20 Minutes France n°3425 27 mai 2019
20 Minutes France n°3425 27 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3425 de 27 mai 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,6 Mo

  • Dans ce numéro : choc frontal...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Grand Paris Est-ce vraiment râpé pour les soirées Concrete ? Vie nocturne Le club parisien pourrait devoir quitter sa péniche du quai de la Rapée Avis de tempête. Depuis 2012, Concrete fait vibrer les bords de Seine dans le 12 e arrondissement, mais le club parisien spécialisé dans les musiques électroniques est actuellement menacé. Concrete est installé sur une barge, Le Ponton la Rapée. Depuis sept ans, l’agence Surprize, au travers de la SAS Le Ponton, loue cette barge à la société Bateaux de Paris Ile-de-France (BPIF) pour exploiter les événements Concrete. Alors qu’en 2015, BPIF a « fait part de sa volonté de céder sa société, fin décembre 2018, explique Surprize, la société exploitante de Concrete a adressé une promesse d’achat conforme aux exigences préalablement posées ». « Mais contre toute attente, cette offre d’achat a été rejetée sans explication par la dirigeante de la société BPIF,L. Vu/Sipa (illustration) DÉCOUVREZ LE CONFORT D’UN MATELAS TRECA À UN PRIX EXCEPTIONNEL Le matelas Arpège en 140 x 190cm à 1 200 € * Même suspension et même capitonnage intégral que l’Impérial Air Spring *Prix hors écopart (6 € ) et livraison Les soirées électro parisiennes risquent d’en prendre un coup. qui parallèlement a refusé le renouvellement de l’exploitation des événements Concrete après le 31 janvier 2019 », note le communiqué. Le 11 février, BPIF aurait fait délivrer une sommation de quitter les lieux sous quinze jours. « Tout ce qui est dit n’est que mensonge. C’est scandaleux, EN EXCLUSIVITÉ À PARIS 66 rue de la Convention Paris 15 e 7j/7 56-60 cours de Vincennes Paris 12 e 7j/7 01 40 59 02 10, M° Boucicaut, P.gratuit 01 43 41 80 93, M° Pte de Vincennes/Nation Canapés, mobilier,dressings  : toutes nos adresses sur www.topper.fr nous a répondu la propriétaire de la société BPIF. Il n’y a pas d’expulsion, nous sommes obligés d’enlever notre ponton. » Quoi qu’il en soit, l’affaire est désormais entre les mains de la justice. Le soutien d’Anne Hidalgo « Nous sommes déterminés à lutter contre la décision incompréhensible de la société BPIF et la manière dont elle procède pour expulser Concrete », affirme l’équipe du club, qui a reçu des soutiens d’élus parisiens, dont celui de la maire, Anne Hidalgo, d’amateurs de musique ou de vie nocturne et de DJ comme Laurent Garnier. « Nous restons concentrés pour que l’activité de Concrete continue de façon tout à fait normale, là est notre priorité par respect pour notre public et pour les artistes qui viennent jouer à Concrete », précise Aurélien Dubois, président de l’agence Surprize. Une pétition a été lancée pour sauver le club. Près de 14 000 personnes ont d’ores et déjà signé. Romain Lescurieux * 2 Lundi 27 mai 2019 Vous êtes salarié(e) enCDI ou CDD, rejoignez-nous pour vous former* CAP cuisine TP Agent de restauration Plusieurs entrepôts en feu à Aubervilliers. Un incendie s’est déclenché dimanche soir pour une raison indéterminée dans un entrepôt désaffecté à Aubervilliers et s’est étendu à plusieurs entrepôts de stockage, provoquant un spectaculaire panache de fumée visible depuis le nord de Paris. Enquête ouverte après l’agression d’un chauffeur juif de VTC. Une enquête a été ouverte pour vol avec violences en raison de la religion après l’agression d’un chauffeur VTC de confession juive à Clichy-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis). L’un des agresseurs aurait déclaré  : « Tu es feuj, t’as de l’argent. » De jeunes adultes écroués après la mort d’un ado à Saint-Denis. Trois personnes ont été mises en examen vendredi pour meurtre et tentative de meurtre en bande organisée dans l’affaire de la mort en septembre d’un lycéen de 16 ans à Saint-Denis sur fond de rivalité entre cités. Agés de 20 à 23 ans, ils ont été placés en détention. INSCRIPTIONS OUVERTES Centre de formation Point f-Île de France 6rue de la Pierre levée, 75011 Paris Contactez-nous au 01 43 38 88 88 www.pointf.fr *Formations diplômantes enCPF de transition (ex CIF), en contrat de sécurisation professionnelle (CSP), financement personnel possible.
Grand Paris Des écoliers sur le pied de guerre Histoire Grâce à l’application Mémoire d’homme, de jeunes élèves parisiens partent à la recherche de soldats morts pour la France Le regard fixé sur sa tablette, Mathieu, 10 ans, s’avance d’un pas hésitant dans l’allée des Thuyas. « Regardez, vous êtes le petit point bleu et on doit aller jusqu’au point vert », explique aux enfants Daniele Valli, membre de la Ligue de l’enseignement. Le petit groupe est à la recherche de la tombe d’un soldat parisien, mort au front en 1917. « C’est là », s’exclame soudain l’un d’eux, en pointant du doigt la sépulture. « Quelque part, ils mènent une enquête en cherchant des indices. » Gaëlle Pfister, enseignante Scolarisés en CM1 ou CM2 à l’école Arago dans le 14 e arrondissement, les élèves expérimentent Mémoire d’homme. Cette application, lancée en 2017 par le Souvenir français, association qui œuvre pour l’entretien de la mémoire des combattants français, permet de géolocaliser les tombes de soldats morts au combat et inhumés dans des cimetières communaux. Et depuis peu, les Parisiens peuvent l’utiliser. Une centaine de tombes de soldats, principalement morts en 1914-1918, inhumés au cimetière du Père-Lachaise, a été ajoutée à l’appli cette année. Face à la sépulture, Mathieu consulte la courte biographie du soldat enterré qui s’affiche sur sa tablette. « Né le 10 mai 1888 dans le 20 e arrondissement, Alphonse Lachavanne est recruté à l’âge de 20 ans dans le 217 e régiment d’infanterie […]. Il est tué lors des combats de l’extrême en 1917 », lit-il à ses camarades de classe. Deux anciennes habitantes de Saint-Ouen attaquent l’Etat Justice L’Etat sera-t-il condamné pour sa politique de lutte contre la pollution de l’air ? Une mère et sa fille de 16 ans qui souffrent de problèmes respiratoires l’ont attaqué en justice, une « première » en France selon avocat et association. A leurs yeux, les autorités n’ont pas pris de mesures « efficaces » contre la pollution atmosphérique, en particulier lors du très sévère pic de pollution qu’a subi l’agglomération parisienne en décembre 2016. A l’époque, les deux plaignantes vivent à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), « entre le périphérique et deux avenues très passantes », explique leur avocat, François Lafforgue. avec vous Toutes deux souffrent depuis plusieurs années de problèmes respiratoires, « accentués » lors des pics de pollution. La mère, 52 ans, multiplie les bronchites, qui l’obligent à se mettre régulièrement en arrêt de travail. Pour sa fille, ce sont les crises d’asthme. Depuis, elles ont déménagé, sur prescription médicale, à Orléans (Loiret). « En quelques mois », leur état de santé s’est considérablement amélioré, explique leur avocat. Les deux plaignantes réclament 160 000 € de dommages et intérêts en réparation du préjudice subi. L’audience aura lieu mardi devant le tribunal administratif de Montreuil (Seine-Saint-Denis). Tous les jours, suivez l’actualité de votre région et participez ! paris@20minutes.fr J. Desmonceaux/20 Minutes En plus de la présentation du poilu, des photos l’accompagnent. « C’est super !, s’enthousiasme Sorene, élève de CM1. C’est mieux qu’une carte où il faut regarder dans quelle rue on doit tourner. » L’enseignante Gaëlle Pfister loue cette application. « Elle permet aux enfants d’être acteurs et autonomes dans l’apprentissage », se réjouit-elle. Dans le cadre du centenaire de la Première Guerre mondiale, le conflit occupe une place importante dans le programme scolaire. Avec l’application, Gaëlle Pfister trouve un moyen de changer d’approche. « Quelque part, ils mènent une enquête en cherchant des indices », note-t-elle. 3 Lundi 27 mai 2019 au Père-Lachaise, les élèves d’arago ont rendez-vous avec la Grande Guerre. La météo à Paris AUJOURD’HUI ET EN FRANCE Pour Serge Barcellini, président du Souvenir français, il était primordial de « renouveler la transmission de la mémoire des soldats morts pour la France ». En créant cette application, l’association, vieille de 132 ans, cherche à s’adresser aux jeunes générations avec un outil qui leur est plus familier. En s’intéressant uniquement aux cimetières communaux, elle permet aussi de créer une proximité avec l’utilisateur. « Tout à coup, on est saisi par la brutalité de la guerre », souligne d’un ton grave Hervé Deguine, porte-drapeau du 11 e arrondissement de Paris pour le Souvenir français. Juliette Desmonceaux DEMAIN matin après-midi matin après-midi 14 °C 20 °C 10 °C 16 °C Une perturbation traverse le pays Quelques pluies éparses se produisent de la façade atlantique aux frontières de l’Est. Les éclaircies s’imposent en bord de Manche et de Méditerranée, où mistral et tramontane sont turbulents. Il fait assez frais globalement.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :