20 Minutes France n°3444ES 8 jui 2019
20 Minutes France n°3444ES 8 jui 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3444ES de 8 jui 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 4,1 Mo

  • Dans ce numéro : au Japon, les robots géants font partie du patrimoine.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Netflix SérieS L’été sera show ! Comme tout le monde, on a hâte de mater la saison 3 de « La Casa de Papel », disponible le 19 juillet sur Netflix. On trépigne aussi d’impatience de découvrir l’épilogue des prisonnières du pénitencier de Litchfield dans la septième et dernière saison d’« Orange Is the New Black » le 26 juillet sur Netflix. On se languit de découvrir la seconde saison d’« El Marginal » sur Canal+ dès le 8 août. Enfin, on a hâte d’avoir du temps au bord de la piscine pour siroter de nouvelles séries. Voici donc les cinq nouveautés américaines qu’on brûle de découvrir cet été. V « Human Discoveries », le 16 juillet sur Facebook Watch. Dans la première série d’animation de Facebook Watch, « Human Discoveries », produite par la société ShadowMachine – derrière l’excellente série « Bojack Horseman » (Netflix) –, Jane (Anna Kendrick), Gary (Zac Efron) et leurs amis sont des hommes préhistoriques en plein questionnement existentiel. N’y a-t-il pas autre chose que la survie dans la vie ? On suit ces Pierrafeu découvrant les pires et les meilleures innovations de l’humanité, de la monogamie à l’alcool en passant par le racisme. Espérons que cette nouvelle comédie animée soit aussi drôle que sa truculente prédécesseuse, « Silex and The City » de Jul, sur Arte. V « Another Life », le 25 juillet sur Netflix. Après « Battlestar Galactica », la comédienne Katee Sackhoff s’envole une nouvelle fois dans l’espace. Dans « Another Life », fiction créée par Aaron Martin, elle campe Niko Breckinridge, une astronaute à la recherche d’un artefact extraterrestre. Une mission ultra risquée relatée par Harper Glass (Selma Blair), une influenceuse du xxi e siècle chargée de narrer les aventures de l’équipage. Cette série de SF a des chances de nous transporter très, très loin pendant les vacances. 16 Lundi 8 juillet 2019 L’actrice Katee Sackhoff incarne une astronaute dans « Another Life ». Des shows frais pour un été chaud Les marionnettes de Jim Henson reviennent dans le préquel de Dark Crystal. Au programme Voici les cinq nouvelles séries américaines que « 20 Minutes » vous conseille au cours des prochaines semaines James Dittiger/Netflix La série de SF « Another Life » a des chances de nous transporter très, très loin. V « The Boys », le 26 juillet sur Amazon Prime Video. Que se passerait-il si les superhéros abusaient de leurs superpouvoirs ? Produite par Seth Rogen et Evan Goldberg et avec KarlUrban, Antony Starr et Chace Crawford, « The Boys », adaptée des comics du même nom de Garth Ennis, raconte l’histoire d’un groupe de rebelles qui s’unissent pour combattre les « Sept », un gang de superhéros corrompus et abusifs. Un cocktail d’humour et d’irrévérence à ne pas bouder entre deux plongées. V « Carnival Row », le 30 août sur Amazon Prime Video. Dans « Carnival Row », Rycroft Philostrate (Orlando Bloom) et une fée réfugiée du nom de Vignette Stonemoss (Cara Delevingne) vivent une dangereuse relation dans un monde intolérant où humains et créatures fantastiques ont du mal à coexister. D’autant que Vignette cache un secret qui pourrait mettre Philo en danger au cours de l’enquête la plus importante de sa vie  : une série de meurtres atroces à même de mettre en péril la paix – déjà précaire. De quoi s’évader à la fin de l’été. V « The Dark Crystal, Age of Resistance », le 30 août sur Netflix. Il semble que le Tout-Hollywood se soit donné rendez-vous dans le préquel du chef-d’œuvre cinématographique de Jim Henson  : la série « The Dark Crystal, Age of Resistance ». Lena Headey (Cersei dans « Game of Thrones ») , Taron Egerton (Elton John dans Rocketman) et Sigourney Weaver sont à l’écran, tandis qu’Anya Taylor-Joy, Nathalie Emmanuel ou Mark Hamill prêtent leur voix aux marionnettes. Si la série est à la hauteur du film, d’ores et déjà disponible sur la plateforme de Los Gatos, et du trailer, on dirait presque qu’on a hâte d’être à la veille de la rentrée. Anne Demoulin
SportS Le grand prix pour l’Amérique Mondial 2019 Quatrième titre pour les Etats-Unis, qui ont battu, dimanche, les Pays-Bas (2-0) Le monde est plus que jamais à elles. Après avoir ponctué de main de maître leur tournoi, dimanche contre les Pays- Bas (2-0), avec un septième succès en autant de rencontres, les Américaines ont assumé leur rang en France. Elles ont désormais remporté la moitié des Coupes du monde de l’histoire (quatre sur huit), ce qui en dit long sur leur domination. Surtout chahutée par l’Angleterre en demi-finale (2-1), au terme du match le plus brillant de ce tournoi, la Team USA a quand même presque tout maîtrisé durant un mois. « Ne croyez pas qu’il est facile de maintenir cette équipe au sommet. » Tobin Heath, milieu américaine « Le niveau de l’adversité ne cesse de s’améliorer, a tenu à souligner la sélectionneuse Jill Ellis, après son deuxième sacre mondial de rang. Ça a été un grand défi à relever, et je suis incroyablement fière de mes joueuses. » En pleurs devant les médias après ce triomphe, la défenseuse Kelley O’Hara partageait ce sentiment  : « Je crois que nous avons dû faire face au parcours le plus difficile qu’il soit possible d’avoir. Mais cette équipe sait toujours faire ce qu’il faut pour l’emporter. » Cela n’avait pas été le cas il y a trois ans aux Jeux, avec une surprenante élimination dès les quarts face à la Suède. « Les JO ont été un rappel salutaire, reconnaît Jill Ellis. Ça nous a rappelé à quel point nous devions évoluer sur le plan technique. Depuis, nous avons renforcé notre collectif. » C. Simon/AFP S’il n’y a donc pas eu d’éclatante démonstration de force, comme pour la finale de 2015 contre le Japon (4-0 après seize minutes, 5-2 au final), les Etats- Unis ont tranquillement pris la mesure des Néerlandaises après le repos (17 tirs à 6), avant de plier la rencontre en huit minutes, grâce à Megan Rapinoe (61e, sur penalty) puis Rose Lavelle (69 e). « Ce back to back a vraiment été un long voyage, indique la milieu de terrain Tobin Heath. La résistance de ce groupe est vraiment incroyable, car il a fallu affronter beaucoup de choses. Ne croyez pas qu’il est facile de maintenir cette équipe au sommet. » L’émergence de nations comme les Pays-Bas, solides finalistes du Mondial deux ans après leur premier titre européen, pousse Jill Ellis à se méfier de l’Europe  : « Le niveau d’investissement des clubs devient considérable un peu partout en Europe. Mais tant que nous conservons la Coupe du monde, il n’y a aucun problème. » A Lyon, Jérémy Laugier Macron favorable à l’arrêt des matchs Racisme « Il n’y a aucun sport dont l’ADN, dont les racines, dont l’esprit, c’est le discours de haine. » Interrogé par FranceInfo dimanche, Emmanuel Macron s’est dit favorable à l’arrêt des rencontres en cas d’incidents. « On ne peut pas s’habituer à l’homophobie et au racisme sous prétexte que l’on serait dans un stade de football », a ajouté le président, qui soutient ainsi sa ministre des Sports. Mi-avril, Roxana Maracineanu avait rappelé que les arbitres avaient la « possibilité d’interrompre les matchs » en cas d’incidents homophobes dans les stades, au même titre que pour des actes racistes. « Il n’y a rien qui justifie et qui devrait nous faire dire que c’est une culture de haine, a ajouté Emmanuel Macron. On se bat partout dans la société contre l’homophobie et le racisme. On l’accepterait dans nos stades ? Bien sûr que non. » Megan Rapinoe, l’heureuse élue « Vive le VAR. » Megan Rapinoe a toujours les bons mots pour faire face aux médias. L’ailière américaine est consciente qu’elle doit une partie de son titre de meilleure joueuse du Mondial, ainsi que celui de co-meilleure buteuse du tournoi (6 buts), à ses trois penaltys obtenus grâce à l’arbitrage vidéo, entre ses deux réussites contre l’Espagne en huitième de finale (2-1) et l’ouverture du score, dimanche en finale, face aux Pays-Bas (2-0). « Taillée pour être exposée » Mais entendons-nous bien, la performance durant un mois de l’ancienne joueuse lyonnaise ne se résume en rien à son sang-froid sur penalty. Sans les inspirations de sa capitaine, blessée, la Team USA a d’ailleurs vécu sa rencontre la plus accrochée en demies contre l’Angleterre (2-1). « Nous nous sommes reposées sur notre expérience tout au Les basketteuses françaises maudites en finale. Battues par l’Espagne (86-66), dimanche à Belgrade, les Bleues ont perdu leur quatrième finale de championnat d’Europe d’affilée. Le PSG recrute Mitchel Bakker. Le club parisien a annoncé, dimanche, la signature du jeune défenseur (19 ans) pour un contrat 18 Lundi 8 juillet 2019 Les Américaines de Megan rapinoe (cheveux roses à dr.) ont gagné tous leurs matchs lors de cette Coupe du monde. long de la compétition, explique l’intéressée, avec son sourire radieux bien à elle. Sur certains matchs avec beaucoup de pression, c’était vraiment difficile pour nous. Mais j’ai tout adoré dans cette aventure et je n’ai pas de mots pour décrire toutes nos performances. » S’il y a bien une joueuse qui ne semble pas subir une quelconque forme de pression parmi les désormais quadruples championnes du monde, c’est bien elle. Megan Rapinoe a ainsi porté médiatiquement l’équipe américaine, en ne craignant pas de lancer des débats sociétaux durant les conférences de presse. « C’est sa personnalité, Megan est taillée pour être exposée, pour être la porte-parole du football féminin, décrypte sa sélectionneuse, Jill Ellis. Elle parle avec une éloquence incroyable. Plus elle est exposée et plus elle prend la lumière sans se brûler les ailes. » A Lyon, J.L. de quatre ans. Bakker arrive libre de l’Ajax, où il était souvent aligné dans les équipes de jeunes. Madagascar continue son épopée. Révélation de cette Coupe d’Afrique des nations, l’équipe malgache a sorti la République démocratique du Congo (2-2, 4-1t.a.b.), dimanche, et s’est qualifiée pour les quarts de finale de la compétition.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :