20 Minutes France n°3453 16 sep 2019
20 Minutes France n°3453 16 sep 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3453 de 16 sep 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : des victimes mises hors jeu.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
ActuALité Sous Macron, la presse en question Médias « 20 Minutes » tente de comprendre les changements dans les relations entre le pouvoir et ceux qui « font » ou « sortent » l’information « Les journalistes ne m’intéressent pas », avait tranché Emmanuel Macron quelques mois après son élection à la tête de l’Etat français, en 2017. Coup de com, simple maladresse ou vérité toute crue ? Quoi qu’il en soit, au-delà des paroles, il y a des lois, votées sous sa présidence. Celle contre les fake news, celle sur le secret des affaires ou encore la réforme de la loi de 1881 sur la liberté de la presse. Il y a aussi la création d’un conseil de déontologie des médias. Les médias semblent avoir rarement été autant secoués. Pourtant, le président de la République avait prévenu l’ensemble de la profession, dès janvier 2018  : « La proximité à laquelle nous avions pu parfois nous habituer, je pense, n’était bonne ni pour le pouvoir politique, ni pour l’exercice du métier de journaliste. » Pour Alexis Lévrier, historien de la presse et des médias, « il Charme deL’Europe de l’Est Départ  : levendredi ou samedi selon dispo. 20/09/2019 8 jours A partir de Circuit Nord Maroc Départ  : tous les jours selon dispo. 6 jours A partir de Belgique Hollande Allemagne Luxembourg (Bruges, Bruxelles, Amsterdam,Trèves, Luxembourg) Départ  : le samedi. 4jours A partir de 479 € /P.P SINORAMA TRAVEL S.A.S. Numéro de licence:IM075190016 " 23-25 rue de Berri, 75008 Paris, France I✉ info@sinorama.fr/bustour@sinorama.fr ☎ T  : +33(01)1 81 70 96 20 I á F.+33(0)1 53 75 37 88 Tomber amoureux de la Méditerranée 04/10/2019 (France, Suisse, Italie et Vatican) Départ  : le vendredi ou samedi selon dispo. 8 jours A partir de Un des plus beaux villages Série 2 Détendrez-vous au village vignoble-Chablis Départ  : le samedid’Octobre selon dispo. 479 € /P.P 99 € /P.P 2jours A partir de Baden-Baden Therme & Strasbourg Départ  : Oct 19, 26 ; Nov 02, 09, 16, 23, 30 229 € /P.P 99 € /P.P 2jours A partir de Charme de la Chine (Visite  : Pékin, Xi’an, Shanghai) Départ  : 10/11/19 ; 08/12/19 ; 26/03/20 9 jours A partir de est objectivement plus difficile d’exercer le métier de journaliste depuis l’élection d’Emmanuel Macron. Quand on se revendique de l’héritage gaulliste et bonapartien, ça pose un certain nombre de problèmes en ce qui concerne la liberté de la presse. » Car le chef de l’Etat est un jupitérien convaincu. Il ne croit pas au « président normal » qu’a prétendu être son prédécesseur, François Hollande. Quitte à briser quelques règles, avec la perquisition des locaux d’un journal (Mediapart, en février) et la convocation de plusieurs journalistes par la Direction générale de la sécurité intérieure – huit jusqu’à présent. « Pas de dictature » Bien que nous ne soyons « pas dans une dictature », précise Alexis Lévrier, certains points inquiètent. Onzième au classement mondial de la liberté de la 999 € /P.P https://:sinorama.fr 499 € /P.P Autres destinations et plus d’informations  : çTel  : 01 81 70 96 20 Code promotionnel  : 20M1906 Prix comprend  : autocar climatisé, hôtels ¾*(petit déjeuners) guide en français. Prix valable jusqu’à la fin Septembre, selon disponibilité. S. Alcalay/Sipa presse en 2002, la France est désormais 32e. Derrière la Namibie et Chypre, entre autres. Ce qui n’est « pas excellent du tout, souligne Pauline Adès-Mével, en charge du secteur Europe à Reporters sans frontières (RSF). Voire très surprenant pour un pays comme la France. » En cause, des échanges musclés et récurrents entre les « gilets jaunes », les forces de l’ordre et les journalistes, ces six derniers mois. « La liberté de la presse présente des inconvénients. Mais moins que l’absence de liberté », disait le président François Mitterrand. Malgré les discours défiants des débuts, Emmanuel Macron ne semble, au fond, pas penser 4 Lundi 16 septembre 2019 La France est 32 e au classement mondial de la liberté de la presse. différemment. En attestent ses vœux aux journalistes, en janvier 2018  : « Lorsque le contre-pouvoir que la presse constitue commence à être bâillonné, limité, encadré (…), c’est la vitalité de nos démocraties dans ce qu’elles portent depuis plusieurs siècles qui est ainsi bousculée. » Pauline Adès-Mével élargit le débat  : « En Europe, partout, il y a eu un recul de la liberté de la presse. » Une journaliste a ainsi été assassinée à Malte en 2017, une autre en Bulgarie en 2018, une en Irlande du Nord, en avril… Emilie Petit Vidéo La presse est-elle moins libre sous Macron ? Les attaques en Arabie saoudite « auront des répercussions pour tous » Géopolitique Une attaque par drones a provoqué samedi des incendies dans deux installations pétrolières du groupe Aramco en Arabie saoudite, obligeant le pays, premier exportateur mondial d’or noir, à réduire temporairement de moitié sa production. L’attaque a été revendiquée par les rebelles yéménites houthis, en conflit avec le gouvernement de la République du Yémen, soutenu par l’Arabie saoudite. Mais pour Mike Pompeo, le secrétaire d’Etat américain, il faut y voir la main de l’Iran. Sans trancher le débat, Thierry Coville, chercheur à l’Institut de relations internationales et stratégiques, rappelle auprès de 20 Minutes que « le pétrole représente 80% des exportations iraniennes et 50% des recettes budgétaires de l’Etat. Les conséquences de l’embargo américain sont donc très lourdes, d’autant plus que l’Iran fait face à une inflation qui pourrait atteindre 40% cette année. » A ses yeux, « l’Iran ne pouvait pas ne pas réagir. Depuis mai, il hausse le ton (…) et prend des mesures qui font peu à peu sortir le pays de l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien. Il est tentant de voir dans ces attaques des AFP manœuvres orchestrées par Téhéran pour déstabiliser le golfe Persique. » Thierry Coville voit plus loin  : « Si Téhéran est derrière ces attaques, l’enjeu serait de montrer que les sanctions américaines auront des répercussions pour tout le monde, pas que l’Iran. La Turquie et la Chine ont dit qu’elles contourneraient l’embargo en continuant donc à acheter du pétrole iranien. L’Union européenne est restée discrète sur ce dossier. » Fabrice Pouliquen L’installation d’Aramco, en Arabie saoudite, a été attaquée samedi.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :