20 Minutes France n°3414ES8 3 mai 2019
20 Minutes France n°3414ES8 3 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3414ES8 de 3 mai 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 10

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : au doigt et à l'oeil.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
ActuAlité 1er-Mai L’enquête devra déterminer si des manifestants ont cherché à pénétrer dans l’hôpital parisien Une action « totalement irresponsable » pour le Premier ministre, Edouard Philippe. « Inqualifiable » pour la ministre de la Santé, Agnès Buzyn. Jeudi, au lendemain de la manifestation du 1er -Mai à Paris, le gouvernement a condamné à l’unanimité « l’intrusion » de manifestants dans l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (13 e). Une enquête ouverte par le parquet de Paris tentera de déterminer ce qu’il s’est réellement passé, car les versions divergent. « Le personnel est profondément choqué que l’hôpital puisse devenir une cible », a déclaré Marie-Anne Ruder, sa directrice, sur France inter. Selon elle, la grille d’entrée a été forcée, puis des « gilets jaunes » et des personnes au visage dissimulé se sont introduits dans l’enceinte de l’hôpital vers 16h, ensuite dans un service de réanimation. « Il aurait pu se produire un drame », a renchéri Martin Hirsch, directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) sur FranceInfo. Sur Twitter, il a indiqué qu’une plainte serait déposée au nom de l’AP-HP. Cette version des faits est toutefois démentie sur les réseaux sociaux par des manifestants, qui racontent s’être retrouvés dans l’enceinte de l’hôpital pour échapper aux forces de l’ordre et aux gaz lacrymogènes. « On était bloqués sur le cortège déclaré, témoigne K. Tribouillard/AFP auprès de 20 Minutes Mickaël Cham. Les CRS ont tiré des grenades lacrymogènes dans la foule. On ne pouvait plus respirer, il fallait trouver un endroit qui n’était pas rempli de gaz. » Une vidéo Facebook devenue virale contredit d’ailleurs la version d’une « attaque » du service réanimation. « Des mensonges » Mickaël Cham se réfugie une première fois sur le parvis de l’AP-HP, où des membres du personnel soignant lui donnent du sérum physiologique pour calmer les brûlures du gaz sur ses yeux. Il retourne dans le cortège, puis se réfugie à nouveau dans l’hôpital Sllddi-93M-Al me saMl ! e/91) suOMA9Id V100'0313 VEINIVH une demi-heure plus tard, le cortège étant toujours bloqué. « Trente à cinquante CRS ont déboulé, on était pris en tenaille. Les policiers nous ont collés au mur, nous ont tabassés et nous ont dit de sortir », poursuit Mickaël Cham, qui dit avoir reçu des coups. « J’ai vu une dizaine de personnes allongées sur le sol. J’ai appris plus tard qu’elles avaient été embarquées », raconte-t-il, avant de préciser n’avoir été témoin d’aucune violence de la part des manifestants ni d’aucune tentative d’intrusion dans le service réanimation – les 32 gardes à vue ont été levées jeudi soir, a indiqué le parquet de Paris. « Si c’est sur la foi de ces images que Castaner parle 2 Vendredi 3 mai 2019 La Pitié-Salpêtrière, « cible » ou « refuge » ? Agnès Buzyn, ministre de la Santé, s’est rendue jeudi à l’hôpital où des manifestants se seraient introduits la veille. d’attaque, ce sont des mensonges », assure Mickaël Cham. Sur BFMTV, un membre de l’équipe de soignants a, lui aussi, contesté la version officielle  : « Ça s’est passé dans le calme (…). Il n’y a pas eu de matériel volé, ni d’intrusion. L’équipe n’est pas choquée. » Agnès Buzyn, qui était sur place jeudi, n’a pas souhaité se prononcer sur les circonstances de l’événement. Dans un communiqué, la CGT de l’AP-HP a condamné l’attitude de la ministre, « plus prompte à communiquer (…) sur le non-événement de la Pitié » qu’à « aller à la rencontre des personnels de santé » en grève. Lucie Bras La météo en France Isabelle Balkany tente de se suicider Les averses prennent deux semaines avant son procès leurs quartiers Faits divers « Je vais Les averses se multiplient en profiter pour faire une grosse du Sud-Ouest au Nord-Est, sieste… » Voilà comment Isabelle alors que les éclaircies refont Balkany concluait, mercredi soir, un long message Facebook dans lequel leur apparition par le Nord-Ouest. elle faisait part de sa grande « fatigue ». L’épouse de Patrick Balkany, le Le temps reste plus sec près du pourtour méditerranéen, maire (LR) de Levallois-Perret (Hautsde-Seine), a tenté de mettre fin à ses malgré un temps dominé par les nuages. jours, a appris 20 Minutes jeudi auprès de Pierre-Olivier Sur, son avocat, qui n’a pas souhaité faire plus de « commentaire ». Selon Le Parisien, elle aurait avalé une grande quantité de médicaments et aurait été découverte dans sa propriété de Giverny (Eure) par son mari. Elle a été hospitalisée et ses jours ne sont pas en danger. « Elle dort, elle est à l’hôpital, elle récupère… », a confirmé Patrick Balkany au micro de RTL. Dans son message Facebook, la première adjointe déléguée à la vie scolaire à la mairie de Levallois qualifiait les journalistes de « Scathophaga stercoraria » – mouches à merde, en latin –, regrettant qu’un « manquement fiscal, qui n’a certes aucune excuse », se soit transformé en « crime » par les « moralisateurs ». Après cinq ans d’enquête, Isabelle Balkany et son mari ont été renvoyés pour des soupçons de fraude fiscale, de corruption passive et de prise illégale d’intérêts. Leur procès est censé s’ouvrir dans une dizaine de jours devant le tribunal correctionnel de Paris. Vincent Vantighem
ActuAlité L’intelligence artificielle illumine la vie des malvoyants Santé Des applis sur smartphone améliorent l’autonomie des handicapés « Les choses avancent, c’est palpable », se félicite Manuel Pereira. Pour le responsable du pôle accessibilité de l’association Valentin-Haüy, qui est aveugle depuis la naissance, l’intelligence artificielle (IA) est un formidable allié pour améliorer l’autonomie des non-voyants et des malvoyants. De nombreuses applications sur smartphone ont déjà fait leurs preuves  : la start-up Connecthings vise à donner les horaires de bus et les alertes de service en temps réel ; Talkback annonce, via le haut-parleur du téléphone, les services et onglets de son téléphone ; Blind SMS Reader transforme les textos en braille, etc. Et ce n’est pas fini. Se déplacer, se nourrir... Microsoft est ainsi en train de développer Seeing AI (sur Iphone), une appli gratuite qui décrit tout votre environnement. Cet outil est pour le moment disponible uniquement en anglais, mais la version en français est prévue pour septembre, avant une déclinaison sur Android pour 2020. « Le téléphone est à la fois le capteur et l’outil de restitution, explique Philippe Trotin, responsable accessibilité chez Microsoft France, qui travaille avec l’association Valentin- Haüy. Quand on ne voit pas, recevoir des informations soit sous forme vocale, soit sous forme de vibration, a une valeur inestimable. » Concrètement, avec Seeing Ai, votre smartphone vous aide Entre 5 et 6 milliards d’euros seront investis pour ce consortium. Aipoly/Cover Images A. Mourad./Sipa (illustration) Déjà disponible, l’application Aipoly décrit tout ce qui vous entoure. dans vos tâches quotidiennes. Il indique notamment qui se trouve en face de vous, grâce à des photos enregistrées et à la reconnaissance faciale. Il permet aussi de lire un petit texte à voix haute en le scannant, ou de préciser si vous avez en main un billet de 10 € ou de 20 € . Autre possibilité  : vous renseigner sur un produit après avoir scanné son code-barres. Et, à l’avenir, l’application pourra aussi renseigner sur la date de péremption. Un service qui « devrait se révéler particulièrement utile sur les médicaments, car prendre un traitement reste un problème important pour les déficients visuels », souligne Pierre Ciolfi, lui aussi membre de l’association Valentin-Haüy. Pour Manuel Pereira, Seeing AI, mais La filière européenne de batteries de voitures électriques lancée Automobile Une « étape majeure dans l’histoire de l’industrie européenne » et la preuve que l’Europe n’est « pas condamnée à dépendre des importations » américaines et chinoises. Jeudi, Paris et Berlin ont donné le coup d’envoi formel de la mise en place d’un consortium européen de batteries de voitures électriques, auquel Bruxelles a donné son accord de principe. Au total, « 5 à 6 milliards d’euros seront investis » dans cette initiative, a annoncé le ministre de l’Economie français, Bruno Le Maire, lors d’une aussi d’autres applications semblables, comme Aipoly (développée par une start-up australienne) et Taptapsee (de la start-up californienne Image Searcher), lui ont « changé la vie ». Autre service, qui permet aux personnes non voyantes de se déplacer sans aide  : Soundscape. Lancé en 2018 par Microsoft, il aide les personnes à s’orienter en utilisant le son en 3D. Histoire de ne pas buter contre un réverbère. « On est géolocalisé et, si on met des oreillettes, le son est spatialisé, explique Philippe Trotin. Par exemple, si l’application vous prévient qu’il y a un restaurant à droite, c’est dans l’oreille droite. » Une aide on ne peut plus précieuse pour gagner en autonomie. Oihana Gabriel conférence de presse à Bercy avec son homologue allemand, Peter Altmaier, et le Commissaire européen à l’Energie, Maros Sefcovic. Cette somme sera constituée à hauteur de « 1,2 milliard d’euros au maximum » de subventions publiques et de « 4 milliards d’euros environ d’argent privé », a ajouté le locataire de Bercy. Selon Peter Altmaier, plusieurs entreprises européennes ont d’ores et déjà fait part de leur intérêt pour le futur consortium, à l’image de PSA ou du fabricant français de batteries de haute technologie Saft, propriété de Total. G. Arnaud/Eiffage 3 Vendredi 3 mai 2019 Les salariés d’Ascoval repris et soulagés Industrie La fin de quatre ans de lutte et un immense soulagement pour les salariés d’Ascoval. Jeudi, le tribunal de grande instance de Strasbourg a confié la reprise de l’aciérie de Saint-Saulve (Nord) – 270 employés – à la société Olympus Steel Ltd, société mère de British Steel. La prise d’effet de cette cession a été fixée au « 15 mai à minuit ». A cette date, Ascoval sera renommée « British Steel Saint-Saulve ». « Le plus dur reste à venir. Remplir le carnet de commandes et, surtout, être attentif aux conditions de travail », a réagi Nacim Bardi, délégué CGT de l’aciérie. Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, s’est rendu sur le site l’après-midi même. Il a félicité les salariés, qui ont « sauvé leur outil de production ». Peu avant, dans un communiqué, il avait assuré qu’il « veillerait à la bonne application des volets social et industriel du projet de reprise ». Tous les salariés sont repris dans le cadre de l’acquisition, l’objectif étant que l’aciérie atteigne sa capacité maximale de production (soit 600 000 t), d’ici à 2021. nri Cu secondes Des fonds débloqués pour lutter contre les nuisances de la LGV. Plus de 30 millions d’euros doivent être engagés par l’Etat et les collectivités locales pour permettre de réduire les nuisances sonores des lignes de train à grande vitesse (LGV) Bretagne-Pays-de-la-Loire et Sud-Europe-Atlantique entre Tours et Bordeaux, a annoncé le ministère des Transports, jeudi. Près d’un million d’Indiens déplacés à l’approche d’un cyclone. Environ 800 000 personnes ont été évacuées de régions de l’est de l’Inde. Ces dernières pourraient être sur la trajectoire du cyclone Fani, accompagné de fortes précipitations et de rafales dépassant les 200 km/h, ont annoncé jeudi des responsables indiens.

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :