, on n’est pas là pour vivre, on est là pour payer, enchaîne Francky. Tout le monde reste chez soi devant la télé, bloqué par les crédits. Au moins, maintenant, je sais que je ne suis plus seul, une solidarité existe. » Romain Lescurieux (envoyé spécial à Chinon) et Jean Saint-Marc * Le prénom a été changé. a été lâché par l’armée, après trois semaines de manifestations. Jeanine Añez, future présidente par intérim, a annoncé la convocation d’une présidentielle afin d’avoir un nouveau chef d’Etat le « 22 janvier ». De l’uranium détecté sur un site non déclaré en Iran. L’Agence internationale de l’énergie atomique a détecté des « particules d’uranium naturel » dues à des activités humaines dans un « lieu non déclaré en Iran », selon son dernier rapport, consulté par l’AFP à Vienne.
ActuAlité « Le président a souhaité accueillir des TIG à l’Elysée » Exclusif La ministre Nicole Belloubet annonce un « coup d’accélérateur » au travail d’intérêt général Sanctionner, réparer, insérer. Chaque année, des milliers de personnes sont condamnées en France à effectuer des heures de travaux d’intérêt général (TIG). Pourtant, cette alternative à une courte peine de prison qui présente un faible taux de récidive reste encore peu utilisée (6% des peines prononcées en 2016). Ce mardi, la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, entend donner un coup d’accélérateur au dispositif en proposant 30 000 postes de TIG, contre 18 000 actuellement. Comment comptez-vous augmenter le nombre d’heures de TIG ? Nous allons signer ce mardi un accord avec 34 nouveaux partenaires qui s’engagent à proposer des offres de TIG. Parmi eux, il y a des collectivités locales, des associations comme la Croix-Rouge, la SPA ou les Restaurants du cœur, mais aussi des entreprises comme Sodexo, la SNCF, La Poste ou Enedis. L’autre nouveauté, c’est l’engagement de l’Etat sur ce sujet avec des offres proposées au sein des ministères. Le président Macron a souhaité accueillir des TIG à l’Elysée dès 2020. TROUVEZ UNE PLACE AU PANTHÉON DES MEILLEURS JOBS. + de 10 000 offres d’emploi * à Paris * leboncoin, octobre 2019. LBC FRANCE – SAS au capital de 3 252 490 euros – RCS Paris 521 724 336 – 85-87, rue du Faubourg Saint-Martin, 75010 Paris. Atomike Studio – A. Jimenez/REX/Sipa Nicole Belloubet, garde des Sceaux. Y aura-t-il des critères spécifiques, en matière de sécurité, par exemple, pour les TIG effectués à l’Elysée ou à l’Intérieur ? Non. Les personnes condamnées à des travaux d’intérêt général n’ont pas de caractère de dangerosité, il s’agit bien souvent d’individus qui ont été condamnés pour des délits routiers ou pour des infractions mineures. Quel est le but de ces partenariats ? Pour les petits délinquants, les TIG permettent de lutter plus efficacement contre la récidive que de courtes peines d’emprisonnement. Ils permettent aussi à certains individus de remettre le pied à l’étrier pour retrouver un emploi. Ça ne marche pas dans tous les cas, il faut être lucide, mais ça marche tout de même. Pour les individus qui sont très éloignés du milieu du travail, cela peut être utile. C’est pour cette raison que nous avons décidé d’augmenter le nombre maximal d’heures de TIG qui est désormais fixé à quatre cents heures, et de les coupler à des heures de formation professionnelle. Propos recueillis par Hélène Sergent 7 Mardi 12 novembre 2019 Quatre blessés après un séisme dans la vallée du Rhône. C’est le plus fort en France depuis seize ans. Lundi, un séisme de magnitude 5,4 sur l’échelle de Richter s’est produit en Ardèche. Quatre personnes ont été blessées, dont une grièvement. Les réacteurs de la centrale nucléaire de Cruas (Ardèche) devaient être arrêtés pour un « audit approfondi ». Les législatives n’ont rien débloqué en Espagne. Bond de l’extrême droite, recul des socialistes, effondrement des libéraux  : l’échiquier politique espagnol était encore plus chaotique lundi au lendemain de nouvelles législatives, compliquant à l’extrême la formation d’un nouveau gouvernement. Décès du principal soutien des Casques blancs syriens. Le Britannique James Le Mesurier, directeur de la principale organisation qui soutient les Casques blancs – les secouristes de la défense civile opérant dans les zones rebelles en Syrie – a été retrouvé mort lundi à Istanbul.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :