20 Minutes France n°3432 13 jun 2019
20 Minutes France n°3432 13 jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3432 de 13 jun 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,2 Mo

  • Dans ce numéro : hyperconnexion, un cordon à couper.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Grand Paris La trimobile vous ôte les petits encombrants des bras Environnement Cinq déchetteries de poche sillonnent la capitale De vieilles cassettes vidéo VHS qui prenaient la poussière sous le meuble télé, Claude en avait de quoi remplir un chariot de course entier. Pour s’en débarrasser, la retraitée a profité du passage de la trimobile à deux pas de chez elle. Ce matin-là, comme deux fois par mois, la déchetterie mobile de collecte des petits encombrants a été déployée place Poulmarch (Paris, 10 e) en dix minutes chrono. C’est l’un des avantages de la remorque  : elle peut être installée rapidement partout dans la capitale, et ainsi s’approcher au plus près des habitants. Près de 100 t en 2018 Mis en place en 2014 par la Mairie de Paris, ce service gratuit n’accepte que les encombrants pour lesquels il n’existe pas d’autres solutions de collecte. Sont donc exclus les verres, F. Pouliquen/20 Minutes Le service, gratuit, a été mis en place en 2014 par la Ville de Paris. cartons, matières plastique et autres déchets de tous les jours. « N’espérez pas non plus laisser votre machine à laver », précise Paul Simondon, adjoint à la Ville de Paris en charge de la propreté. Il reste donc tous ces objets, substances et matériaux que l’on stocke à la cave ou que l’on jette à la poubelle, bien qu’ils soient souvent mauvais pour la santé et pour l’environnement  : « Les petits appareils électriques, les batteries, les radiographies, les vieux grille-pain… », énumère Abdeslam Smaki, employé de la Ville aux manettes de l’une des cinq trimobiles qui s’arrêtent en cinquante points de collecte. Avec succès. Le dispositif a permis de ramasser 96 t d’encombrants en 2017, idem l’an passé. D’autres collectivités se sont laissé tenter par le service. Certaines sont situées « en zones rurales reculées, où la déchetterie « en dur » la plus proche est à plus de 8 km », souligne Aymar de Seroux, fondateur de Sepra Environnement, qui en propose deux types  : la moving’tri et le point collect’mobile. Mais, à écouter Romain Lebègue, responsable du pôle collecte chez Citeo, éco-organisme en charge du recyclage des emballages ménagers en France, c’est dans les villes que les déchetteries mobiles ont le plus d’avenir. « Quarante-huit pour cent des Français trient leurs déchets, une moyenne qui tombe à 45% dans les villes. » Submergés par de petits encombrants, vous savez désormais ce qu’il vous reste à faire. Fabrice Pouliquen 2 Jeudi 13 juin 2019 Sevran ne surfera pas sur la vague des Jeux-2024. Le comité d’organisation des JO a définitivement fermé la porte à l’hypothèse d’une épreuve de surf organisée sur une vague artificielle. Cette annonce met fin aux espoirs de la ville de Sevran (Seine-Saint- Denis) d’accueillir le surf en bassin. Un homme soupçonné d’avoir empoisonné ses employeurs. Un employé de maison de 59 ans a été écroué, soupçonné d’avoir administré pendant plusieurs années des somnifères à plusieurs de ses employeurs à Paris et en banlieue parisienne. Une femme est décédée. Le père de famille de nationalité sri-lankaise n’a fourni aucune explication à ses actes, selon le parquet. Inauguration ce jeudi du musée du Street Art. A l’occasion de l’inauguration du Boulevard Paris 13, le musée à ciel ouvert du Street Art (Paris, 13 e), une grande fête et un pique-nique ouverts à tous sont organisés ce jeudi à partir de 19h, boulevard Vincent-Auriol, sous le viaduc du métro Nationale.
Grand Paris La météo à Paris AUJOURD’HUI ET EN FRANCE DEMAIN 3 Jeudi 13 juin 2019 La banlieue rate le train de la gratuité Transports A la rentrée, seuls les Parisiens de moins de 12 ans pourraient se faire rembourser A un an des municipales, la Ville de Paris multiplie les mesures sociales dans le domaine des transports en commun. En vedette, le vote probable, ce jeudi au Conseil de Paris, du remboursement intégral de la carte Imagine R pour les enfants âgés de moins de 12 ans – pour l’instant, les transports ne sont gratuits que jusqu’à 4 ans. La proposition est destinée à « accompagner et à accélérer la transition écologique en incitant les jeunes Parisiens à utiliser les transports collectifs », selon le projet présenté par la maire (PS), Anne Hidalgo. « Il faut aller plus loin » « Un bon début, mais il faut aller plus loin, résume Jean-Jacques Renard, vice-président de la FCPE à Paris. Quand il faut payer plus de 600 € à la rentrée pour les transports de ses deux Le passe Navigo Easy est arrivé « C’est fini le ticket de métro ! » lance Valérie Pécresse. Son remplaçant, la présidente (LR) de la région Ile-de- France le tient entre les mains  : le Navigo Easy. Une carte bleu et blanc au même format que le passe Navigo standard, disponible en station depuis mercredi au prix de 2 € . Rechargeable de façon illimitée, ce nouveau passe fonctionne comme une sorte de « portefeuille » numérique, selon Valérie Pécresse. Chaque utilisateur peut charger au choix tickets de métro à l’unité, carnets, forfait Navigo Jour et tickets Roissybus ou Orlybus sur un même titre. Les derniers jours du traditionnel ticket de métro sont comptés en Ilede-France, car il se démagnétise, se perd facilement et, surtout, il pollue. « Il avec vous R. Meigneux/Sipa des parents d’élèves réclament que la région adopte la même mesure. enfants, ça fait mal ! » Mais le représentant de parents d’élèves demande que la mesure profite aussi aux collégiens et aux lycéens. Une position que partage Nageate Belahcen, présidente de la FCPE pour le Val-de-Marne. « En général, à Paris, les enfants vont à l’école à pied. Ce sont les collégiens et les lycéens qui ont vraiment besoin [d’une carte de transports gratuite] », affirmet-elle. Pour Jean-Jacques Renard, la carte gratuite délivrée aux lycéens aurait un autre avantage, celui de favoriser y a un enjeu écologique. Chaque année, ce sont 500 millions de titres qui sont jetés », affirme Sébastien Mabille, attaché de presse chez Ile-de-France Mobilités. « Navigo Easy est destiné aux usagers occasionnels, les touristes ou les Franciliens qui viennent régulièrement à Paris, mais qui ne font pas le trajet de façon quotidienne », précise-t-il. Comme les autres cartes Navigo, le passe Easy se recharge directement aux guichets. Il est utilisable dans le métro, le bus ou le tramway, en le validant sur une borne comme la carte Navigo classique. Mais, comme le ticket, Navigo Easy n’est pas un passe nominatif. Et il ne fonctionne pour l’instant que pour les lignes de métro et de RER situées à Paris ou en petite couronne. J.D. Tous les jours, suivez l’actualité de votre région et participez ! paris@20minutes.fr la mixité sociale. « Le transport peut être un frein à une plus grande mobilité des élèves. Avec la mise en place des secteurs multicollèges dans certains quartiers de Paris, la gratuité des transports pour les collégiens et les lycéens s’inscrirait dans une politique cohérente pour plus de vivre-ensemble. » Autre point de crispation pour les parents d’élèves  : l’obligation que les enfants soient scolarisés à Paris pour profiter de la mesure. « Le dispositif mériterait d’être étudié dans d’autres matin après-midi matin après-midi 11 °C 21 °C départements. Les Parisiens sont déjà assez privilégiés », dénonce Jean- Claude Delarue, président de l’association SOS Usagers. Pour Nageate Belahcen, la proposition des élus parisiens n’est que de « l’affichage » et n’est pas adaptée au quotidien des jeunes banlieusards, pour qui les questions de transports sont un problème récurrent. La mère de famille appelle donc à ce que la gratuité des transports soit étendue aux communes limitrophes de Paris. Stéphane Troussel, président (PS) du conseil départemental de Seine- Saint-Denis, encourage d’ailleurs Valérie Pécresse à se saisir de cette mesure. « La région Ile-de-France doit s’inspirer des mesures sociales mises en place par les collectivités de gauche pour baisser le coût des transports sur le territoire », affirme-t-il. Interrogée par 20 Minutes mardi lors de la présentation du passe Navigo Easy (lire ci-dessous), la présidente de la région Ile-de-France estime que ce n’est pas de sa compétence, sachant que c’est une décision uniquement parisienne. Et la région de rappeler avoir déjà mis en place le remboursement du transport pour le stage en entreprise des 3e. Juliette Desmonceaux 14 °C 24 °C La chaleur arrive, doucement mais sûrement Les nuages bourgeonnent et deviennent menaçants dans le Nord-Ouest. Ils donnent lieu à des averses parfois orageuses jusqu’au Bassin parisien. Ailleurs, le beau temps et la chaleur s’installent, de l’Alsace aux Pyrénées et vers la Méditerranée.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :