20 Minutes France n°3434ES 18 jun 2019
20 Minutes France n°3434ES 18 jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3434ES de 18 jun 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 10

  • Taille du fichier PDF : 1,5 Mo

  • Dans ce numéro : trottinettes, l'écologie en patine.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10  |  Aller à la page   OK
10
F. Fife/AFP SportS Les Françaises Gaëtane thiney et Charlotte Bilbault ont été bougées par les Nigérianes, lundi à rennes. Un VAR et ça repart pour l’équipe de France Mondial 2019 Grâce à un but heureux de Renard, les Bleues ont battu le Nigeria (0-1) et finissent premières de leur poule L’équipe de France s’est imposée dans la douleur face au Nigeria (0-1), lundi à Rennes, grâce à un penalty accordé en toute fin de match, ce qui a donné lieu à une situation ubuesque. V Le turnover de Diacre ne fait pas recette. Avec ses six points pris en deux matchs et la qualif en poche, Corinne Diacre a logiquement décidé de faire souffler quelques-unes de ses cadres (Le Sommer, Bussaglia, Diani et Torrent) face au Nigeria. Les habituelles titulaires qui ont fait banquette Les Bleuets sont remplis d’espoirs pour l’Euro Football « C’est le jour 1, celui qu’on retient. » Le tube de Louane est très facilement transposable à la situation des Bleuets. Après une longue préparation, l’équipe de France espoirs commence l’Euro en Italie ce mardi (21 h) face à l’Angleterre, l’autre gros calibre du groupeC. Une défaite serait déjà presque rédhibitoire, compte tenu de l’impitoyable format n’ont pas grand-chose à craindre pour leurs places. Que ce soit Asseyi, Bilbault, Cascarino ou Périsset, les remplaçantes n’ont pas franchement marqué de points lundi soir. Un peu à l’image de toute l’équipe finalement, si l’on met de côté les performances souvent irréprochables de la capitaine, Henry, et de la charnière centrale Mbock-Renard. Sursaut attendu pour le 8 e de finale. V Le néant sans les coups de pied arrêtés. Les joueuses nous avaient annoncé en conférence de presse avoir été préparées à la critique et ne pas y prêter grande attention. Eh bien nous y voici. Car après une première période franchement pas folle, durant laquelle les Bleues s’en sont remises exclusivement aux coups de pieds arrêtés –arme fatale de cette équipe lors du premier match contre la Corée du Sud –, les Françaises ont eu un mal de chien à bouger un bloc nigérian de la compétition, qui ne permettra qu’aux premiers de poule et au meilleur deuxième d’atteindre le dernier carré. « La physionomie du tournoi ne permet pas une marge d’erreur énorme. En fait, elle est quasi nulle », a commenté le capitaine, Lucas Tousart. Mais les Bleuets, qui font partie des favoris, doivent assumer leur statut. « On est prêts depuis le début, promet compact, combatif, limite agressif par séquences. Zéro tir cadré à la pause, ça vous pose un (amer) constat… V Merci l’arbitre. On se voit obligé de « remercier » l’arbitre du soir, sans qui les Bleues n’auraient probablement pas gagné ce match. Car la demi-douzaine d’occasions franches en deuxième période n’ont pas suffi aux Françaises pour faire trembler les filets. Alors, on s’en est remis au VAR et à un penalty accordé en fin de match. Et encore. Il aura fallu que l’arbitre refasse tirer le péno. Sur la première tentative, Renard avait trouvé le poteau. Pour la femme en jaune, la gardienne nigérianne n’était pas sur sa ligne de but au moment du tir. Tout ça pour un ou deux centimètres, c’est quand même super dur. A l’arrivée Renard ne s’est pas plantée une seconde fois. On s’en sort très, très bien. De notre envoyé spécial à Rennes, Aymeric Le Gall le joueur du Celtic, en Ecosse, Olivier Ntcham. A chaque entraînement, à chaque minute qui passe, on pense tous à la même chose. » Le sélectionneur, Sylvain Ripoll, ne doute pas, lui non plus, de la motivation de ses hommes  : « Mais c’est toujours pareil, il faut traduire les intentions en actes forts, avec une attitude individuelle et collective sans faille contre les Anglais. » J. Gasparini/AFP 10 Mardi 18 juin 2019 Jean-Luc Vasseur nouveau coach de l’OL féminin. L’Olympique Lyonnais a confirmé, lundi, l’arrivée de Jean-Luc Vasseur comme entraîneur de son équipe féminine. L’ancien coach de Châteauroux succède à Reynald Pedros, qui a quitté le club après deux saisons. Les U20 tricolores en finale de la Coupe du monde. Après s’être qualifiés de justesse en demi-finale, les Bleuets du Toulonnais Louis Carbonel (en photo) ont battu l’Afrique du Sud (7-20), lundi, et affronteront l’Australie en finale. Deux médailles pour la France au championnat d’Europe d’escrime. La sabreuse française Manon Brunet est devenue, lundi, vice-championne d’Europe à Düsseldorf (Allemagne). La première breloque tricolore de la journée avait été remportée par Enzo Lefort, en bronze au fleuret. Cartes rebattues pour le Mondial ? Rugby Et si le vice-capitaine de l’équipe de France était écarté du groupe qui participera à la Coupe du monde au Japon, fin septembre ? Mathieu Bastareaud pourrait en effet faire les frais de la nouvelle donne au sein de l’encadrement des Bleus et être le grand absent de la liste des 37 joueurs, qui sera annoncée ce mardi par le sélectionneur, Jacques Brunel. Avec l’arrivée de Fabien Galthié en adjoint et de Thibault Giroud comme préparateur physique, la mobilité sur le terrain est devenue un des critères principaux de sélection. Or, ce n’est pas le point fort du puissant Bastareaud. Sans compter que la concurrence fait rage au poste de centre, où Guitoune est venu se mêler à la lutte (Fofana, Fickou, Doumayrou) après sa saison tonitruante au Stade Toulousain. Le sélectionneur pourrait sacrifier aussi, toujours au nom de la mobilité, d’autres poids lourds, comme le deuxième ligne Paul Willemse et le pilier droit Uini Atonio. En direct Suivez l’annonce de la liste des 31, ce mardi dès 11h.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :