20 Minutes France n°3431 12 jun 2019
20 Minutes France n°3431 12 jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3431 de 12 jun 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'étape critique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
ActuAlité Le malaise dure aux urgences Reportage Mardi, des manifestants étaient réunis devant le ministère de la Santé « Le serpent qui se mord la queue », « épuisés », « crise aiguë »  : les mots sont forts, devant le ministère de la Santé, en ce début d’après-midi. Les urgentistes sont en colère et ils le font savoir. Depuis des mois, ils sont mobilisés. En cause ? Un manque de moyens humains et financiers qui se cristallise autour de l’accueil des malades. Burn-out et suicides « Il y a urgence aux urgences. C’est aussi simple que ça. On voit la souffrance des patients sans pouvoir y répondre. L’afflux est en constante hausse et on sature. Tout ce que l’on demande, ce sont les moyens de travailler correctement, avec dignité », déclare Abdel Dougha, aide-soignant de nuit aux urgences de l’hôpital Saint-Antoine (Paris 12 e), présent pour soutenir les « collègues » de l’Inter-Urgences. Xavier Clerc, lui, est un ancien ambulancier  : « J’ai V. Loison/SIPA les manifestants demandent à être reçus par la ministre Agnès Buzyn. emmené mon père aux urgences et je savais que j’allais à l’échec. Je craignais une occlusion intestinale et personne n’a été capable de me dire ce qu’il avait. Faute de temps, faute de matériel », raconte-t-il. « Ce qui me touche en tant qu’usager, ce sont les burn-out et les suicides, c’est insupportable », ajoute Jean- Baptiste Redde, ancien instituteur et activiste. Une délégation a été reçue au ministère de la Santé, notamment par YannBubien, directeur adjoint du cabinet de la ministre. Rose-May Rousseau, secrétaire générale CGT à l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris, n’en est pas ressortie satisfaite  : « Nous n’avons pas obtenu les réponses que nous recherchions, notamment sur la psychiatrie, les congés bonifiés ou sur notre moratoire quant à la fermeture d’hôpitaux de proximité. Ce que l’on exige aujourd’hui, c’est d’être reçus par la ministre. » Pierre Cloix Police nationale 2 Mercredi 12 juin 2019 Les élèves handicapés mieux pris en charge, promet l’Etat. Les familles d’élèves handicapés seront mieux accompagnées à la rentrée prochaine, a promis mardi le gouvernement. Il s’engage à reconnaître le métier d’accompagnant et à mettre en place une cellule de réponse à la prise en charge des dossiers sous 24 heures, de juin à octobre, dans chaque département. Appel à témoins après l’accident mortel de Lorient. La police a lancé un appel à témoins (Tél.  : 02 97 78 86 00) mardi en vue de retrouver le chauffeur et la passagère du véhicule impliqués dans l’accident qui a coûté la vie à un enfant de 10 ans et blessé grièvement un autre de 7 ans à Lorient (Morbihan). Il s’agit d’un jeune homme de 20 ans et d’une jeune femme de 21 ans.
ActuAlité Justice Isabelle et Patrick Balkany se sont défendus d’être corrompus mardi C’était le dernier moment pour se montrer sous son meilleur jour. Après quatre semaines éprouvantes de procès pour « fraude fiscale », « blanchiment » et « corruption », le maire (LR) de Levallois-Perret (Hauts-de- Seine) Patrick Balkany et son épouse et première adjointe Isabelle ont réclamé, mardi, un peu d’indulgence à la 32 e chambre du tribunal correctionnel de Paris, lors de l’examen de personnalité. C’est à travers une longue lettre, lue par son conseil, qu’Isabelle Balkany, toujours convalescente après sa tentative de suicide, s’est racontée ce La météo en France E. Lichtfeld/Sipa ##JEV#118-70-https://bit.ly/2YxrlfR##JEV# les Balkany (ici le 3 décembre 2015) réclament l’indulgence de la justice. mardi. N’omettant ni sa vie sentimentale mouvementée avec Patrick, ni ses bisbilles avec ses frères et sœurs, et encore moins son erreur d’avoir investi l’argent de ses actions dans la villa Pamplemousse à Saint-Martin plutôt qu’en métropole. Le tout sans prévenir le fisc. « C’est une faute. Je la reconnais sans détour. Et si elle n’a pas d’excuse, elle a au moins des explications », lâche-t-elle dans ce courrier. Car l’élue connaît bien l’image qui lui colle à la peau. « C’est vrai, Averses et fraîcheur pleuvent sur le pays Le temps est humide et frais sur la plus grande partie du pays. Les nuages dominent sur les éclaircies et s’accompagnent parfois de pluie. La neige, quant à elle, fait son retour sur les Pyrénées. enchaîne-t-elle. Nous avons été plus cigales que fourmis. Mais nous avions les moyens de nous offrir ce train de vie. Et personne ne peut dire que j’ai occupé un emploi fictif ou que j’ai été corrompue ! » Pressé d’en finir, Patrick Balkany se lève d’un bond pour rejoindre la barre sans qu’on l’y invite. A l’en croire, toutes les magouilles auraient cessé à Levallois à partir du moment où il a intégré la mairie. Le président Benjamin Blanchet ne peut que lui 3 Mercredi 12 juin 2019 « Oui, on a été plus cigales que fourmis » « Personne ne peut dire que j’ai occupé un emploi fictif ! » Isabelle Balkany, dans un courrier lu à l’audience Prise d’otages à la prison de Condésur-Sarthe. Un prisonnier retenait en otage deux surveillants mardi à 22 h 30 à Condé-sur-Sarthe (Orne). En mars, un détenu radicalisé y avait attaqué deux surveillants. Un projet d’attaque contre des lieux de culte déjoué. Cinq personnes d’ultra-droite, qui projetaient selon l’enquête un attentat contre un lieu de culte juif ou musulman, ont été interpellées. tendre des perches. « Maire depuis trente-cinq ans, c’est une longue carrière, tout de même ? » demande-t-il doucement. « Vous savez, quand un homme politique s’arrête, il meurt », répond l’édile. Et Patrick Balkany, lui, est « solide ». Assez en tout cas pour se défendre. Accusé d’être un homme d’argent, il assure qu’il ne doit sa réputation qu’à son goût des cigares et à ses amitiés avec des gens du show-business. Mais dans un passage contrit, il reconnaît ses torts. Il reprend, lui aussi, la célèbre fable de La Fontaine pour regretter de ne pas avoir rapatrié en France les avoirs hérités de son père à l’étranger. Fraudeur fiscal, oui. Mais corrompu, non. D’ailleurs, assure-t-il, « le fisc s’est déjà occupé de faire en sorte que nous n’ayons plus rien pour vivre… » Si ce n’est sa retraite de parlementaire (4 100 € après le prélèvement à la source) et les indemnités de maire et de première adjointe pour sa femme (1 200 € chacun). Jeudi, le parquet doit requérir à l’encontre du couple. Il peut réclamer une peine allant jusqu’à dix ans de prison. Vincent Vantighem Suivez ce procès sur le compte Twitter de notre journaliste  : @vvantighem Accident mortel de trottinette à Paris Faits divers C’est le premier accident mortel impliquant une trottinette électrique à Paris. Lundi soir, un homme de 25 ans a été percuté par un camion dans le 18 e arrondissement, a appris l’AFP, confirmant une information d’Europe 1. Selon la radio et Le Parisien, le jeune homme à trottinette aurait refusé une priorité à droite au véhicule. L’accident s’est produit vers 22 h 30 dans le quartier de la Goutte-d’Or, a indiqué la police. Le jeune homme, qui a été transporté en arrêt cardiorespiratoire, a succombé à ses blessures à l’hôpital, selon les pompiers. Les images de vidéosurveillance doivent Le chauffeur du camion a été placé en garde à vue. être exploitées par les enquêteurs pour déterminer les causes du drame. Le chauffeur du camion a été placé en garde à vue et une enquête pour « homicide involontaire » a été ouverte par le parquet de Paris. Apparues il y a un an, les trottinettes électriques, évaluées à environ 20 000 dans la capitale, sont devenuesC. Follain/20 Minutes (Illustration) un véritable casse-tête pour la Mairie de Paris, faute de loi pour les réguler. Bien qu’aucun décompte officiel n’existe, plusieurs accidents impliquant des trottinettes ont défrayé la chronique. En avril, un piéton âgé avait été percuté par une trottinette à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) et n’avait pas survécu au choc. F.H. il y aurait 20 000 trottinettes électriques dans la capitale.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :