20 Minutes France n°3472ES6 28 oct 2019
20 Minutes France n°3472ES6 28 oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3472ES6 de 28 oct 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : un monde plus sûr ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
SportS Danse classique pour Paris Football Le PSG s’est imposé très facilement contre Marseille (4-0), grâce à des doublés de Mbappé et Icardi Une boucherie. Le PSG a fait voler l’OM en éclats, dimanche soir, avec un 4-0 net et sans bavure. Tout s’est joué au cours d’une première période absolument folle, avant que l’OM se montre un poil plus consistant au retour des vestiaires, aidé par les Parisiens en mode décrassage. Rarement un classique aura été aussi déséquilibré. V Un monde d’écart. Villas-Boas, l’entraîneur marseillais, avait répété avant la rencontre qu’il n’en attendait rien de spécial, étant donné le fossé entre les deux équipes. Il n’espérait pas avoir autant raison. Son OM a explosé en une mi-temps, encaissant quatre buts (un record dans un Ce match donne très envie de voir la suite de la saison parisienne. classique) avec un terrible sentiment d’impuissance. Icardi et Mbappé, auteurs d’un doublé chacun, n’ont laissé que des cendres derrière eux, profitant des espaces inconsidérés laissés par la défense adverse. S’aligner si mal à 35 m de ses buts au Parc des Princes – n’est-ce pas, Sarr ? –, c’est aberrant. Heureusement pour les Phocéens que les Parisiens ont joué la seconde période au petit trot. Ils ont raison, la saison sera longue. pollard a été décisif face aux Gallois. K. Zihnioglu/AP/Sipa M. Sugimoto/AP/Sipa L’Argentin Mauro Icardi, arrivé cet été à paris, a marqué deux buts face à l’oM. V Problèmes de riches pour Tuchel. Et dire que pour ce classique, il manquait Neymar et que Cavani, entré en jeu sous l’ovation du Parc, revient tout juste… Franchement, on se demande bien comment va faire l’entraîneur allemand quand tout ce beau monde sera apte en même temps. Mais on verra ça plus tard. Pour l’instant, il faut profiter. Profiter de la machine à buts Icardi, qui en est à sept sur les cinq derniers matchs, de la fusée Mbappé, qui a bien fêté sa première titularisation depuis fin août, et de la finesse de Di Maria, qui empile les passes décisives. Ce match donne en tout cas très envie de voir la suite de la saison parisienne. V L’OM devra s’en remettre. Dans la lignée du discours pessimiste d’avantmatch, les Marseillais pourront au moins se dire qu’ils n’ont pas encaissé de but après la pause. Il leur faudra bien se consoler comme ils peuvent de cette fessée, car les semaines à venir vont être importantes pour savoir où ils peuvent aller cette saison. Ils ne sont ce lundi qu’à trois points de la deuxième place, grâce à la médiocrité ambiante derrière Paris. Les réceptions de Lille puis de Lyon lors des deux prochaines journées permettront de dessiner leur avenir. Plus d’excuses, cette fois, c’est exactement contre cette caste d’équipes qu’ils sont censés se battre. Nicolas Camus Les Boks voient la vie en Rose Rugby Comme on se retrouve. Douze ans après s’être affrontés en finale de la Coupe du monde en France, Anglais et Sud-Africains se retrouveront samedi pour se disputer le titre suprême au Japon. Il est à souhaiter, pour le grand public du moins, que cette finale soit moins verrouillée (et ennuyante) que la première. Et aussi que la demie, dimanche, qui a en revanche brillé par son suspense. En effet, les Springboks n’ont dû leur victoire face au pays de Galles (19-16) qu’à une pénalité de leur ouvreur Handré Pollard, à cinq minutes de la fin du match. « Ça n’a sans doute pas été le plus beau match à regarder, mais les gars ont répondu présent et se sont adaptés, a commenté, satisfait, le sélectionneur sud-africain, Rassie Erasmus. Je ne pense pas que la finale se gagnera avec un plan de jeu très ambitieux et des essais magnifiques. Mais je peux me tromper. » Inutile, donc, d’attendre de folles envolées face au XV de la Rose en finale. Et les joueurs sud-africains en sont déjà bien conscients. « Eux comme nous se reposent beaucoup sur le jeu au pied, ce sera une bonne partie d’échecs, reconnaît Handré Pollard. Il va falloir bien récupérer, ensuite ce sera l’affaire de quatre-vingts minutes, et l’équipe qui en veut le plus gagnera. » M. Trovati/AP/Sipa 20 Lundi 28 octobre 2019 Ligue 1 – 11 e journée Dimanche  : Rennes-Toulouse (3-2), Saint-Etienne-Amiens (2-2), Paris-Marseille (4-0) Samedi  : Montpellier-Angers (0-0), Lille-Bordeaux (3-0), Reims-Nîmes (0-0), Brest-Dijon (2-0), Lyon-Metz (2-0), Strasbourg-Nice (1-0) Vendredi  : Nantes-Monaco (0-1) Classement Pts Diff. 1 PARIS 27 +20 2 Nantes 19 +2 3 Lille 18 +6 4 reims 18 +5 5 Brest 17 0 6 Angers 17 0 7 Marseille 16 -3 8 rennes 15 +1 9 Bordeaux 15 +1 10 Montpellier 15 +1 11 Monaco 15 -2 12 Saint-Etienne 15 -4 13 Lyon 13 +7 14 Amiens 13 -2 15 Nice 13 -5 16 Strasbourg 12 -5 17 toulouse 12 -6 18 Nîmes 11 -2 19 Metz 11 -7 20 Dijon 9 -7 Une armada de 59 bateaux lancés pour la traversée de l’Atlantique. Sous un ciel gris et avec beaucoup de vent au Havre, les voiliers ont pris le départ de la Transat Jacques Vabre, dimanche. Il leur faudra au moins douze jours pour rejoindre Salvador de Bahia, au Brésil. Pinturault et Faivre sont géants. En ouverture de la saison de ski, Alexis Pinturault (à dr.) et Mathieu Faivre ont terminé 1er et 2 e du géant de Sölden (Autriche). Après la retraite du maître autrichien Marcel Hirscher, Pinturault est le favori pour le gros globe. Fin de règne pour les Français en rallye. L’Estonien Ott Tänak s’est offert dimanche son premier titre de champion du monde des rallyes. Il succède à Sébastien Ogier (2013- 2018) et Sébastien Loeb (2004-2012).
SportS Il y a de quoi se Bercy d’illusions Tennis Le Masters 1000 parisien commence ce lundi entre incertitudes et promesses C’est lundi, c’est Bercy, c’est Marc Maury ! L’indéboulonnable speaker va encore enchanter le Masters 1000 de Paris, un tournoi qui s’annonce plus prometteur que d’habitude. Car, après le fiasco tricolore la saison dernière (aucun Français en 8 e de finale), on mise beaucoup sur Gaël Monfils. S’il peut affronter son compatriote Benoît Paire dès le deuxième tour, le Parisien est toujours dans la course au Masters de Londres et devra pour cela aller loin à Bercy. Une source de motivation supplémentaire, surtout si Roger Federer décide de faire l’impasse au dernier moment. Les Masters en jeu Vainqueur du tournoi de Bâle, dimanche, le Suisse pourrait décider (une nouvelle fois) de snober le tournoi parisien pour éviter tout rhumatisme avant le rendez-vous des Maîtres. Un peu comme Tous les jours, avoir les pieds sur terre et le drone dans les nuages. L’énergie est notre avenir, économisons-la ! Rafael Nadal. Le Majorquin, qui est dans la partie de tableau de Federer, n’a plus joué depuis son sacre à l’US Open et a pour « objectif d’être à 100% mercredi », pour son entrée en lice. Ces doutes pourraient profiter aux seconds couteaux. Après Jack Sock (en 2017) et Karen Khachanov (en 2018), on se demande qui pourrait créer la surprise. Même s’il s’est perdu en Grand Chelem, Alexander Zverev a retrouvé son niveau de jeu et Bercy lui offre l’occasion d’arriver en pleine bourre au Masters, dont il est le tenant du titre. L’une des révélations de l’année, Matteo Berrettini, doit aussi conserver sa place pour le Masters et pourrait créer la surprise à Paris. Mais l’Italien de 23 ans se retrouve dans une partie de tableau compliquée  : Khachanov en 8e, Nadal en quart, et peut-être Federer en demie. Voilà des projections qui permettent à Gaël Monfils de rêver. Maxime Ducher Chine nouvelle/Sipa 21 Lundi 28 octobre 2019 Avec un bon parcours à Bercy, Monfils pourrait se qualifier pour le Masters. Chez EDF, il y a plus de 230 métiers d’énergéticiens qui changent tout, chaque jour. Parmi eux, les techniciens de maintenance qui pilotent des drones pour intervenir sur nos installations parfois inaccessibles. Si vous aimez les nouvelles technologies, rejoignez-les sur edf.fr/edf-recrute. Devenons l’énergie qui change tout. RCS PARIS 552 081 317



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :