20 Minutes France n°3414 19 avr 2019
20 Minutes France n°3414 19 avr 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3414 de 19 avr 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : les anti-vaccins font réagir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Culture Gauvain Sers bien des causes Musique Le chanteur a sorti fin mars son deuxième album, « Les Oubliés », après une dizaine de dates « dans des régions isolées » « Oui j’ai quitté la Creuse, parce que je voulais découvrir Paris et surtout parce que c’est l’endroit où il faut être pour la musique. » Gauvain Sers, qui a sorti son deuxième album, Les Oubliés, fin mars, déambule non sans nostalgie dans l’exposition « Peindre dans la vallée de la Creuse » *, à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine). Le chanteur s’arrête devant les toiles de peintres que les paysages creusois ont inspirés. Des paysages qu’il connaît bien, même si son succès l’a amené à découvrir d’autres régions. « Avant que l’album ne sorte, j’ai fait dix dates, raconte l’artiste. Nous sommes allés dans des régions isolées et dans des lieux symboliques pour moi, comme l’école qui a inspiré « Les Oubliés » [à Ponthoile, dans la Somme]. C’était très important d’aller au-delà de la chanson et d’être ##JeV#37-187-https://dai.ly/x762fcy##JeV# Le Rewind. Retrouvez la chronique vidéo décalée qui revient sur les faits insolites du jour. Aujourd’hui, un météore fend le ciel du Maryland, de nuit. en cohérence avec elle, d’aller à la rencontre des gens plutôt que ce soit eux qui viennent nous voir dans les grandes villes. » « J’avais envie de parler de tous les gens que je trouve encore oubliés. » Le musicien milite en chansons pour des causes qui lui tiennent à cœur. Il ne se cache pas d’utiliser l’art comme un moyen de dénonciation et de médiatisation de phénomènes tels que la désertification des campagnes, qu’il chante dans le titre « Les Oubliés », mais pas seulement. « J’avais envie de parler de tous les gens que je trouve encore oubliés, explique-t-il. Les femmes sont encore oubliées dans France Inter détrône RTL. Pour la première fois depuis trente ans, France Inter est devenue, selon les chiffres publiés jeudi par Médiamétrie, la radio la plus écoutée de France. La radio généraliste publique, qui a gagné 0,4 point d’audience cumulée sur la période janvier-mars, par rapport à un an plus tôt, à 11,7%, détrône RTL, en recul de 0,9 point à 11,3%. Recherche CHAUFFEURS AVEC CAMION pour récupération et livraison de trottinettes dans Paris Nous contacter par mail  : help@ridehive.com objet du mail « Chauffeur Paris » E. Sadaka/Sipa trop de domaines aujourd’hui, et les réfugiés sont les plus grands oubliés du xxi e siècle ». Ces oubliés, il les chante dans des titres aux résonances féministes et humanistes tels qu’« Excusemoi mon amour » ou « L’Etudiante ». En plus de dédier une chanson aux migrants, « Au pays des lumières », dénonçant le manque d’humanité à leur égard, Gauvain Sers s’est aussi engagé à verser à l’association Action Solidarité et réfugiés l’intégralité des recettes de trois concerts donnés dans la Creuse à la fin du mois de mars. Ce qui lui tient à cœur, c’est aussi la chanson française, à laquelle il rendait déjà hommage dans son premier 12 Vendredi 19 avril 2019 l’artiste évoque en chansons la désertification des campagnes, notamment. album avec le titre « Dans la bagnole de mon père ». Inconditionnel de Renaud, qu’il considère comme « un parrain », mais aussi de Jacques Brel, Barbara, Francis Cabrel et Allain Leprest, l’auteur-compositeur-interprète a enregistré pour ce second album « Y a pas de retraite pour les artistes » avec la chanteuse Anne Sylvestre. Gauvain Sers en parle encore avec des étoiles dans les yeux  : « C’était un moment suspendu en studio avec elle. C’était vraiment très chouette. » Marie Leroux * Jusqu’au 26 mai, tous les jours sauf le lundi de 13 h 30 à 18h. 6, avenue du Château-de- Malmaison, Rueil-Malmaison. Tarifs  : 6 € /4 € (gratuit pour les moins de 18 ans). Juan Arbelaez ne palpe plus le poulpe Gastronomie « Cette fois, c’est décidé, j’arrête le poulpe. » On pourrait croire à une boutade, venant du chef Juan Arbelaez, qui avait fait du céphalopode son ingrédient fétiche. Or voilà que, lors d’un dîner à Plantxa, sa table de Boulogne-Billancourt (Hautsde-Seine), l’ancien candidat de « Top Chef » nous a confié vouloir « laisser un temps de pause à cette espèce qui commence à être menacée par la surpêche. » Une « démarche durable » Lui qui utilisait plus de 350 kg de poulpe par semaine, donc plus d’une tonne par mois, se retrouve face à des clients surpris. « C’est à nous de communiquer pour expliquer cette démarche durable ! » s’exclame le chef. Et de proposer autre chose, tout aussi savoureux. « Des substituts au poulpe, il y en a mille, renchérit-il. La mer regorge de poissons et d’espèces différentes, comme le calamar, la seiche ou la sardine, qui ne sont pas menacées. Le message que j’essaie de transmettre, c’est que si l’on respecte la saisonnalité de la pêche et qu’on laisse le temps à chaque espèce de se reproduire et respirer, on n’aura pas besoin de se priver à vie de ces produits incroyables. » S. Leblanc/20 Minutes Parmi les plats « alternatifs » annoncés par le chef, en voici trois  : – le calamar vite grillé mais bien doré, accompagné de radis du printemps marinés au vinaigre de Xérès et d’une purée de céleri à l’huile d’olive Kalios ; – la seiche tranchée en tagliatelles rapidement snackées et accompagnée d’un pesto aux herbes sauvages et d’olives séchées de Kalamata ; – les sardines grillées au chalumeau, avant d’être arrosées d’escabèche et accompagnées de têtes d’asperges vertes, de radis ciselés. Stéphane Leblanc ##JeV#198-257-https://bit.ly/2IH0DfO##JeV# le chef face à trois de ses plats sans son céphalopode favori.
VOUS AVEZ LE DROIT D’EXERCER VOTRE MÉTIER EN TOUTE TRANSPARENCE Rejoignez-nous ! La Banque Postale recrute 30 Conseillers spécialisés en patrimoine en Île-de-France. Vous aimez apporter un conseil personnalisé à vos clients sur des problématiques patrimoniales variées ? Alors venez cultiver vos valeurs et contribuer à faire vivre les nôtres. labanquepostale.com Crédit photo  : Getty Images.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :