20 Minutes France n°3413 18 avr 2019
20 Minutes France n°3413 18 avr 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3413 de 18 avr 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,8 Mo

  • Dans ce numéro : l'après-ENA à l'étude.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Culture « Des ambassadeurs de la ruralité » Télévision L’acteur Vincent Dubois évoque « Grandeur nature » des Bodin’s, diffusé ce jeudi sur M6 L’humour est dans le pré de M6. La chaîne retransmet ce jeudi en direct, dès 21h, le spectacle Grandeur nature des Bodin’s. Alors que plus de 400 représentations du show ont été données en France ces dernières années, un nouveau public va s’ouvrir à ces humoristes. Une perspective qu’évoque Vincent Dubois, l’interprète de Maria Bodin, pour 20 Minutes. Jouer un spectacle retransmis en direct, en prime time sur M6, c’est une consécration ? C’est une très belle récompense pour notre travail. Jean-Christian [Fraiscinet, l’interprète de Christian Bodin] et moi avons aussi conscience que ça peut être une nouvelle étape, car on sait que c’est une chaîne majeure et qu’il y aura certainement beaucoup de monde devant. Ce qui V. Joncheray le spectacle de la troupe d’humoristes sera diffusé en direct, dès 21h. nous arrive est très curieux car, avec la tournée des Zénith de Grandeur nature, on a déjà réuni 1,2 million de spectateurs, mais on s’aperçoit qu’il y a encore énormément de gens qui ne nous connaissent pas. Votre carrière a d’abord décollé en province. Est-ce un choix délibéré de votre part de ne pas « monter à la capitale » pour vous lancer ? On ne s’est pas dit qu’on allait squeezer Paris mais, en fin de compte, ça nous ressemble beaucoup, car on estime que l’ultime juge de notre métier est le public. On estime qu’il faut du temps pour faire bien ce métier-là. A l’issue de chaque représentation, vous prenez le temps de rencontrer votre public. Que vous dit-il ? Ce qu’on entend le plus souvent, c’est  : « Merci », donc ça nous touche. On nous dit aussi  : « Surtout, n’arrêtez pas, on a besoin de vous, on a besoin de rire. » Les gens sont de plus en plus soumis à des stress dus à l’actualité, pas toujours réjouissante. Avec les ##JeV#198-261-https://www.dailymotion.com/video/x75zsj8##JeV# 24 Jeudi 18 avril 2019 personnages des Bodin’s, on décode cette actualité à la façon des brèves de comptoir, avec le bon sens des petites gens de la terre qui ont gardé leur authenticité. Et ça, ça parle au public. Etes-vous les porte-voix des habitants de la campagne, parfois « oubliés » par les médias ? Nos personnages sont des ambassadeurs de la ruralité, c’est vrai. En même temps, on a compris assez vite que nos personnages seraient plus efficaces si on les confrontait à la modernité. Maria Bodin, ce n’est pas qu’une paysanne… Une tournée des Zénith, une représentation en direct sur M6… Quel est votre prochain défi ? On y travaille déjà. Nous sommes en train d’écrire un troisième long-métrage [Mariage chez les Bodin’s est sorti en 2008 et Amélie au pays des Bodin’s en 2010] qui sortira, si tout se passe bien, fin 2020. Là, le film est plus ambitieux, avec davantage de moyens. Ce sera une espèce de road movie incroyable au cours duquel les Bodin’s se retrouveront dans des situations à la James Bond. C’est un gros défi, mais on y croit fort. Propos recueillis par Fabien Randanne Les chaînes bouleversent leurs grilles Notre-Dame Les chaînes de télévision sonnent la mobilisation pour Notre-Dame de Paris, et bouleversent leurs grilles de programme. TF1 consacre ainsi ce jeudi à l’édifice avec, en point d’orgue, à 21h, une édition spéciale de « Qui veut gagner des millions ? », présentée par Camille Combal. Anne- Claire Coudray et Harry Roselmack, Denis Robert à la tête du Média. Le journaliste Denis Robert a annoncé mercredi qu’il allait remplacer Aude Lancelin à la tête de la rédaction de la webtélé Le Média. « C’est une rédaction qui est en souffrance, mais j’ai plein d’idées pour relancer les choses », a déclaré à FranceInfo le journaliste d’investigation. Laurence Boccolini et Arthur ou Alessandra Sublet et Grégoire Margotton tenteront de remporter le maximum de gains au profit de la Fondation du Patrimoine. De son côté, France 2 organise samedi, au lieu des « Années bonheur », une soirée présentée par Stéphane Bern, chargé d’une mission de préservation du patrimoine par Emmanuel Macron. Un concert de solidarité mêlant variétés et musique classique sera retransmis en direct, afin de récolter des fonds pour rebâtir l’édifice sinistré. A.D. Le Rewind. Retrouvez la chronique vidéo décalée qui revient sur les faits insolites du jour. Aujourd’hui, le jeu « Assassin’s Creed » pourrait sauver Notre-Dame.
Culture Il était une fois en numérique Bande dessinée Le deuxième tome de la fable futuriste d’Enki Bilal « Bug », qui fera l’objet d’une adaptation en série, a paru mercredi Enki Bilal n’aura eu besoin que de dix-huit mois pour achever le d euxième tome de sa série « Bug » (éd. Casterman), paru mercredi. Après avoir traité de l’activisme écolo dans la trilogie « Coup de sang » ou de l’obscurantisme religieux dans la tétralogie « Monstre », le Français dénonce, avec « Bug », les potentiels dangers du tout-numérique. « Il faudra plutôt cinq albums » Dans le tome 1, Kameron Obb, seul détenteur des connaissances humaines, doit fuir les sollicitations d’organisations plus ou moins recommandables alors que toutes les archives numériques terriennes ont mystérieusement été effacées. D’abord prévue en trois volumes, « Bug » en comptera certainement davantage. « Les deux premiers tomes participent d’un même élan, explique #ExpoDessinFabre museecognacqjay.paris.fr 8 rue Elzevir - 75003 Paris Enki Bilal à 20 Minutes. Les personnages subissent les événements, et Obb n’a pas encore pris conscience de ce qu’il a, ce qu’il est et ce qu’il peut ou va devenir. On assiste aussi à une certaine féminisation des pouvoirs. Je pense que, pour que tout ça puisse être développé de manière cohérente, il faudra plutôt cinq albums. » Mais la plus grosse révélation, c’est celle d’une prochaine déclinaison du titre pour la télévision, pour laquelle Bilal sera showrunner  : « Dan Franck et moi avons terminé l’écriture de la première saison, raconte l’artiste. Ce que je peux vous révéler, c’est que la série télé ira beaucoup plus loin que la BD. » Olivier Mimran A lire Enki Bilal commente quatre séquences de Bug, livre 2. MUSÉE COGNACQ-JAY 16 MARS–14 JUILLET GÉNÉRATION —EN— RÉVOLUTION DESSINS FRANÇAIS DU MUSÉE FABRE, 1770-1815 E. Bilal/2019 Casterman le héros de la saga « Bug », Kameron Obb, dans le deuxième tome. 25 Jeudi 18 avril 2019 Exposition réalisée avec le musée Fabre de Montpellier Méditerranée Métropole François-Xavier Fabre, Personnage nu saisissant un cube de pierre Musée Fabre, Montpellier Méditerranée Métropole, photo Frédéric Jaulmes



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :