20 Minutes France n°3426 29 mai 2019
20 Minutes France n°3426 29 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3426 de 29 mai 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 13,1 Mo

  • Dans ce numéro : un succès aux petits oignons.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
CinéMa « Rocketman » sonne et vise juste Biopic L’acteur Taron Egerton et le réalisateur Dexter Fletcher ont parfaitement cerné la personnalité du chanteur Elton John Avec Rocketman, Dexter Fletcher fait s’envoler le spectateur vers des sommets d’enthousiasme. Ce biopic d’Elton John flirte avec le fantastique et la comédie musicale pour offrir un spectacle jouissif. 20 Minutes a rencontré le réalisateur et Taron Egerton, qui incarne la rock star, pour expliquer les raisons de cette réussite. Scènes oniriques Elton John soutient le film et le clame haut et fort. « Il a accepté d’être révélé dans ses aspects les moins reluisants », précise Dexter Fletcher. Le chanteur a bataillé contre la drogue et l’alcool et a pu se montrer odieux avec son entourage. « Elton est un survivant, précise Taron Egerton. C’est pour cela aussi qu’on l’aime. J’espère être parvenu à rendre justice à son humour et à son humilité. » UN PAYSAGE DE L’EXCELLENCE TROIS FIGURES DE L’ARCHITECTURE FRANÇAISE Exposition du 22/05au16/09/2019 C Jean MarcIbosMyrto Vitart architecte -photographie Georges Fessy L'Architecture d'Aujourd’hui.fr Paramount Pictures ##JEV#171-88-https://bit.ly/2i88lxx##JEV# FRÉDÉRIC BOREL MARC BARANI JEAN MARC IBOS &MYRTO VITART 18 Mercredi 29 mai 2019 Contrairement à Rami Malek, qui était doublé pour Bohemian Rhapsody, Taron Egerton chante lui-même la majorité des tubes du film. « Elton m’a conseillé de ne pas chercher à l’imiter, raconte l’acteur. Il préférait que je trouve ma propre voix pour donner une tonalité vivante à sa musique. » Et on y croit ! Le comédien pousse le perfectionnisme si loin dans le son comme dans l’image que, bien qu’il ne ressemble pas physiquement à la star, on finit par oublier qu’il n’est pas Elton John. Dexter Fletcher a eu l’idée judicieuse de pimenter son film de scènes oniriques. « Je voulais que Rocketman ressemble à Elton dans son côté flamboyant », révèle le cinéaste. Taron Egerton s’envole ainsi dans les cieux en entonnant la chanson-titre du film, qui a des chances d’en faire autant vers les sommets du box-office. Caroline Vié Taron Egerton interprète lui-même la majorité des chansons du film. Cité de l’architecture&du patrimoine PalaisdeChaillot -Paris16 e Metro Trocadéro -citedelarchitecture.fr -#ExpoGrandPrixArchi
CinéMa Comédie L’acteur Benoît Poelvoorde se confie à l’occasion de la sortie de « Venise n’est pas en Italie » En mai 1992, un jeune homme timide débarquait à la Semaine de la critique du Festival de Cannes avec C’est arrivé près de chez vous, un « documenteur » à l’humour féroce sur un tueur en série. Vingt-sept ans plus tard, Benoît Poelvoorde joue les papas gâteau farfelus dans Venise n’est pas en Italie d’Ivan Calbérac. « Je ne suis pas un acteur » « En 1992, je ne me voyais pas devenir comédien professionnel, nous confiait-il pour la sortie des Rayures du zèbre, en 2014. J’avais juste tourné un film potache avec une bande de potes. C’était censé être un « one shot » ». Presque trois décennies plus tard, Benoît Poelvoorde a embrassé son métier à pleins bras. Et il le prouve dans cette nouvelle comédie, où il emmène sa famille en vacances à bord d’un camping-car. « Je me considère davantage comme une vedette que comme une star, reconnaît-il. Je fais partie des célébrités familières, pas intimidantes à qui on vient claquer la bise. » Le comédien namurois de 54 printemps se montre trop modeste. Il y a belle lurette que ses prestations ont gagné en subtilité et qu’il a pris des risques. « Mon premier vrai défi a été Podium en 2004, explique-t-il. Chanter et danser dans ce film où j’incarne un imitateur de Claude François était si contraire à ma nature que j’ai cru ne pas y arriver. » Le film de YannMoix lui a valu une citation aux Césars. Pour autant, même s’il lui est arrivé de se mettre à nu en incarnant des rôles dramatiques, tels le séducteur sadique d’Entre ses mains (2005) d’Anne Fontaine et l’amoureux indécis de Trois Cœurs (2014) de Benoît Jacquot, il doute encore. « Quand on me reproche de faire du Benoît Poelvoorde, je réponds que je 19 Mercredi 29 mai 2019 « Souvent, je ne lis pas les scénarios » Studiocanal Le comédien belge incarne un père qui emmène sa famille en vacances. ne saurais pas faire du Richard Berry, confie-t-il à 20 Minutes. Je ne suis pas un acteur  : je suis Benoît Poelvoorde. » « J’aime bien ces rôles de types grande gueule un peu nuls. Je m’y sens à l’aise. » On le retrouve tel qu’en lui-même dans Venise n’est pas en Italie, où il se glisse dans l’un de ces rôles de ringards sentencieux qui lui collent à la peau. « J’aime bien ces rôles de types grande gueule et un peu nuls, je m’y sens à l’aise, un peu chez moi, reconnaît-il. Et s’ils peuvent lever le coude, c’est tant mieux ! » La passion de l’ivresse, qu’il partage avec Gérard Depardieu pour Saint Amour (2016), est tout aussi puissante que sa tendresse pour des rôles atypiques, comme celui du flic dans Au poste ! (2018) de Quentin Dupieux. « Souvent, je ne lis pas les scénarios, j’accepte les rôles parce que le réalisateur est sympa et que je lui promets de jouer dans son film, avouet-il. Parfois, j’ai de la chance, parfois moins. » Caroline Vié



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :