20 Minutes France n°3414ES4 26 avr 2019
20 Minutes France n°3414ES4 26 avr 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3414ES4 de 26 avr 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4,8 Mo

  • Dans ce numéro : Europe, l'inquiétude prioriterre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
SportS Paris à un moment capital Football Le PSG, qui peut gagner la Coupe de France samedi, a plusieurs feux à éteindre « Il faut monter le niveau du foot français. » Oui, Nasser al-Khelaïfi, qui verra ses troupes affronter Rennes en finale de la Coupe de France samedi, a encore de la voix. Lors de la défaite du PSG, le 14 avril, le président parisien, dans une séquence captée par Canal+, a fait des remontrances à l’arbitre. Rien de très marquant, certes, mais la dernière fois qu’on l’avait entendu, c’était après l’élimination en Ligue des champions, le 7 mars. Depuis, plus rien, malgré les conflits internes qui affleurent. A commencer par celui entre Thomas Tuchel et le directeur sportif, Antero Henrique. Une guéguerre qui, si elle persiste, pourrait avoir des conséquences sur le mercato. « Une entité PSG » forte « Si toutes les composantes du club ne sont pas favorables à l’arrivée d’un joueur, on ne le fait pas signer, assure l’agent Pascal Elbaz. Il faut qu’ils agissent en bonne intelligence et travaillent ensemble pour le bien du club. » Confronté à quelques soucis entre Deschamps et Anigo à l’OM lorsqu’il était président, Jean-Claude Dassier estime que « la situation n’est pas comparable. A Marseille, ça se réglait dans mon bureau, chacun prenait ses responsabilités. Faire de l’interventionnisme démesuré, ça finit toujours mal. » Pour Al-Khelaïfi, pas question de se mêler directement du sportif. Tuchel et Henrique devront cohabiter. Après le match contre Monaco, dimanche, l’Allemand a même commencé à avancer Julien Stéphan a pris les rênes de rennes début décembre 2018. F. Fife/AFP J.-F. Monier/AFP Henrique, Al-Khelaïfi et tuchel vont devoir s’entendre pour le bien du pSG. ses pions  : « C’est nécessaire qu’on ait un groupe capable de jouer avec de l’intensité tous les trois jours. Il faut avoir plus de joueurs fiables à un niveau absolument top. » Tuchel pointe aussi les blessures venues perturber la saison du PSG. La faute à pas de chance ? « Plus la saison avance, moins ils s’entraînent, estime Nicolas Dyon, préparateur physique passé par le Stade Rennais. Il y a peut-être un problème dans la préparation invisible des joueurs, le sommeil, l’alimentation, l’hydratation… Le staff de Tuchel doit également se heurter aux coachs persos, sur qui ils n’ont pas la mainmise. Il faudrait réguler ça. » Cela semble en cours, hormis pour Neymar, dont le traitement spécial vaut aussi au niveau médical. De manière générale, on sent chez Tuchel la L’ébouriffant Julien Stéphan Lorsqu’il a pris les rênes du Stade Rennais, début décembre 2018, beaucoup le connaissaient comme le fils de Guy Stéphan, l’adjoint de Didier Deschamps chez les Bleus. Il n’a fallu que quelques semaines à Julien Stéphan (38 ans) pour se faire un prénom. En ramenant les Rouge et Noir en finale de Coupe de France, samedi face à Paris, le coach breton a insufflé un vent de fraîcheur dans le foot français, en proposant un jeu de possession et une certaine flexibilité tactique. Ceux qui l’ont côtoyé au cours de ses expériences précédentes, à la tête des U17 du FC Lorient puis des U19 et de la réserve du Stade Rennais, ne sont volonté de faire émerger une « entité PSG » forte. Un travail auquel doit s’associer Al-Khelaïfi. « Il n’y a pas de sentiment dans le foot, affirme Alain Roche, ex-défenseur du PSG. Il faut que le club soit au-dessus des joueurs, du staff, de la direction. Et ça, ça fait déjà quelque temps que ce n’est pas toujours respecté. Le principal responsable, c’est le président. » A ce titre, la prolongation annoncée de Tuchel jusqu’en 2021, malgré le crash en C1, peut être perçue comme un bon signe. Le président parisien peut aussi être confiant sur la stabilité de son effectif, malgré l’offensive à venir du Real sur tout ce qui brille. Neymar et Mbappé ont récemment déclaré qu’ils souhaitaient rester. Ça sera ça de moins à gérer cet été. Antoine Huot de Saint Albin pas du tout surpris. « C’est une confirmation plus qu’une révélation, estime Rolland Courbis, le coentraîneur de Caen. Entraîner une équipe réserve d’un club de L1, c’est loin d’être simple. » Connu pour avoir contribué à l’éclosion de certains grands espoirs de la formation rennaise comme Dembélé ou Gnagnon, Stéphan séduit aussi par sa faculté à galvaniser ses troupes. « À chaque causerie, il a cette personnalité qui te donne envie de jouer, de te surpasser », expliquait Bourigeaud dans L’Equipe. Face à Paris, Stéphan devra trouver un discours dont il a le secret pour ramener à Rennes le premier trophée depuis 1971. A Rennes, M.P. F. Isza/AFP 24 Vendredi 26 avril 2019 Ligue 1 – 34 e journée Vendredi  : Bordeaux-Lyon Dimanche  : Saint-Etienne-Toulouse, Lille-Nîmes, Angers-Reims, Nice-Guingamp, Caen-Dijon, Amiens-Strasbourg, Marseille-Nantes Mardi  : Montpellier-Paris Mercredi  : Rennes-Monaco Classement Pts Diff. 1 PARIS 84 +68 2 Lille 65 +26 3 Lyon 59 +14 4 Saint-Etienne 56 +13 5 Marseille 54 +8 6 Montpellier 51 +10 7 reims 48 -2 8 Nice 48 -7 9 Nîmes 46 +1 10 Strasbourg 44 +12 11 rennes 43 -1 12 Angers 41 0 13 Nantes 40 -3 14 Bordeaux 38 -5 15 toulouse 36 -16 16 Monaco 32 -17 17 Amiens 32 -20 18 Dijon 28 -23 19 Caen 26 -22 20 Guingamp 24 -36 Rafael Nadal rassure à Barcelone. Bousculé la veille par l’Argentin Leonardo Mayer, le Majorquin s’est imposé assez facilement en quart de finale du tournoi de Barcelone, jeudi, face à son compatriote David Ferrer. Nadal a remporté à onze reprises le trophée en Catalogne. Simon Gauzy en quart de finale des Mondiaux de tennis de table. Gauzy (34 e joueur mondial) retrouve le Suédois Mattias Falck ce vendredi. En cas de victoire, il deviendrait le premier Français à atteindre le dernier carré des championnats du monde depuis Jean-Philippe Gatien, en 1993. Un Français pour arbitrer la finale de la Coupe d’Europe de rugby. Jérôme Garcès sera au sifflet du match Leinster-Saracens, le 11 mai. Une première pour le Palois.
DU 26 AVRILAU1 ER MAI 2019 french days desremises surune sélection de produits signalés en magasin Offre valable sur une sélection de produits signalés en magasins. Offre non cumulable et non remboursable. Liste de magasins participants disponible sur www.go-sport.com. French Days = Jours français



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :