20 Minutes France n°3430 7 jun 2019
20 Minutes France n°3430 7 jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3430 de 7 jun 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : l'oeil du titre...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
ActuAlité Le plaisir en toutes lettres Dictée De mauvais souvenir, l’exercice est devenu un loisir addictif pour bien des Français Copie blanche, stylo et effaceur devant la télé. Ce vendredi matin, les férus de dictée seront devant leur poste pour assister à « Tous prêts pour la dictée ! », diffusée à 10 h 15 sur France 3. Une émission qui sera sans doute très suivie, tant les Français apprécient les défis autour de l’orthographe, organisés par centaines tout au long de l’année en France. Ce loisir a reçu ses lettres de noblesse avec Les Dicos d’or, de Bernard Pivot, un championnat d’orthographe diffusé à la télévision entre 1985 et 2005, et dont se souvient bien Pascal Hostachy, responsable du Projet Voltaire, un organisme de remise à niveau en orthographe  : « Ce programme était hyperfamilial et a donné à la dictée un caractère sympathique et ludique. » Un avis partagé par Bruno Dewaele, sacré champion du monde de l’orthographe en 1992  : « C’était une compétition intellectuelle de haut niveau qui a marqué les esprits. » Si Les Dicos d’or ont donné le « la » à ces compétitions, les initiatives qui sont nées après, à l’échelle locale, ont été moins élitistes et ont permis de toucher un plus large public. Leurs organisateurs ont aussi misé sur des textes plus modernes. « Les dictées proposées sont généralement écrites par des auteurs qui multiplient les pièges et les jeux de mots. Les textes sont prenants et drôles », observe le linguiste Philippe Boula de Mareuil, directeur de recherche au CNRS. Ce qui a permis de rajeunir les participants. « Si, historiquement, Macron et trump jeudi, lors du 75 e anniversaire du Débarquement. T. Samson/AFP (archives) les compétitions de dictée attirent aujourd’hui des amateurs de tout âge. c’était un sport de seniors, la dictée est devenue fédératrice », constate Pascal Hostachy. L’exercice s’est aussi thématisé, comme les dictées coquines, qui ont lieu chaque mois à Paris. Défense du patrimoine Si l’on a pu croire que les souvenirs douloureux que nombre de Français gardent de leurs dictées sur table les ont dégoûtés à jamais de l’exercice, il n’en est rien. « Certains ont justement une revanche à prendre et ont même un brin de nostalgie en se replongeant dans l’exercice », estime Philippe Boula de Mareuil. Et le fait de plancher à plusieurs dans une ambiance décontractée permet de dédramatiser l’exercice, selon Pascal Hostachy  : « Le score obtenu par les participants étant anonyme, le côté anxiogène a disparu. Même ceux qui font beaucoup de fautes n’hésitent plus à se lancer. C’est devenu un jeu de société via lequel on a le plaisir d’apprendre. » Et ce d’autant plus que, « avec les réformes successives de l’orthographe, la perte de vigueur de l’écrit, certains ont le sentiment d’une mise en danger du français, affirme Philippe Boula de Mareuil. Faire une dictée, c’est donc une manière de protéger leur patrimoine. » Hormis le plaisir de l’exercice, les Français ont aussi compris qu’ils avaient quelque chose à gagner dans ces compétitions  : « De nombreuses études ont montré le caractère discriminant d’une lettre de motivation truffée de fautes, souligne Bruno Dewaele. Du coup, beaucoup de Français ont bien intégré que dominer la langue française était une force. » Delphine Bancaud Une commémoration à l’unisson D-Day Ils se sont efforcés de mettre en sourdine leurs divergences, sur l’Iran ou le climat. Jeudi, Emmanuel Macron et Donald Trump ont célébré à l’unisson, et dans l’émotion, le 75 e anniversaire du débarquement allié sur les plages de Normandie. « Vétérans, nous savons ce que nous vous devons  : la liberté », a lancé, en anglais, le président français depuis le cimetière américain de Colleville-sur- Mer (Calvados). « Au nom de mon pays, je veux simplement vous dire merci », a-t-il ajouté, sous un grand ciel bleu dans ce site majestueux surplombant Omaha Beach, qui compte 9 387 croix ou étoiles de David blanches parfaitement alignées. « Vous êtes la fierté de notre nation », a de son côté lancé Donald Trump à l’adresse des vétérans américains présents, dont une cinquantaine du Jour-J. Le président français a aussi profité de l’occasion pour adresser un message plus politique à son homologue américain, pourfendeur du multilatéralisme, qui brandit sans relâche son slogan « L’Amérique d’abord ». Au nom de la « promesse de Normandie », « nous ne devons jamais cesser de faire vivre l’alliance des peuples libres », a-t-il lancé, citant en exemple les Nations unies, l’Otan et l’UE, souvent critiquées par le milliardaire républicain. 10 Vendredi 7 juin 2019 Fiat annule son mariage avec Renault Industrie « Fiat retire son offre. » A 1h, jeudi, le constructeur italo-américain crée la stupéfaction, onze jours seulement après l’annonce de son projet de mariage avec Renault, qui devait bouleverser l’industrie automobile mondiale. Les responsables de Fiat Chrysler (FCA) ont perdu patience et jettent l’éponge, estimant que Bercy les menait en bateau. Pour la deuxième journée consécutive, le conseil d’administration de Renault reporte sa décision, à la demande de l’Etat français, premier actionnaire du groupe. Paris réclame quelques jours de plus pour s’assurer du soutien de Nissan, allié de vingt ans de Renault, qui n’a pas caché son mécontentement d’avoir été, jusqu’au dernier moment, tenu à l’écart du projet et craint d’être marginalisé au sein du nouvel ensemble. Au ministère français de l’Economie, on assure ne pas comprendre l’impatience de FCA et regretter « une décision précipitée ». Tout en restant « ouvert » à des projets de « consolidation industrielle » pour Renault, qui reste « une entreprise solide, performante ». La perpétuité pour l’infirmier allemand tueur en série. La justice allemande a condamné jeudi un infirmier à la détention à perpétuité pour 85 meurtres. Des crimes qui « dépassent l’entendement », selon le président du tribunal, et font de Niels Högel, 42 ans, l’un des pires tueurs en série de l’après-guerre. Athènes modernise sa définition du viol. Après des pressions d’Amnesty International et d’organisations féministes et transgenres, le gouvernement grec a fait marche arrière, jeudi, et accepté d’incorporer dans la définition juridique du viol la notion de « l’absence de consentement ». Accord UE-Mercosur en vue. En négociation depuis vingt ans, un accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay) est en passe d’être conclu, d’après les présidents argentin Mauricio Macri et brésilien Jair Bolsonaro. Un accord pourrait être paraphé à Bruxelles fin juin ou début juillet, selon l’AFP.
UNE OFFRE EXTRA MAIS JAMAIS ORDINAIRE POUR TOUT PASSAGE EN CAISSE OFFERTS(3) EN BON D’ACHAT POUR VOS PROCHAINES COURSES D’UN MINIMUM DE 30 € AVEC LA CARTE SUR TOUT LE MAGASIN DU 7AU24JUIN (1) (1) Les 9, 10, 16 et 23 juin, uniquement pour les magasins ouverts les dimanches et jours fériés. (2) Hors caisse libre-service, hors caisse parapharmacie. Voir liste des magasins participants sur monoprix.fr. (3) Bon d’achat ni échangeable, ni remboursable, non cumulable avec les autres offres en cours. Utilisable en une fois dans votre magasin Monoprix ou monop’, hors service coupe-file, dans un délai de 10 jours après émission. Offre limitée à un bon par passage en caisse pour un montant d’achat supérieur ou égal à 30 € . (4) Seuil de 30 € calculé après déduction des offres en cours. Voir conditions de la Carte de Fidélité Monoprix en magasin ou sur monoprix.fr. Monoprix – SAS au capital de 78 365 040 € - 14-16, rue Marc Bloch – 92110 Clichy – 552 018 020 R.C.S. Nanterre – – Pré-presse  : (2) (4)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :