20 Minutes France n°3446 4 sep 2019
20 Minutes France n°3446 4 sep 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3446 de 4 sep 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : propriétaires à tout prix.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
ActuAlité Des prix à tout casser Immobilier Malgré des hausses records du mètre carré, la demande reste forte. La preuve que le marché n’est pas surévalué ? Ce n’était qu’une question de temps. A Paris, en septembre, le prix du mètre carré dans l’ancien est en passe d’atteindre 10 200 € en moyenne. Un seuil symbolique qui devrait être confirmé jeudi par les notaires, et qu’annonçait déjà une note des professionnels franciliens datant de juillet et dévoilée récemment par Le Monde. Entre mars 2018 et mai 2019, les prix dans la capitale ont augmenté de 6,5%, notamment portés par des conditions d’accès au crédit ultrafavorables – en juillet, les taux d’intérêt pour des prêts immobiliers piétinaient à 1,2%, selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA. A plus long terme, les chiffres donnent le vertige, avec une hausse sur dix ans avoisinant les 65%. En province aussi Mais une telle flambée signifie-t-elle que le prix de la pierre est surévalué ? Pour l’heure, pas forcément. Car, malgré ces prix exorbitants, le nombre d’acquéreurs continue d’être largement supérieur au nombre de vendeurs. « Paris est une grande capitale mondiale dans laquelle on construit peu et où beaucoup de gens veulent habiter », rappelle le président de Century 21, Laurent Vimont. Et, selon Meilleursagents.com, Paris doit être comparé aux « mastodontes » que sont Londres et New York. Le mètre carré y atteint, en centre-ville, respectivement 13 500 € et 14 500 € . Philippe a annoncé la création de 1000 nouvelles places d’hébergement. A. Gelebart/20 Minutes E. Feferberg/AFP A Paris, le prix du mètre carré dépasse la barre des 10 000 € . Ainsi, d’après Henri Buzy-Cazaux, président de l’Institut du management des services immobiliers, dans la capitale, « il n’y a ni surévaluation, ni spéculation (...) Les prix pourraient monter à 15 000 € le m². C’est le prix de l’attractivité. » Une attractivité qui s’exerce bien au-delà du périph. En dix ans, dans de nombreuses autres villes, les prix ont également augmenté  : + 61% à Bordeaux, + 55% à Lyon, + 39% à Nantes, + 34% à Lille et Toulouse, + 31% à Rennes… D’après Meilleursagents.com, les tensions y sont particulièrement fortes, puisque les 30-44 ans privilégient aujourd’hui l’installation en région. Au point que certaines villes sont devenues inaccessibles et, semble-t-il, surévaluées. Après cinq années de forte hausse pour atteindre jusqu’à 6 000 € le m², les tarifs dans la métropole de Bordeaux ont baissé de 0,4% sur un an. En cause ? « Le niveau trop élevé atteint par les prix notamment en centre-ville, [qui] finit non seulement par poser un problème de pouvoir d’achat au niveau local, mais tend aussi à freiner les investisseurs », écrit Meilleursagents.com. Mais pour la majorité des métropoles, on se veut plus rassurant sur l’analyse de ces hausses. « La baisse des taux enregistrée depuis une dizaine d’années a plus que compensé l’évolution des prix immobiliers observée au cours de la même période », insiste Meilleursagents.com. A Lille, par exemple, « il suffit de trois ans pour que l’acquisition d’un logement se révèle plus rentable qu’une location. Soit deux fois plus vite qu’il y a dix ans », souligne la plateforme. Concrètement, un revenu médian y permet, avec un emprunt d’une durée de vingt ans, d’acquérir une surface moyenne de 53 m². Catherine Abou El Khair Le Grenelle s’ouvre avec du concret Violences conjugales Des « annonces fortes seront faites dès le premier jour du Grenelle » des violences conjugales, avait annoncé la secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité femmes-hommes, Marlène Schiappa. De fait, mardi, le chef du gouvernement, Edouard Philippe, a expliqué que 5 millions d’euros supplémentaires allaient être débloqués pour créer, à partir du 1er janvier, 1000 nouvelles places d’hébergement et de logement d’urgence destinées aux femmes victimes de violences conjugales. Ces places, qui s’ajouteront aux quelque 5 000 existantes, se déclineront en 250 places « dans les centres d’hébergement d’urgence, pour assurer des mises en sécurité immédiates », et 750 places de « logement temporaire », pour des périodes comprises entre six mois et un an. Edouard Philippe a également annoncé la généralisation de la « possibilité de porter plainte à l’hôpital ». Sur le plan judiciaire, il a indiqué que des « procureurs référents spécialisés » dans les violences conjugales seraient identifiés « dans les 172 tribunaux de France métropolitaine et d’outre-mer » et que des chambres d’urgence seraient expérimentées. Et ce, afin que « les dossiers soient traités en quinze jours avec une meilleure articulation des différents acteurs judiciaires ». 8 Mercredi 4 septembre 2019 Tous pollués, les Français Etude Bisphénols, phtalates, solvants, parabènes… Une vaste étude de Santé publique France publiée mardi montre que six « polluants du quotidien », présents dans la composition d’emballages alimentaires, de peintures, d’ustensiles de cuisine, etc., « sont présents dans l’organisme de tous les Français ». Des « niveaux d’imprégnation plus élevés sont retrouvés chez les enfants », du fait qu’ils touchent et portent davantage les objets à la bouche, par exemple. Ces résultats ont été révélés le jour même où le gouvernement présentait sa stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens (SNPE). L’Agence de sécurité sanitaire devra notamment établir une liste de perturbateurs endocriniens, en expertisant au moins six substances en 2020, puis neuf par an à partir de 2021. Les informations sur la présence de perturbateurs dans les produits de consommation courante seront disponibles pour le grand public grâce à un site sur les produits chimiques, qui doit être lancé avant la fin de l’année. Le SNPE vise également à renforcer les mesures de contrôle et à favoriser la recherche de produits de substitution. Une condamnation douze ans après le crash de Phuket. Douze ans après le crash d’un avion de la compagnie aérienne thaïlandaise One-Two-Go à Phuket, dans lequel étaient mortes 90 personnes, dont 9 Français, l’ex-président de la compagnie a été condamné mardi, en son absence à Paris, à quatre ans de prison, notamment. Le mandat d’arrêt international qui le vise a été maintenu. Dorian laisse les Bahamas ravagées et se dirige vers la Floride. L‘ouragan Dorian, rétrogradé en catégorie 2, se dirigeait très lentement vers la Floride mardi, après avoir semé la mort et la dévastation dans l’archipel des Bahamas. Plus de 20 corps remontés du bateau qui a pris feu en Californie. Les secours ont retrouvé 20 corps après le violent incendie lundi matin d’un bateau de plongée sousmarine au large des côtes de Californie, a annoncé mardi la police. Le bilan de cet accident est appelé à s’aggraver.
TOUT CE QUI COMPTE POUR VOUS EXISTE À PRIX E.LECLERC DU 3 AU 7 SEPTEMBRE 2019 GERVITA NATURE OFFRE PLAISIR « DANONE » 8 x 100 g (800 g). Le kg  : 2,23 € Également disponible au même prix  : Gervita fraise melba (800 g) ou Fjord (1 kg). (transformé en France). TRANSFORMÉ EN FRANCE € 1,78 € 16,95 -30% de réduction immédiate 2,55 € 1 PAIRE ACHETÉE = 1 PAIRE OFFERTE TENNIS ENFANT OU ADULTE Dessus  : synthétique. Première et Doublure  : mesh. Semelle  : TPR. Du 24 au 35  : avec velcros. Du 36 au 45  : avec lacets. Différents modèles disponibles selon les pointures. Par 2  : 16,95 € , au lieu de 33,90 € . KINDER MAXI 2 x 210 g (420 g). Le kg  : 10,67 € Par 2 (840 g)  : 5,91 € au lieu de 8,96 € Le kg  : 7,04 € -68% sur le 2 e produit acheté € 4,48 € 1,43 le 1er produit le 2 e produit Les produits bénéfi ciant d’une offre de réduction immédiate sont limités à 5 produits par foyer pour cette opération. Les produits bénéfi ciant d’une offre « 2 e produit à -68% » sont limités à 10 produits par foyer pour cette opération. Les produits bénéfi ciant d’une offre « 1 acheté = 1 offert » sont limités à 10 produits par foyer pour cette opération, produit offert inclus. Offres réservées à une consommation personnelle. Le magasin se réserve le droit de refuser toute demande d’une quantité supérieure aux besoins habituels généralement constatés pour une consommation personnelle. Offres interdites à la revente. Voir modalités en magasin. Pour connaître la liste des magasins participants, les dates et les modalités, appelez  : Du lundi au samedi de 8 h30 à 19 h sauf les jours fériés, et de 8 h30 à 18 h les veilles de jours fériés. POUR VOTRE SANTÉ, PRATIQUEZ UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE. WWW.MANGERBOUGER.FR GALEC - 26, quai Marcel Boyer - 94200 Ivry-sur-Seine - 642 007 991 RCS Créteil.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :