20 Minutes France n°3430 7 jun 2019
20 Minutes France n°3430 7 jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3430 de 7 jun 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : l'oeil du titre...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
SportS Salut les terriens, c’est le choc des titans Roland-Garros Huit ans après leur dernier duel à Paris, Federer et Nadal s’affrontent « Nadal-Federer ? C’est un classique, un historique du tennis. » Ancien vainqueur de Roland-Garros, Juan Carlos Ferrero reste avant tout un aficionado de la balle jaune. Et comme tout bon fan, ça faisait huit ans qu’il attendait ça. Le dernier duel entre les deux hommes, porte d’Auteuil, remonte à si loin qu’on ne l’attendait plus. On en était même venu à se contenter du retour du Suisse à Roland, après quatre années à boycotter la terre battue, en se disant qu’il finirait par rendre les armes en quarts. « C’était quand même assez improbable que les deux se retrouvent à Roland- Garros, encore plus en demi-finale », confirme le journaliste d’El Mundo Javier Martinez. Un peu comme si on nous annonçait une suite de « Star Wars », trente-deux ans après l’épilogue. Comme toute série qui se respecte, tout le monde n’attend pas A. Jimenez/Sipa et P.Lopez/AFP Amanda Anisimova savonne la planche de Simona Halep Tout le monde voyait Simona Halep filer vers un second titre consécutif à Roland-Garros. Raté. La Roumaine a été éliminée (6-2, 6-4) jeudi en quart par la jeune Américaine Amanda Anisimova, 51 e joueuse mondiale. A 17 ans, elle s’est qualifiée pour sa toute première demi-finale en Grand Chelem. « Je suis triste parce que je n’ai pas pu jouer mon jeu, ni bouger comme je le voulais, j’ai fait tout cela même chose de la fin de cette rivalité. Dans les allées du stade, la tendance était plutôt à « espérer un miracle, une intervention divine, pour que Federer gagne et que ça se termine sur ça », souhaitent Lise et Cédric, fans de « Rodgeur ». « Toujours compétitifs » L’analyse de l’ancien journaliste de France TV Lionel Chamoulaud est un peu plus poussée  : « Si c’était le dernier Roland-Garros de Federer, et qu’il venait à perdre contre Nadal, ce serait la plus belle sortie qu’il puisse imaginer. Je pense qu’il n’envisageait pas forcément d’être en demie. S’il gagne, ce sera encore plus formidable de dire qu’il a fait tomber l’homme le plus exceptionnel de ce tournoi. » Si le scénario est important, l’histoire des grandes œuvres a démontré que le champ de bataille comptait Federer et Nadal jouent pour une place en finale. que je pouvais, a regretté Halep. Ça n’est pas si mal d’arriver en quarts, j’ai fait de bons matchs, je quitte le tournoi avec des pensées positives. J’étais un peu stressée car je pensais bien jouer, j’avais trop d’attente vis-à-vis de moi-même, trop de tension dans mon corps. » Fair-play, la Roumaine voit bien sa tombeuse aller très loin dans le tournoi. « Si elle joue comme aujourd’hui [jeudi], si elle n’est autant, sinon plus. Roland-Garros se présente comme l’un des plus grands théâtres pour clore l’histoire commune, mais pas forcément le terrain ultime  : « Je pense que ça serait plus beau que leur rivalité se termine à Wimbledon, analyse Javier Martinez. Quatre finales et une demie perdue, Federer n’a jamais été en mesure d’inquiéter Nadal ici. D’autre part le public est plus équilibré à Wimbledon  : il voue une admiration profonde aux deux joueurs. » Parler de la fin d’un monument, qui tient pourtant encore, c’est aussi se heurter à l’incompréhension de Juan Carlos Ferrero  : « Je ne vois pas pourquoi ça serait le dernier acte, aucun des deux n’a annoncé qu’il se retirait. Ils sont toujours compétitifs. » Certes, mais cela occulte le temps qui passe, les 37 ans de Federer, les articulations capricieuses de Nadal, la nécessité pour eux de sacrifier de plus en plus de tournois dans l’année. Elie Rousset, sparring-partner du jour de Nadal, est plus pragmatique  : « Ce n’est pas dit qu’il y ait d’autres duels à Roland, en demie. Il faut en profiter. » En espérant, si c’est le dernier, que la fin de la série convienne au plus grand nombre. William Pereira pas émotive, qu’elle reste calme, elle a de grandes chances. » Ashleigh Barty a ses chances, elle aussi. L’Australienne de 23 ans a écarté l’Américaine Madison Keys. Barty, huitième mondiale, est la joueuse la mieux classée au rendez-vous du dernier carré. L’autre demi-finale opposera, ce vendredi, la Britannique Johanna Konta (26 e) et la Tchèque Marketa Vondrousova (38 e). N.S. S. Salom-Gomis/AFP 36 Vendredi 7 juin 2019 Les ennuis continuent pour Neymar Football Dans la nuit de mercredi à jeudi, la saison, déjà très compliquée, de Neymar a connu deux rebondissements sensationnels. Avant Qatar-Brésil, en match de préparation à la Copa América, Najila Trindade, qui accuse le joueur du PSG de viol, a livré sa version des faits à la télé, sur la chaîne SBT  : « Il m’a retournée et a commis l’acte, et pendant qu’il commettait l’acte, il a continué de me frapper violemment, a commenté la jeune femme. Ça a été très rapide. (…) Ça a été une agression et un viol. » Moins d’une heure et demie après cet entretien, le Brésilien s’est blessé face aux Qataris. Bilan  : rupture ligamentaire au niveau de la cheville. Une blessure qui l’empêchera de disputer la Copa América, qui commence le 14 juin. Ce vendredi, Neymar va devoir évoluer sur un autre terrain. Plusieurs médias brésiliens ont fait état d’une convocation pour une déposition au Commissariat de répression des crimes informatiques de Rio, pour avoir diffusé ses échanges avec Najila Trindade sur Instagram dans sa vidéo de défense. N’Golo Kanté ne jouera pas en Turquie et en Andorre. Touché au genou, le milieu de Chelsea ne pourra pas disputer les deux matchs qualificatifs pour l’Euro 2020 avec les Bleus, samedi et mardi. Didier Deschamps a décidé de ne pas appeler de remplaçant. Ghislain Printant nouvel entraîneur de Saint-Etienne. Adjoint de Jean- Louis Gasset à l’ASSE cette saison, l’ancien coach de Bastia a été promu entraîneur principal, jeudi, après le départ de Gasset. Printant a signé un contrat de deux saisons. Les Raptors reprennent l’avantage du terrain. En finale NBA, Toronto s’est imposé à Golden State (103-129), privé de Kevin Durant et Klay Thompson, dans la nuit de mercredi à jeudi. Les Canadiens mènent désormais deux victoires à une dans la série.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :