20 Minutes France n°3446 4 sep 2019
20 Minutes France n°3446 4 sep 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3446 de 4 sep 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : propriétaires à tout prix.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ActuAlité Elle ne collecte pas tous les suffrages Consigne Le souhait du gouvernement de réintroduire ce système de récupération inquiète les maires et les spécialistes du recyclage C’est l’un des derniers joyaux de Paprec, entreprise spécialisée dans la collecte et recyclage de déchets. A Chassieu, dans la banlieue lyonnaise, le groupe commence tout juste l’exploitation d’un centre de tri flambant neuf, capable de prendre en charge 60 000 t de déchets ménagers par an. Le coût  : 27 millions d’euros. Et c’est loin d’être le seul centre de tri à être sorti de terre ou à avoir été modernisé depuis 2015. L’enjeu ? Préparer l’extension des consignes de tri, qui permettra de jeter tous les emballages plastique dans la poubelle jaune. Il doit être généralisé d’ici à 2022. Tout ça pour rien ? C’est la crainte aujourd’hui de la Federec, Fédération professionnelle des entreprises du recyclage, et de l’Association des maires de France (AMF). Car, en parallèle, le gouvernement songe à réintroduire un système de consigne en Une vague de hausses à l’horizon 2020 Transport maritime L’Organisation maritime internationale avait décidé en 2016 que la teneur en soufre du fioul devrait être ramenée à 0,5% à partir du 1er janvier 2020, contre 3,5% actuellement. Objectif  : limiter les émissions hautement toxiques de dioxyde de soufre produites par la flotte de près de 80 000 navires qui sillonnent les mers. Concrètement, les transporteurs maritimes auront plusieurs options, comme se tourner vers le gaz naturel liquéfié. Ce chamboulement pourrait avoir pour conséquence une augmentation du coût pour les armateurs, qui pourraient être tentés d’en répercuter une partie sur leurs clients. Ce qui, en bout de chaîne, pourrait augmenter le prix des marchandises. De plus, la demande accrue pour des produits pétroliers plus sophistiqués va affecter par ricochet d’autres carburants, automobiles et aériens, dont les prix risquent d’augmenter. Pour Alan Gelder, expert du cabinet Wood Mackenzie, « le grand public sera touché  : avec le coût du transport par avion et les prix de vente du diesel routier ». J. Taylor/UK Parliament/AFP France. C’est l’une des mesures phares du projet de loi antigaspillage, piloté par la secrétaire d’Etat Brune Poirson et discuté au Parlement à partir de fin septembre. « Tout est encore ouvert » Une certitude, ou presque  : le retour de la consigne concernera au minimum les bouteilles plastique et les canettes. Pour le reste, « tout est encore ouvert », indique-t-on au ministère de la Transition écologique. D’autres déchets seront-ils concernés ? Qui aura la gestion de ces quelques centimes de caution ? A qui appartiendront les emballages déconsignés ? Jean-Luc Petithuguenin, PDG de Paprec, dit déjà connaître le fin mot de l’histoire  : « Les machines de déconsignation seront majoritairement installées sur les parkings des supermarchés. C’est une raison de plus d’aller y faire ses courses, la grande distribution se frotte les mains. Ensuite, les bouteilles plastique ainsi collectées n’auront plus besoin de passer par les centres de tri, puisque déjà triées. Les fabricants et distributeurs n’auront plus qu’à récupérer ces flux pour les acheminer directement dans leurs usines de recyclage, soit dans celles des professionnels du secteur, comme Paprec. Mais lorsque nous travaillons aujourd’hui avec des centaines de collectivités locales, nous n’aurons demain plus qu’une poignée de clients, à savoir ces industriels de la boisson. C’est une position bien inconfortable. » Par ailleurs, rappelle Stéphane Johnson perd sa majorité avant un vote crucial au Parlement Brexit Damned ! Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a perdu mardi la majorité absolue au Parlement, après la défection d’un député, au moment même où il tentait d’imposer sa stratégie du Brexit. Les députés de l’opposition et des rebelles conservateurs hostiles à un Brexit dur le 31 octobre veulent tenter d’obtenir le vote au Parlement d’une le Premier ministre britannique au Parlement, mardi. Shutterstock/Sipa 6 Mercredi 4 septembre 2019 les bouteilles plastique sont des déchets rémunérateurs pour les collectivités. loi empêchant le chef du gouvernement de faire sortir le Royaume-Uni de l’Union européenne (UE) sans accord, trois ans après que les Britanniques se furent prononcés par référendum pour un divorce avec l’UE. Ambiance électrique « Nous avons promis au peuple que nous mettrions en œuvre le Brexit, a lancé le Premier ministre aux députés, rassemblés pour la rentrée parlementaire dans une ambiance électrique. Nous avons promis de respecter le résultat du référendum et nous devons le faire maintenant. Ça suffit ! » Boris Johnson est déterminé à ce que le Royaume-Uni sorte de l’UE le 31 octobre, accord ou pas avec Bruxelles. A Paris, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a estimé qu’une sortie du Royaume-Uni de l’UE sans accord était désormais le scénario le plus probable. Une sortie sans accord ferait perdre au Royaume-Uni 14,6 milliards d’euros d’exportations vers l’Union européenne et plusieurs autres milliards vers les autres pays, affirme une étude des Nations unies dévoilée mardi. Leterrier, directeur général adjoint de Paprec, « une tonne de PET clair [le plastique d’une bouteille d’eau classique] se vend aujourd’hui 350 € . A l’inverse, le papier et le carton s’effondrent. » Or, souligne Nicolas Soret, président de la commission déchets à l’AMF, « les collectivités peuvent financer la collecte et le tri de tous les déchets ménagers seulement parce qu’elles peuvent compter sur ces déchets rémunérateurs ». Si le ministère se veut rassurant, la Federec l’est moins  : « La consigne cassera le principe d’un geste citoyen, gratuit, pour le réduire à un échange monétaire. » Fabrice Pouliquen Delevoye et Djebbari entrent au gouvernement. Jean-Paul Delevoye, qui a présenté mi-juillet un rapport dans le cadre de la réforme des retraites, fait son entrée au gouvernement en tant que hautcommissaire aux retraites, a annoncé mardi l’Elysée. Le député de la Haute-Vienne Jean-Baptiste Djebbari a, lui, été nommé secrétaire d’Etat aux Transports. Un enfant meurt dans un incendie près de Strasbourg. La piste criminelle est envisagée après un incendie qui a ravagé dans la nuit de lundi à mardi une HLM de Schiltigheim, près de Strasbourg, et qui a fait un mort, un enfant de 11 ans, et onze blessés. Mardi soir, un homme était en garde à vue. Walmart s’engage pour le contrôle des armes à feu. Le géant des supermarchés Walmart va cesser la vente de certaines munitions destinées aux fusils d’assaut utilisés pour les tueries de masse, qualifiant « d’inacceptable » le statu quo sur le contrôle des armes à feu aux Etats-Unis.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :