20 Minutes France n°3433 14 jun 2019
20 Minutes France n°3433 14 jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3433 de 14 jun 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : fête des pères, des cadeaux rap pour les reups.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
ActuAlité Une fin d’année entachée de jaune Sécurité L’utilisation des LBD par les policiers en 2018 a explosé de 200%, notamment lors des manifestations des « gilets jaunes » Entre le début de la mobilisation des « gilets jaunes », le 17 novembre, et le 31 décembre, l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie par les parquets de 265 enquêtes, selon le rapport annuel présenté jeudi par sa directrice, Brigitte Jullien. Une situation inédite pour les « bœufs-carottes », d’ordinaire chargés du contrôle des différentes directions de la maison police. Ces enquêtes sont « compliquées » à mener, a fait remarquer Brigitte Jullien. Les enquêteurs doivent déterminer si l’usage de la force a été légitime et si la riposte apportée a été « proportionnée à l’attaque subie ». Mais « les personnes ne viennent pas déposer plainte immédiatement ». Or, les vidéos des caméras de surveillance installées dans les rues ne sont conservées que trente jours. Et Sept ans ferme requis contre Balkany Procès Pendant deux heures, jeudi, dans un réquisitoire à deux voix implacables, le Parquet national financier a sévèrement chargé Patrick Balkany et son épouse, Isabelle. Il a requis à l’encontre du maire (LR) de Levallois-Perret, jugé depuis le 20 mai pour blanchiment habituel de fraude fiscale, une peine de sept ans de prison avec mandat de dépôt et dix ans d’inéligibilité ; quatre années de prison avec sursis pour elle, qui n’a pas assisté au procès après une tentative de suicide. Tous deux sont soupçonnés d’avoir caché 13 millions d’euros d’avoirs au fisc entre 2007 et 2014, notamment deux somptueuses villas, l’une aux Antilles, l’autre à Marrakech. Pendant que les parquetiers déroulaient leur argumentaire, le baron des Hauts-de-Seine n’a pas pu s’empêcher de s’agiter sur le banc des prévenus, ponctuant certaines phrases d’un « c’est n’importe quoi ». La semaine prochaine, ses avocats, tout comme ceux des quatre autres prévenus, auront la parole pour assurer leur défense. Vincent Vantighem les enquêteurs doivent souvent s’en passer. Ils sont alors obligés de dénicher des images des faits sur les réseaux sociaux, d’en comprendre le contexte, puis d’essayer d’identifier l’agent mis en cause. Une réflexion sur l’usage L’inspectrice générale a précisé que 40% de ces enquêtes, réalisées en toute « indépendance », ont été transmises à la justice après avoir été bouclées. « Mais les parquets ne nous informent pas des décisions qu’ils prennent ensuite », a soufflé celle qui a pris ses fonctions en début d’année. Parmi ces dossiers, 113, a-t-elle précisé, concernent des blessés avec une ITT (incapacité temporaire de travail) égale ou supérieure à huit jours. Il faut dire que les policiers ont fait un usage très important des LBD (lanceurs de balle de défense) ou des grenades à main de désencerclement lors des manifestations des « gilets jaunes ». L’utilisation des LBD a augmenté de 203% par rapport à 2017. Les policiers ont utilisé 19 071 munitions, contre 6 357 l’année précédente. Quant aux grenades de désencerclement, les forces de l’ordre en ont utilisé 5 420 l’année dernière, contre 1 367 en 2017. Soit une hausse de 296% sur un an. Les policiers, a analysé Brigitte Julien, ont été confrontés à « des situations d’émeute », auxquelles ont participé des individus très virulents. « C’est un miracle qu’il n’y ait pas eu de mort dans un camp ou dans l’autre », a glissé à Etre donneur à sang pour sang Solidarité A l’occasion, ce vendredi, de la Journée mondiale des donneurs de sang, 20 Minutes s’est rendu au centre de collecte éphémère ouvert par l’Etablissement français du sang (EFS) devant la Mairie de Paris. Objectif  : rencontrer ceux qui, pour la première fois, donnaient leur sang. Dans l’espace d’attente situé avant la salle de prélèvement, Yulia, étudiante de 22 ans, finit sagement sa bouteille d’eau, car elle doit être bien hydratée A. Boumediene/20 Minutes une collecte de sang est organisée jusqu’à dimanche à Paris. S. de Sakutin/AFP 10 Vendredi 14 juin 2019 Brigitte Jullien a présenté jeudi le rapport annuel de la police des polices. pour le prélèvement. « J’habite juste à côté, je suis venue avec ma voisine, elle donne régulièrement son sang et m’a convaincue de le faire aussi », explique-t-elle. Charline, elle, sort des lieux. « Tout s’est très bien passé. On est bien accueilli, c’est rapide, ça ne fait pas mal à celui qui donne et ça fait du bien à ceux qui en ont besoin. Alors je redonnerai volontiers ! » A l’EFS, on espère fidéliser les donneurs, afin que les primo-donnants qui font le déplacement s’engagent sur le long terme. Chaque don sauve en effet trois vies. Or, actuellement, « les stocks de produits sanguins sont à leur niveau le plus bas depuis 2011 », alerte le D r Benomar, responsable de la collecte. Stéphane Noël, directeur de l’ESF Ilede-France, renchérit  : « Selon les tout derniers chiffres de ce matin [mercredi], nous avons un stock national de produits sanguins de 10,7 jours. Mais, en temps normal, il faudrait disposer d’un stock de douze jours. Et, à l’approche des vacances d’été, qui marquent une baisse des dons et une augmentation des besoins, nous aurions besoin d’un stock de quinze jours. » La collecte de l’EFS devant la Mairie de Paris court jusqu’à dimanche. Anissa Boumediene 20 Minutes une source proche du dossier. Si elle « réfute le terme de violences policières », la patronne de l’IGPN est néanmoins bien consciente de la nécessité de mener une réflexion sur l’usage du LBD. « On n’y échappera pas, mais ce n’est pas le moment de le faire, a-t-elle tranché. On est encore dans un moment de contestation qui ne permet pas à la police nationale de s’arrêter et de prendre du recul. Il faut absolument qu’on puisse le faire. Je pense qu’on participera à cette réflexion, car nous avons des éléments objectifs à apporter. » Thibaut Chevillard Pas plus de problèmes graves avec le nouveau Lévothyrox. Le rapport, qui portait sur plus de 2 millions de patients, a été publié jeudi par l’Agence du médicament. Il conclut que le passage à la nouvelle formule de Lévothyrox n’a pas provoqué de « problèmes de santé graves », en particulier pas plus d’hospitalisations, y compris chez ceux qui se sont tournés vers d’autres médicaments pour la thyroïde. La suppression intégrale de la taxe d’habitation reportée à 2023. Le gouvernement parlait jusque-là de 2022. Mais, jeudi, le ministre des Finances, Bruno Le Maire, a confirmé que la suppression intégrale de la taxe d’habitation pour les 20% de ménages les plus aisés interviendra en 2023. Le détenu preneur d’otages mis en examen. Francis Dorffer a été mis en examen jeudi, a indiqué le parquet de Caen. Mardi soir, le détenu a pris en otages durant cinq heures deux surveillants à la prison de Condé-sur-Sarthe (Orne).
2019, The Coca-Cola Company. Coca-Cola est une marque déposée de The Coca-Cola Company. Coca-Cola Services France, SAS au capital de 50 000 euros - 404 421 083 RCS Nanterre. FIERS D’ÊTRE FRANÇAIS DEPUIS 100 ANS Entre la marque Coca-Cola et la France, c’est une histoire d’amour qui dure depuis le printemps 1919, avec l’arrivée des premières bouteilles de Coca-Cola dans le port de Bordeaux. Depuis 100 ans, nous avons été les témoins d’innombrables moments de partage, placés sous le signe de l’échange, de la célébration et de l’inclusion. Des valeurs qui nous sont chères. Aujourd’hui, 7 usines sont implantées sur tout le territoire et 90% des boissons commercialisées en France sont produites en France. www.coca-cola-france.fr Au total ce sont près de 2900 collaborateurs qui œuvrent chaque jour pour Coca-Cola en France* pour faire savourer aux consommateurs français le plaisir de partager des moments ensemble. Avec plus de 340 millions d’euros investis depuis 2012, Coca-Cola en France est un moteur d’innovation et continuera à contribuer à la dynamique économique hexagonale en soutenant une production « Made in France ». En photo  : Marie-Hélène, Ahmedet Franck, salariés de l’usine CCEP de Clamart. Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière. www.mangerbouger.fr * Aujourd’hui Coca-Cola en France est représentée par plusieurs entreprises indépendantes  : Coca-Cola Services France, Coca-Cola European Partners France, Coca-Cola Production, La Société des boissons Corses (SOCOBO) et Coca-Cola Midi SAS.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :