20 Minutes France n°3426 29 mai 2019
20 Minutes France n°3426 29 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3426 de 29 mai 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 13,1 Mo

  • Dans ce numéro : un succès aux petits oignons.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
SportS Roland-Garros Les amis Benoît Paire et Pierre-Hugues Herbert s’affrontent ce mercredi 24 Mercredi 29 mai 2019 Face à face, deux potes à la compète Ce n’est pas Montaigne et La Boétie, ni Chevallier et Laspalès. Mais, oui, Benoît Paire et Pierre-Hugues Herbert sont amis. Et ils se retrouvent ce mercredi pour se disputer une place au troisième tour de Roland-Garros. Après son facile succès d’entrée, le bouillant Avignonnais avait dressé un portrait flatteur de l’Alsacien, auteur d’une formidable remontada en cinq sets au premier tour. « Je l’apprécie beaucoup sur le terrain, j’aime son style de jeu, en dehors c’est un mec génial, détaillait Paire. On a passé quelques jours en vacances ensemble. » Mais n’est-ce pas trop dur de s’aligner contre un pote ? « Quand c’est un match entre Français, les spectateurs sont partagés. » Lucas Pouille Le duel transalpin entre Fognini et Seppi a donné une première réponse mardi. Le premier estimant, sans surprise, que « c’était toujours difficile de jouer contre un ami italien ». Mais le récent lauréat de Monte-Carlo n’a pas eu trop d’états d’âme pour écarter son copain, en jouant « un excellent tennis ». Histoire de sortir la tête de l’ocre, on s’est aussi tournés vers un Elliot Benchetrit s’est qualifié mardi.C. Saidi/Sipa E. Feferberg/AFP (archives) Benoît paire (à g.) et pierre-Hugues Herbert ont déjà livré bataille cette saison, et c’est le premier qui l’avait emporté. préparateur mental, qui officie auprès de nombreux sportifs. « Je ne pense pas que ça puisse avoir une incidence sur les joueurs, sauf si l’un des deux est diminué physiquement, car, en face, ça reste un ami », juge Raphaël Homat. Il estime que chaque cas est différent  : « Peut-être que certains diront  : « Je coupe les ponts pendant quarante-huit heures », alors que d’autres rigoleront encore sur WhatsAppune heure avant le match... Mais couper les ponts peut faire monter la pression, faire rentrer plus tôt dans le match, et entraîner une dépense d’énergie mentale. » En matière de bromance tennistique, on a aussi interrogé un spécialiste  : Lucas Pouille. Le Nordiste aime passer des vacances avec Pierre-Hugues Herbert, David Goffin ou Jo-Wilfried Tsonga. « Les deux vont réussir à faire abstraction, analyse le facile vainqueur au premier tour de Simone Bolelli, mardi. Le hic, c’est le public. Quand tu joues contre un étranger à Roland, pas de problème. Quand c’est un match entre deux Français, les spectateurs sont partagés. C’est le seul truc de dommage quand on rencontre un Français et un ami. » Leur amitié ne devrait donc pas empêcher Paire et Herbert de se mettre une bonne peignée, comme à Marrakech (Maroc) mi-avril, lorsque le premier l’avait emporté (6-4, 6-2). Nicolas Stival Le plébiscite Elliot Benchetrit Un jeune Français qui élimine un 49 e mondial au premier tour de Roland, après cinq sets et plus de quatre heures de combat. C’est une belle histoire comme on les aime. Mais celle d’Elliot Benchetrit est encore mieux. Car le Niçois de 20 ans a découpé mardi l’Anglais Cameron Norrie en trois manches (6-3, 6-0, 6-2) et moins d’une heure et demie de jeu. « J’ai renvoyé à l’extérieur une image de sérénité, mais à l’intérieur, ce n’était pas le cas, avoue le gaillard de 1,93 met 80 kg. J’ai gardé beaucoup de concentration, d’énergie. » Thierry Champion n’a pas raté une miette du récital. « Il y a un truc qui m’impressionne chez ce joueur, témoigne le responsable du haut niveau à la Fédération française de tennis. L’an dernier, il avait une wild card et quand il Kommersant/Sipa avait joué Gaël [Monfils, défaite au premier tour], il n’avait pas du tout été pris émotionnellement par l’enjeu. Depuis, il a bien progressé. » Alors que le tennis français cherche des raisons d’espérer des lendemains qui chantent, il en a peut-être trouvé une avec Benchetrit. Oui, on sait, vous avez déjà lu cette phrase 3 127 fois ces dernières années, pour un bilan peu concluant. Mais on a envie de croire Champion  : « Je ne lui vois pas de limites. Il est différent. » D’après lui, le Niçois est donc promis à un tout autre destin que la flopée de Français qui connaissent leur jour de gloire lors d’un premier tour de Roland, avant de vite retourner à l’anonymat. Il ne reste plus qu’à confirmer face à Dusan Lajovic (35 e mondial), jeudi. N.S. « Les gens sont émus de revoir Roger Federer » Ces quinze dernières années, Christian Despont n’a raté qu’un Roland-Garros, l’année dernière. Et il était hors de question qu’il déclare forfait une nouvelle fois, surtout pour le retour de Roger Federer porte d’Auteuil. Christian est un journaliste suisse, chef de l’agence Sport-Center, qui traite l’actualité sportive pour six titres de presse. La présence du maître donne à cette édition « une dimension forcément particulière » pour lui et ses collègues, « mais moins qu’en France. Je suis bluffé par l’attachement très fort de la France à Roger Federer, développe-t-il. Le goût du style, du beau, de l’élégance, peut-être… J’ai l’impression que le public français l’attendait encore plus que nous qu’il rejoue un jour à Roland-Garros. J’ai l’impression que les gens sont vraiment émus de le revoir. Ce n’est pas juste de l’excitation. Dimanche, il y avait plus qu’une ovation pour une idole, je trouve. Ça nous flatte, ça nous réjouit, de voir qu’un pays comme la France accorde autant d’honneur à l’un des nôtres. » Le journaliste suisse est également impressionné de la façon dont Roger Federer gère sa notoriété. « Il faut voir quelle est sa vie, c’est Mick Jagger en tournée, reprend Christian Despont. A chaque fois, c’est l’émeute. Il n’a aucune attente particulière ici. Il vient, il a le sourire, il profite. Il ne cherche plus la célébrité, mais une sorte d’attachement. » N.C.
Système Rapido, couchage 140, matelas 17 cm HR 30 kg/m 3, sommier lattes de bois, coffre de rangement, plus de 50 coloris. L172 x P95 x H90, présenté en tissu Falcon (100% polyester), fabriqué à la main en Italie. Prix hors livraison. Ecopart. 11 € incluse. Système Rapido, entièrement déhoussable, couchage 140 lattes de bois, matelas 17 cm HR 30 kg/m 3, range-oreillers, 2 coussins déco assortis, nombreux coloris. L173 x P91 x H90, pieds alu ou bois, présenté en tissu Calipso 24 (54% PL 46% PP), fabriqué à la main en Italie. Prix hors livraison. Ecopart. 11 € incluse. www.topper.fr Canapé-lit Topper Edition 1100 € Canapé-lit Topper Sofa Bed 1190 € CANAPÉS, LITERIE, MOBILIER  : 3000 M 2 D’ENVIES ! Photos non contractuelles Photos non contractuelles Photos non contractuelles Canapé-lit Topper Duo couchage 140, matelas 13 cm HR 30 kg/m 3. 1390 € Sytème Rapido, LE PLUS GRAND ESPACE CANAPÉS-LITS À PARIS Jusqu’au 31 mai  : livraison offerte Paris-RP Tous nos canapés-lits sont avant tout des lits canapés, équipés de matelas de 13 ou 17 cm, de sommiers métalliques ou à lattes de bois. Distributeur offi ciel Diva, Steiner, Duvivier, Milano Bedding... Photos non contractuelles Canapé-lit The Topper pieds bois, présenté en tissu Matrix Lime 11 (100% polyester). Fabriqué à la main en Italie. Prix hors livraison. Ecopart. 11 € incluse. 1090 € L175 x P92 x H85, PARIS 12 e 7J/7 54 cours de Vincennes, 01 40 21 87 53, M° Nation L170 x P95 x H91, présenté en tissu Linea 15 (100% polyester), fabriqué à la main en Italie, nombreux coloris. Prix hors livraison. Ecopart. 11 € incluse. Système Rapido, couchage 140, matelas 13 cm HR 30 kg/m 3, plus de 50 coloris. PARIS 15 e 7J/7 63 rue de la Convention, 01 45 77 80 40, M° Javel ou Boucicaut Canapés fixes, literie, armoires lits, dressings, gain de place, mobilier contemporain  : toutes nos adresses sur www.topper.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :