20 Minutes France n°3454 18 sep 2019
20 Minutes France n°3454 18 sep 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3454 de 18 sep 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 3,1 Mo

  • Dans ce numéro : des solutions inspirantes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Grand Paris Le prix du scooter électrique fait piler net les acheteurs Transports L’offre actuelle ne satisfait pas les lecteurs de « 20 Minutes » Selon une étude de l’association environnementale ICCT, à l’origine du scandale du « Dieselgate » et dévoilée mardi dernier, les émissions polluantes aux oxydes d’azote (NO x) des voitures diesel qui circulent à Paris dépassent les avec vous normes européennes en vigueur. Les motos et scooters sont particulièrement mis en cause, car ils émettent onze fois plus de monoxydes de carbone et six fois plus de NO x en moyenne qu’une voiture essence. Pour y mettre un frein, le scooter électrique est une des solutions. Mais ces nouveaux deux-roues sont loin de conquérir les internautes qui ont répondu à notre appel à témoins. Leur prix est tout d’abord la raison pour laquelle Reda utilise toujours un W. Zhao/AFP (illustration) L’électrique n’est pas fantastique. modèle essence  : « Un scooter en occasion comme le mien coûte entre 1 700 € et 2 200 € , selon le kilométrage et les équipements (…). Pour avoir un équivalent [électrique] il faut débourser près de 5 000 € à 7 000 €  », assure-t-il. Pourtant, une aide existe  : la Mairie de Paris verse 400 € aux particuliers qui achètent un scooter électrique. « Avec ce montant, vous payez uniquement les frais de mise PARIS 15 RuedeTurin75008 Paris Tél.  : 018395 42 54 en service, d’équipements, etc. C’est dérisoire », tranche Sébastien. L’offre est par ailleurs restreinte aux véhicules limités à 45 km/h. Autonomie trop faible Les questions pratiques suivent, comme un réseau de bornes de recharge insuffisant. « Je trouve facilement une station essence pour refaire le plein, rappelle Amélie. Or, en électrique, si je ne fais pas gaffe, j’ai peur de me retrouver en rade. » D’autant que l’autonomie des véhicules électriques est plus faible que celle des scooters thermiques. Quelques internautes vantent, pourtant, les mérites de leurs deux-roues électriques. Leur « conduite est plus agréable », pour Christophe, et il n’y a « pas de bruit, pas d’odeur, pas de trace d’huile ou d’essence dans le garage ». Certains lecteurs ont trouvé des solutions transitoires, comme Jean- Christophe, qui « a ressorti [s]on vélo en attendant que des modèles de scooters électriques soient accessibles en matière de prix et d’autonomie ». Juliette Desmonceaux 2 Mercredi 18 septembre 2019 VOUS CHERCHEZ UN EMPLOI DANS L’HÔTELLERIERESTAURATION ? JEUDI 19 SEPTEMBRE 2019 Organisé par Une interne en médecine poignardée à mort. Une femme de 27 ans a été retrouvée morte par les secours lundi après-midi à son domicile de Saint-Ouen (Seine- Saint-Denis). Le corps de l’interne en médecine présentait « des plaies, infligées à l’arme blanche », a indiqué une source proche de l’enquête. Mardi après-midi, aucune interpellation n’avait eu lieu. AU CENTQUATRE 104 RUE D’AUBERVILLIERS PARIS 19 e Pré-enregistrez-vous sur  : www.lhr-emploi.fr Villani répond à Macron et dit être « déterminé à aller jusqu’au bout ». Lors d’une rencontre avec les parlementaires de la majorité et membres du gouvernement, Emmanuel Macron a dénoncé ceux qui, au sein de LREM, critiquent la commission d’investiture et créent la division. Dans la foulée, le candidat LREM dissident à la Mairie de Paris, Cédric Villani, a assuré qu’il était « déterminé à aller jusqu’au bout ». DE 9H À18H Entrée libre et gratuite Se munir de CV Flashez-moi E. Dessons/JDD/Sipa
Grand Paris Du danger dans l’air à l’école Pollution Une étude publiée ce mercredi révèle des résultats inquiétants pour près de 1000 écoliers La FNE surprise par les résultats pour les écoles situées à proximité de travaux. Les jeunes élèves de Paris sont-ils soumis à des taux élevés de pollution atmosphérique ? C’est en tout cas ce qu’il ressort d’une étude effectuée au mois de mai dans six écoles primaires et maternelles du centre de la capitale (soit environ 975 élèves) par France Nature Environnement (FNE) fédération de 3 500 associations spécialisées, et dévoilée ce mercredi. Car les tubes passifs et les capteurs portatifs disposés à l’intérieur des salles de classe et dans les cours de récréations ont donné des mesures indicatives inquiétantes. Le taux de dioxyde d’azote (NO 2) est, par exemple, décrit comme « exceptionnellement élevé » dans l’un des six établissements. Il était en moyenne égal à 52 μg/m 3 d’air, alors que le niveau d’alerte est situé à 40 μg/m 3 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Trois autres établissements obtiennent également des résultats préoccupants, même si l’un d’entre eux se situe à proximité d’un parc. « Je me doutais que les résultats n’allaient pas SeaBubbles dans le grand bain Innovation Cinq jours pour savoir si la circulation du taxi volant de la société franco-suédoise seaBubbles est viable dans l’intense trafic de la seine. depuis lundi, des tests en conditions réelles sont effectués sur le fleuve parisien. Premier hic  : pour « voler », l‘hydroptère doit atteindre une vitesse de 30 km/h. Elle est limitée jusqu’ici à 18 km/h. avec vousC.-E. Ama Koffi/20 Minutes Les tests ont été réalisés le centre de Paris, mais le nord-est aussi est touché. Tous les jours, suivez l’actualité de votre région et participez ! paris@20minutes.fr M. Bureau/AFP être satisfaisants pour les écoles situées près des axes routiers, commente Charlotte Lepitre, responsable environnement à FNE. Mais je ne pensais pas que les résultats auraient aussi été importants pour les écoles à proximité de travaux. » A ses yeux, on devrait donc « obliger les maîtres d’ouvrage à communiquer auprès des écoles ». Cette vaste étude de FNE réalisée sous l’égide de l’association européenne Health est rendue publique au lendemain de la présentation d’une carte La météo à Paris AUJOURD’HUI ET EN FRANCE 3 Mercredi 18 septembre 2019 interactive de la pollution de l’air à Paris*. On y découvre que le nord-est de la capitale est le plus touché. Justement, dans le 18e, côté parents d’élèves ou côté direction d’école, c’est l’impuissance qui domine face à ce problème de santé publique. « A l’école, les enfants ne sont pas sensibilisés, déplore Asma, mère de trois enfants. A la maison, je ne sais pas trop ce qu’on peut faire. On essaye déjà de moins utiliser la voiture. » Une directrice confie que, « à [s]on niveau, [elle n’a] encore eu aucune réunion d’information sur ce sujet ». Alors, dans l’attente, « nous aérons les salles de classe pendant la récréation et nous utilisons du savon noir, qui est moins polluant, pour les nettoyer ». Une bonne démarche, mais insuffisante, aux yeux de Charlotte Lepitre  : « Il faut que les directeurs d’établissement demandent aux mairies de modifier la circulation aux abords des écoles pour les camions de livraison et augmentent le nombre de rues piétonnes près des établissements. » Des pistes qui mènent à un important chantier. Charles-Edouard Ama Koffi * https://bit.ly/2kOg3oY Lire aussi p.6 DEMAIN matin après-midi matin après-midi 10 °C 20 °C 9 °C 20 °C Le sud du pays prend la foudre Le temps est instable toute la journée avec des ondées orageuses du Sud-Ouest au Sud-Est. Le soleil persiste dans le Nord, où les températures restent plutôt fraîches.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :