20 Minutes France n°3441 28 jun 2019
20 Minutes France n°3441 28 jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3441 de 28 jun 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,3 Mo

  • Dans ce numéro : par ici l'Amérique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Affiche  : LeCercle Noir pour Fidelio -Photo affiche  : Eddy Brière -2018 -Les Films du Premier -Les Films du 24 -TF1 Films Production LE RETOUR DE LA COMÉDIE PHÉNOMÈNE MAINTENANT EN VIDÉO UGC PRÉSENTE CHRISTIAN CLAVIER CHANTAL LAUBY UN FILM DE PHILIPPE DE CHAUVERON ARY ABITTAN SADOUN MEDI FRÉDÉRIC NOOM CHAU DIAWARA FRÉDÉRIQUE JULIA BEL PIATON CAEN ÉMILIE FONTAN ÉLODIE NZONZI PASCAL EN DVD, BLU-RAY ET COFFRETS 2 FILMS SALIMATA KAMATE TATIANA ROJO ET CLAUDIA TAGBO *Tarifs et conditions sur orange.fr Culture « Playerunknown’s Battlegrounds » est un des fleurons du genre. Au dernier salon E3, plutôt tourné vers le futur des jeux, les battle royale n’ont pas créé l’événement, mais ils remportent toujours un formidable succès populaire, à l’image de « Fortnite » ou de « PlayerUnknown’s Battlegrounds » (PUBG). 20 Minutes a pu rencontrer le créateur de ce dernier, Brendan Greene, plus connu sous le pseudo de PlayerUnknown. Comment expliquez-vous le succès phénoménal des mods battle royale ? Nous pouvons parler de succès pour « PUBG », mais le phénomène, c’est « Fortnite » (rires). Je pense que c’est grâce à la liberté accordée aux joueurs, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise manière de jouer. Nous avons créé un espace où vous combattez d’autres joueurs, et voilà. Il n’y a pas d’autres règles que survivre. Tout le monde peut comprendre. Tous les jeux ou presque ont aujourd’hui leur modbattle royale, mais vous avez créé le tout premier... Oui, on peut le dire. Je vivais au Brésil et ne travaillais pas du tout dans l’industrie du jeu. J’étais photographe, 12 Vendredi 28 juin 2019 « Les battle royale là pour durer » Jeux vidéo « 20 Minutes » a pu rencontrer Brendan Greene, le créateur du très populaire « PlayerUnknown’s Battlegrounds » webdesigner... Je jouais occasionnellement à des FPS. Puis j’ai essayé le modDayZ d’« ARMA 2 », et il m’a ouvert les yeux sur les « open worlds ». Je suis devenu amoureux et obsédé par cette idée de liberté. Inspiré à la fois par les films « Hunger Games » et « Battle Royale », j’ai développé mon propre modet « DayZ  : battle royale » est né. Le battle royale permet aussi de mélanger les gameplays… J’attends toujours un modbattle royale pour « For Honor », vous imaginez avec des épées géantes (rires) ? Le battle royale permet beaucoup de choses, il a maintenant sa propre vie. J’y ai consacré cinq ans de ma vie, ce qui est long sans être interminable. Aujourd’hui, je développe d’autres idées, d’autres jeux, loin du genre. Mais ma porte reste ouverte. Le genre peut-il disparaître aussi vite qu’il est apparu ? On ne peut être sûr de rien, mais je pense que le genre est fait pour durer. Je crois que l’on aura des « Call of Duty », « Battlefield » et d’autres jeux chaque année. Propos recueillis par Vincent Julé Pas de jalousie envers « Fortnite » Brendan Greene a créé ce concept de battle royale, mais c’est « Fortnite », un jeu qu’il n’a pas créé, qui en a le plus profité. Et ça ne le dérange pas. « Il ne faut pas oublier que le battle royale est un mod, et pas un jeu, rappelle-t-il. Il est open source et donc ouvert à tous. Quand je vois le battle royale s’inviter dans tous les jeux, et même à la télévision chez Ellen De Generes, je me sens comme un père fier de ses rejetons. » PUBG Corp.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :