20 Minutes France n°3452 13 sep 2019
20 Minutes France n°3452 13 sep 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3452 de 13 sep 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : retraites, sur la ligne de départ.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
ActuAlité Le souvenir et la tourmente Procès Des proches des victimes de l’incendie du Cuba Libre ont témoigné jeudi « Cette odeur de brûlé, quand je l’ai embrassée, ne me quittera jamais. » La mère d’une victime Au moment de la suspension, un soupir s’échappe du public. L’air a parfois manqué tant la violence, la peine ou la haine ont submergé la salle d’audience. Pendant près de trois heures, jeudi, les familles de plusieurs des jeunes victimes de l’incendie du bar Le Cuba Libre ont livré au tribunal le récit de leur vie d’après. Celle entamée après l’annonce de la mort de leur proche, cette nuit du 5 au 6 août 2016, dans l’incendie de cet établissement de Rouen (Seine-Maritime). « Lorsque je suis entrée dans cette pièce blanche, j’ai découvert ma poupée, se souvient, en larmes, la maman d’Ophélie, qui a péri cette funeste nuit. Toute noire. Ses yeux étaient brûlés, je ne voyais plus ses cheveux blonds. Cette odeur de brûlé, quand je l’ai embrassée, ne me quittera jamais. » Agées pour la plupart de 18 à 25 ans, les victimes – 14 sont décédées, 5 ont été grièvement blessées – ont été prises au piège dans l’incendie du sous-sol du bar. Recouverte d’une mousse isolante particulièrement inflammable, cette pièce disposait d’une issue de secours. Elle était restée verrouillée, « par oubli », a reconnu l’un des deux ex-gérants du Cuba J. Mars/JDD/Sipa Quatorze jeunes gens sont décédés dans la nuit du 5 au 6 août 2016, à Rouen. Libre (les frères Nacer et Amirouche Boutrif), jugés depuis lundi. Pour tenter de dire l’indicible, certains ont couché sur papier les mots qu’ils voulaient adresser au tribunal. D’autres étaient épaulés par leur psychologue. Une famille s’est, elle, avancée d’un bloc. Debout sur la petite estrade en bois, les parents de Florian peinent à contenir leur colère. « Notre fils avait la vie devant lui, une petite amie, partie avec lui, des potes. Il venait d’obtenir son bac carrossier avec mention bien », énumère sa mère avant de tonner  : « Aujourd’hui, il est allongé 3 m sous terre ! Les joies ? Terminées. Les rires ? Terminés. Il ne reste qu’une chaise vide et une chambre bien rangée. » Au néant s’ajoutent les questions. Ophélie, qui fêtait ses 20 ans ce soir-là, avait un frère âgé de 9 ans. « J’ai dormi Le maintien de Ferrand au Perchoir fait débat Politique Richard Ferrand doit-il démissionner ? La question est récurrente depuis l’annonce, dans la nuit de mercredi à jeudi, par le parquet de Lille, de la mise en examen du président LREM de l’Assemblée pour prise illégale d’intérêts dans l’affaire des Mutuelles de Bretagne. Affaire qui avait poussé ce fidèle d’Emmanuel Macron à quitter le gouvernement en juin 2017. A peine nommé ministre de la Cohésion des territoires, Le Canard enchaîné avait révélé que, en 2011, l’organisme qu’il dirigeait alors avait loué des locaux commerciaux appartenant à sa compagne. Cette dernière a d’ailleurs été placée jeudi soir sous le statut de témoin assisté. Elu au Perchoir en septembre 2018, Richard Ferrand avait averti à demi-mot qu’il ne démissionnerait pas en cas de mise en examen. Jeudi, le quatrième personnage de l’Etat a annoncé être « déterminé à poursuivre [sa] L’étonnant soutien de Mélenchon, pour qui « les juges sont des menteurs ». mission ». La Macronie, le chef de l’Etat en premier lieu, a fait bloc autour de lui. L’opposition, un peu moins. « Tout ministre mis en examen devrait démissionner », a tweeté le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, dans un rappel à la règle prônée par avec lui pendant un an, explique sa mère. Il rêvait de la mort. Il me dit qu’il aimerait avoir un escalier pour lui faire un bisou jusqu’au ciel. Qu’est-ce que je peux lui dire à ce petit garçon ? » Restent alors les souvenirs, que tous ont tenté de raviver face aux prévenus. Passionnée d’animaux, Julie était toujours « entourée de ses copines ». Mavrick aimait partir en vadrouille à moto. David et Steeve « adoraient la fête, pas trop l’école ». Nacer et Amirouche Boutrif ont écouté, tête baissée, cachée dans leurs mains. A la question, sans cesse répétée par les proches des victimes  : « Pourquoi l’issue de secours était verrouillée ? », le cadet, Amirouche, n’a pas su répondre. Dans un dernier mot adressé au tribunal, il a bafouillé  : « On est des humains. L’erreur est humaine. » De notre envoyée spéciale à Rouen, Hélène Sergent le gouvernement. Côté LFI, Jean-Luc Mélenchon a d’avance regretté que Richard Ferrand soit « mis au pilori ». Et d’affirmer « savoir que [les juges] sont des menteurs ». Référence au « procès politique » auquel lui-même et cinq proches feront face fin septembre pour les incidents ayant émaillé la perquisition au siège de LFI en 2018. A droite, pour le président par intérim de LR, Jean Leonetti, « une mise en examen ne vaut pas condamnation ». Sinon « cela aboutit à donner au magistrat un poids absolument considérable et à lui permettre d’interférer dans le débat politique », a relevé Nicolas Bay (RN) – lui-même en examen pour des emplois présumés fictifs au Parlement européen. 8 Vendredi 13 septembre 2019 Condamnation définitive pour Thévenoud, phobique administratif. La Cour de cassation a rejeté jeudi le pourvoi de Thomas Thévenoud, rendant définitive sa condamnation pour avoir omis de déclarer ses revenus. L’ex-secrétaire d’Etat au Commerce extérieur, moqué pour avoir invoqué une « phobie administrative », avait été condamné en appel le 31 janvier 2018 pour fraude fiscale à un an de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité, comme son épouse. Une date pour le procès de l’ex- Premier ministre Fillon. Le procès de l’ancien Premier ministre François Fillon, de son ancien suppléant à l’Assemblée et de son épouse, Penelope, dans l’affaire des emplois fictifs dont aurait bénéficié cette dernière, a été fixé jeudi du 24 février au 11 mars par le tribunal correctionnel de Paris. Les médecins rallient le mouvement des urgences. L’Association des médecins urgentistes de France (Amuf) et l’intersyndicale de praticiens hospitaliers APH ont décidé jeudi de rejoindre le mouvement mené aux urgences depuis près de six mois par les personnels paramédicaux. Huit Gap vont fermer en France. L’enseigne d’habillement américaine Gap va fermer huit de ses vingt-huit magasins en France, a-t-elle indiqué jeudi. Deux jours supplémentaires pour déclarer ses revenus. Bercy a annoncé jeudi donner deux jours supplémentaires aux contribuables qui ont un impôt à payer sur leurs revenus exceptionnels de 2018. Ils ont de fait jusqu’au 18 septembre à 23 h 59 pour cela. Les premiers bus à hydrogène sur les routes. Leur technologie est censée être propre. Les premiers bus à hydrogène sont entrés en exploitation commerciale cette semaine entre Versailles et Jouy-en-Josas (Yvelines). LE CHIFFRE 965 000 000 € C’est la somme record que Google a accepté jeudi de verser pour solder l’ensemble de ses contentieux avec le fisc français. Google



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :