20 Minutes France n°3473 4 nov 2019
20 Minutes France n°3473 4 nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3473 de 4 nov 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,4 Mo

  • Dans ce numéro : hulot, héraut écolo.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
SportS Un « Djoker » aux deux faces Tennis Malade en début de semaine, Djokovic a quand même gagné le tournoi de Bercy dimanche Novak Djokovic a déjoué tous nos pronostics du début de semaine. Car en arrivant dans la capitale, le Serbe, vainqueur du tournoi de Bercy dimanche en battant le Canadien Denis Shapovalov (6-3, 6-4), tirait la tronche des mauvais jours, la faute à une petite maladie qui lui a beaucoup coupé la voix et, parfois, les jambes. « Ces derniers jours, j’ai attrapé quelque chose, avait-il prévenu. Cela peut affecter votre énergie, votre vitalité sur le court, votre attention. » Un grog et un titre En le voyant sur le court lors de ses deux premiers matchs, on a vite compris que Djoko n’avait effectivement rien du malade imaginaire. Mais s’il a parfois donné l’impression de ne pas vouloir être à Bercy, le joueur n’a jamais pensé à jeter l’éponge. L’expérience lui a appris qu’on peut commencer un tournoi avec un grog et le terminer en dansant le kazatchok sur les tables. Le déclic est apparu en quart de finale contre Stefanos Tsitsipas. Poing serré, regard de killer, la machine s’est relancée. Dès lors, après l’annonce du forfait de Rafael Nadal en demie, Djokovic devait savoir que les jeux étaient faits. « J’ai eu envie de croire que Shapovalov pourrait reproduire le même match que contre Gaël Monfils, qu’il pourrait se transcender, raconte Forget. Mais, malgré l’euphorie, malgré la puissance de feu, malgré l’insouciance, face à une machine extrêmement bien réglée comme Novak Djokovic, on ne peut pas se permettre Première pour Mahut et Herbert, sacrés en double Après un échec en finale en 2016, Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert ont remporté le Masters 1000 de Bercy aux dépens de la paire russe Karen Khachanov-Andrey Rublev (6-4, 6-1). « Quand on est Français, on rêve de la Coupe Davis, de Roland-Garros et de Bercy », s’est réjoui Nicolas Mahut. De bon augure avant le Masters de Londres, dans une semaine. Sock n’est plus classé ce lundi. A. Jimenez/AP/Sipa M. Trezzini/AP/sipa Novak Djokovic a battu le Canadien Denis Shapovalov en finale à Bercy. de donner autant de points gratuits. Il a reçu une petite leçon. » A l’image de cette finale assez ennuyeuse, l’ambiance en coulisses n’était pas non plus à la nouba. Djokovic est passé en coup de vent en salle de presse, histoire de faire le job et d’exhiber son trophée. « La deuxième partie de la semaine a été fantastique, j’ai senti que ça allait de mieux en mieux au fil des jours », a déclaré le « Djoker ». Il s’est ensuite éclipsé avec, déjà, le Masters de Londres dans un coin de la tête. Là-bas, il tentera de défendre son titre de n°1 mondial face à un Rafael Nadal encore incertain. D’ici là, il aura le temps de bien se retaper en se mettant au chaud sous la couette. Aymeric Le Gall Jack Sock n’a plus rien en stock C’était il y a deux ans. En novembre 2017, Jack Sock remportait le tournoi de Bercy et faisait son entrée dans le top 8. Le début de la gloire ? Loin de là. Aujourd’hui, il n’est en effet plus question ni de Paris ni de Londres, mais de Charlottesville, aux Etats-Unis. C’est là qu’on a retrouvé l’Américain, traînant sa peine et sa carcasse dans un tournoi Challenger. Après une nouvelle défaite, Jack Sock n’apparaît plus au classement mondial ce lundi. « C’est à la fois un mystère et une déception, indique Christopher Clarey, journaliste au New York Times. On a l’impression qu’il n’a jamais vraiment eu dans sa carrière une forme physique optimale. On a aussi souvent entendu dire que ce n’était pas quelqu’un qui bossait assez. Et puis il y a eu les blessures. » Ces galères sont d’autant plus regrettables que Jack Sock possède, selon Clarey, « l’un des coups droits les plus remarquables de la dernière décennie. Mais, avec le jeu qui est le sien, il a besoin d’avoir une vitesse de jambes extra. » C’est peut-être aussi pour ça que Jack Sock est plus à l’aise avec un gars à ses côtés. L’Américain a ainsi remporté trois tournois du Grand Chelem en double. Mais, il y a peu, le joueur confiait ne pas voir l’intérêt de poursuivre s’il n’avait plus les cannes pour briller en simple. A.L.G. M. Ugarte/AFP 22 Lundi 4 novembre 2019 Cris racistes contre Balotelli Football Le résultat restera anecdotique. Mario Balotelli et son équipe de Brescia ont été battus sur la pelouse de l’Hellas Vérone (2-1),dimanche. Mais le match a surtout été perturbé par les cris de singe adressés par des tifosis véronais à l’ancien attaquant de l’OM. Après une action, Balotelli a pris le ballon en mains et l’a violemment expédié en direction des supporteurs véronais. Furieux, il a commencé à marcher derrière le but véronais, comme s’il souhaitait abandonner le match. Il a ensuite été entouré par ses coéquipiers mais aussi par de nombreux joueurs de Vérone, qui ont tenté de le calmer et l’ont enlacé. Le match a été interrompu quelques minutes avant qu’un message soit lu par le speakeur du stade, indiquant que les joueurs rentreraient aux vestiaires en cas de nouvel incident du même genre. Ce message a été sifflé par une grande partie des spectateurs, mais le match a repris, Balotelli restant sur le terrain. « Super Mario » a même marqué un but superbe en fin de match. « Il a été courageux, il a été touché au plan émotif, mais il a continué à jouer malgré la difficulté », a simplement déclaré son entraîneur, Eugenio Corini. Coup double pour Ashley Barty. L’Australienne, déjà n°1 mondiale à l’issue de la saison, a remporté le Masters de tennis à Shenzhen (Chine), dimanche. Solide sur ses mises en jeu, Ashley Barty a battu sans trop souffrir l’Ukrainienne Elina Svitolina (6-4, 6-3). Lewis Hamilton sextuple champion du monde. Malgré la victoire de son coéquipier, le Finlandais Valtteri Bottas, lors du Grand Prix des Etats-Unis de F1, le Britannique (deuxième) s’est assuré un sixième titre mondial dimanche. Le Bayern limoge Niko Kovac. Sèchement battu à Francfort (5-1) samedi, le club munichois a décidé de se séparer se son entraîneur, Niko Kovac. Le Bayern n’a gagné que cinq matchs en dix journées de Bundesliga cette saison.
ROYAL EST UN ÉTAT D’ESPRIT. BE ROYAL. * NOUVEAU  : CAPSULESENALUMINIUM Compatible avec le systèmeNespresso*. *Cette marque estlapropriétédetiers qui n’ont aucune relation avecDelicaAG. *Soisroyal



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :