20 Minutes France n°3431 12 jun 2019
20 Minutes France n°3431 12 jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3431 de 12 jun 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'étape critique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
SportS Attention au retour de ballon Coupe du monde Contre la Norvège, les Bleues vont devoir assumer les attentes et la pression des médias et des supporters Elles auraient sans doute difficilement pu rêver d’un meilleur scénario pour lancer leur Mondial  : une victoire facile et spectaculaire (4-0) dans une ambiance de dingue au Parc des Princes en match d’ouverture contre la Corée du Sud, et voilà le grand public déjà conquis par nos Bleues. Mais maintenant qu’on y croit à fond, les joueuses n’ont plus le droit de nous décevoir. Après le match face à la Norvège, ce mercredi soir, pour leur premier gros test de cette Coupe du monde, elles pourraient découvrir ce qui a poussé tant de leurs compères masculins à se refermer sur eux-mêmes  : la sévérité du suiveur. Une défaite et c’est un flot de critiques médiatiques ou de moqueries des supporters qui tombent sur les présumées coupables. « Si elles commencent à tout lire et à tout regarder, elles risquent de déjouer. » Olivier Echouafni, Ancien sélectionneur des Bleues Il y a dans une relation entre une équipe nationale et son pays une forme d’amour vache, de bienveillance volatile. Les Bleues sont en passe de le découvrir, même si, pour l’ancienne internationale Jessica Houara, « ces notions de critique, de notation (par les L’Allianz riviera a du mal à se remplir. K. Tribouillard/AFP F. Dides/Sipa Les Bleues de Wendie renard (à gauche) ont parfaitement entamé leur Mondial. journalistes) on peut quand même dire que ça avait un peu commencé lors du dernier Euro ». Olivier Echouafni, qui était alors le sélectionneur des Bleues, tempère  : « Comme elles ne sont pas encore vraiment habituées à tout ça, il y a peut-être une charge émotionnelle plus importante chez les filles que chez les garçons. J’espère qu’elles s’y sont préparées car il va y avoir un bel engouement, mais elles vont aussi avoir la pression, alors si elles commencent à tout lire, à tout regarder, elles risquent de déjouer. Il faut qu’elles se protègent. » Pour ça, la défenseure Jessica Houara fait confiance à Corinne Diacre, la sélectionneure. « Elle est tellement du genre à ne strictement rien laisser au hasard, je suis persuadée qu’elle a déjà anticipé cette question. Elle sera là pour donner des billes aux joueuses ». Et à entendre la latérale Sakina Karchaoui, interrogée lors de la préparation à Clairefontaine, on comprend que la question a sans doute déjà été évoquée. « Si on réclame un réel développement du foot pro féminin, il faut qu’on en accepte les bons et les mauvais côtés. Plus ce sera médiatisé, mieux ce sera, mais aussi plus il y aura des critiques. Il faudra faire avec et avoir le mental pour. Après, on ne va pas passer notre temps le nez dans les critiques, je pense que c’est quelque chose qui pourrait nous mettre au fond du trou. » Ancienne capitaine du PSG et internationale, Sabrina Delannoy y voit presque l’aboutissement d’une carrière. « Les filles savent qu’avec la médiatisation on va désormais être traitées de la même façon, c’est bien. Quand un joueur n’est pas bon, on le dit, pourquoi ne pas le faire pour une joueuse ? » Bertrand Volpilhac L’Allianz sera plein, pour changer Il a fallu attendre J-2 avant le match France-Norvège pour que l’Allianz Riviera fasse le plein. Jouer à guichets fermés arrive rarement à Nice. Seulement pour les grandes occasions  : inauguration de l’Allianz Riviera, match de rugby du RCT, préparation du mondial 2018 France-Italie, les grandes affiches de l’OGC Nice contre Paris, Marseille, Lyon ou Monaco. Le reste du temps, l’Allianz Riviera a du mal à se remplir. Un faible taux de remplissage peut-être dû à l’éloignement du stade du centre-ville et au manque d’infrastructures, le tram n’arrivant pas encore au pied du stade. Mais aussi à une culture sport peut-être moins développée à Nice qu’ailleurs en France. « Les affluences sont petites pour l’ensemble des sports dans les Alpes-Maritimes, estime Janine Gianaria, journaliste à l’AFP basée à Nice. Cela concerne les garçons et les filles dans tous les sports. » Elle cite le foot donc mais aussi le basket, le volley et le hand. Le président de la Ligue nationale de volley et du club de Nice, Alain Griguer, pointe lui la sur-sollicitation des spectateurs  : « Sur la Côte d’Azur, il y a beaucoup d’offres en sport et en spectacles. Les gens sont obligés de faire des choix  : leur bourse ne leur permet pas de satisfaire toutes leurs envies. » A Nice, Mathilde Frénois 20 Mercredi 12 juin 2019 Lionel Messi est le sportif le mieux payé en 2019 Salaires La star argentine du FC Barcelone, Lionel Messi, est le sportif le mieux payé de la planète en 2019 avec 112,5 millions d’euros, selon le classement annuel du magazine américain Forbes publié mardi. Entre juin 2018 et juin 2019, Messi a touché plus de 81 millions d’euros en salaires et primes et 31 millions d’euros grâce à ses partenariats et contrats de sponsoring. La « Pulga » (son surnom, littéralement « la puce ») devance deux autres stars du football, le Portugais Cristiano Ronaldo (96 millions d’euros) et le Brésilien Neymar (93 millions d’euros). C’est la première fois depuis la création de ce classement en 1990 que le football monopolise le podium, a précisé Forbes. L’Argentin est seulement la quatrième personnalité à apparaître au sommet de ce classement depuis dix-neuf ans, après le roi du golf Tiger Woods (12 fois), la légende de la boxe Floyd Mayweather (4 fois) et Ronaldo (2 fois). Une seule sportive, la joueuse de tennis américaine Serena Williams, apparaît dans ce classement, à la 63 e place, avec 25,5 millions d’euros. Ferveur autour de la Coupe du monde féminine. Un million de billets ont été écoulés pour la Coupe du monde féminine de football en France (du 7 juin au 7 juillet) avec 14 matchs à guichets fermés, s’est réjouie l’organisation mardi. Il reste encore 300 000 places disponibles sur l’ensemble de la compétition. * Le nouvel avocat de la victime présumée de Neymar se désiste. Une semaine après le retrait de ses deux premiers avocats, Najila Trindade vient d’en perdre un nouveau. La jeune femme, qui accuse Neymar de viol, a vu son nouvel avocat, M e Danilo Garcia de Andrade se retirer déjà de l’affaire, rapporte le site brésilien UOL. Paulo Fonseca débarque sur le banc de la Roma. Le Portugais, qui dirigeait depuis trois ans le Shakhtar Donetsk en Ukraine, a été nommé mardi entraîneur de l’AS Rome, a annoncé le club italien dans un communiqué. Agé de 46 ans, Paulo Fonseca a aussi entraîné Porto et Braga.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :