20 Minutes France n°3456 20 sep 2019
20 Minutes France n°3456 20 sep 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3456 de 20 sep 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 46

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : le Japon à la relance.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
ActuAlité Frais et chauds pour le climat Manifestations Les défenseurs de l’environnement font leur rentrée ce weekend avec deux mobilisations prévues Une grève des écoles en forme de coup d’envoi, ce vendredi. Puis une marche intergénérationnelle demain samedi pour saisir la balle au bond. L’enchaînement devient habituel pour les grandes mobilisations mondiales en faveur du climat, lancées à l’appel de la jeune activiste suédoise Greta Thunberg. La première a eu lieu les 15 et 16 mars. La grève de l’école avait alors réuni 200 000 jeunes en France et la marche du siècle, le lendemain, entre 145 000 et 350 000 manifestants. Une deuxième avait suivi les 23 et 24 mai, mais avait rencontré un succès moindre en France. En particulier chez les étudiants. « Nous étions alors à la veille des examens et des épreuves de fin d’année », justifie Mathis Grossnickel, du mouvement Youth for Climate France. « Mettre la pression à l’ONU » L’été est passé et les ONG environnementales et les mouvements citoyens à l’origine de ces mobilisations reviennent revigorés comme jamais. « On dépasse désormais les 5 000 manifestations organisées sur ces deux jours à travers 56 pays, dont 34 en Europe », lance Aude Schmuck, en charge des mobilisations climat à Greenpeace. En France, jeudi soir, sur le site Internet globalclimatestrike.net, une centaine de mobilisations étaient répertoriées pour la journée de vendredi, et une soixantaine pour celle de samedi*. L’enjeu ? « Mettre Mappy a intégré l’empreinte carbone à ses solutions de déplacements. K. Konrad/Sipa (archives) Baleydier/Sipa Près d’une centaine de manifestations sont prévues en France. la pression sur les dirigeants politiques à la veille du Sommet sur le climat, organisé par l’ONU à New York lundi », rappelle Elodie Nace, porte-parole des collectifs ANV-COP21 et Alternatiba. Le rendez-vous est en effet crucial dans l’agenda climatique. Antonio Guterres, le secrétaire général de l’ONU, attend de ce sommet que les pays revoient à la hausse leurs engagements de réductions de gaz à effet de serre. « Car ce qui a été promis à Paris [lors de la COP21, en 2015] ne suffit pas et n’est même pas mis en œuvre à l’heure actuelle », rappelait-il le 26 août, lors du G7 à Biarritz. En France, ces deux journées de mobilisation prendront aussi une couleur particulière, en liant étroitement les contestations climatiques et sociales derrière le slogan « Fin du monde, fin du mois  : même combat ». « Pour la première fois, les grèves du vendredi ne se limiteront plus à la jeunesse et devraient être beaucoup plus intergénérationnelles », indique Aude Schmuck. « Deux syndicats, Solidaires et Sud Education, ont ainsi déposé des préavis de grève pour [ce] vendredi », précise Elodie Nacé. La CGT, la FSU et la CFDT signent, de leurs côtés, un appel commun « à participer sous différentes modalités d’action aux initiatives alliant justice sociale et écologique ». La journée de samedi devrait, elle, se teinter de jaune, des collectifs de « gilets jaunes » ayant prévu de se réunir en masse à Paris pour la 45 e journée de leur mobilisation. Fabrice Pouliquen * La grève pour le climat part ce vendredi 13 h de Nation (Paris, 11 e). Samedi, la marche débute à 13 h 30, place Edmond-Rostand (6 e). L’itinéraire se compte aussi en carbone Mobilité Depuis octobre 2016, le comparateur de déplacements Mappy s’est mis à l’intermodalité en comparant 13 modes de transports, de l’avion à la trottinette en passant par le covoiturage. Jusque-là classées en fonction de leur prix et de leur durée, les solutions le sont désormais aussi en fonction de leur empreinte carbone. L’outil a toutefois ses limites  : ces empreintes sont calculées à partir de taux de remplissage moyen des différents modes de transport, définis notamment par l’Ademe. Mais elles ne prennent pas en compte l’énergie consommée par le véhicule. Roule-t-il au gazole, à l’essence, à l’électricité ? Romain Nauthonnier, cofondateur du site Combigo, se félicite de la nouvelle fonctionnalité intégrée à Mappy, tout en regrettant que « les modes de transport ne soient pas combinés. Dès lors, l’outil réduit le nombre de possibilités de déplacements, ce qui peut fausser le calcul des empreintes carbone sur certains trajets. » « L’idée est bien plus de faire prendre conscience à l’utilisateur que, dans bien des cas, pour quelques minutes ou quelques euros de plus, il pourra opter pour une solution de mobilité bien moins émettrice de CO 2 », rappelle quant à elle Florence Leveel, directrice générale de Mappy. F.P. * 10 Vendredi 20 septembre 2019 L’essai clinique « sauvage » a été interdit Médicaments « On est aux confins du charlatanisme (…), la confiance des patients a été abusée », s’insurge Bernard Celli, directeur de l’inspection à l’Agence du médicament (ANSM). Jeudi, un essai clinique « sauvage » mené « illégalement » sur au moins 350 malades de Parkinson ou d’Alzheimer a été interdit par l’ANSM. Réalisé en partie dans une abbaye près de Poitiers (Vienne), cet essai visait à tester des molécules dont « la qualité n’est pas connue », selon l’ANSM. Il était mené par une structure baptisée Fonds-Josefa, dont le vice-président est le P r Henri Joyeux, contesté par la communauté médicale notamment à cause de ses positions antivaccins. L‘expérimentation consistait à appliquer aux patients des patchs contenant deux molécules, appelées valentonine et 6-méthoxy-harmalan, proches de la mélatonine. Cette hormone, fréquemment utilisée pour mieux dormir, est déconseillée à certaines populations par l’agence sanitaire Anses en raison d’effets secondaires. Le pôle santé du parquet de Paris a été saisi. Des acquittements controversés huit ans après Fukushima. Plus de huit ans après la catastrophe de la centrale nucléaire de Fukushima (Japon), le seul procès pénal visant trois ex-responsables de la compagnie exploitante Tepco s’est soldé jeudi par leur acquittement, au grand dam des victimes. Nétanyahou fait un appel du pied à Gantz. Le Premier ministre israélien, Benjamin Nétanyahou (Likoud, droite), a pris Israël par surprise jeudi en appelant Benny Gantz (Bleu-blan, centre, à g. sur la photo) à la formation d’un gouvernement d’union nationale. Les élections législatives de mardi n’ont pas réussi à départager les deux rivaux. Le président israélien, Reuven Rivlin, a indiqué qu’il entamerait dimanche les consultations pour désigner le futur Premier ministre. H. Levine/Sipa
ON A TOUS UNE BONNE RAISIN DE CROQUER 2 € 99 LE KG RAISIN MUSCAT AOP DU VENTOUX CATÉGORIE 1 ORIGINE FRANCE JUSQU’AU 22 SEPTEMBRE** Le 22 septembre, uniquement pour les magasins ouverts le dimanche. Monoprix – SAS au capital de 78 365 040 € - 14-16, rue Marc Bloch – 92110 Clichy – 552 018 020 R.C.S. Nanterre – – Pré-presse  :



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :