20 Minutes France n°3413 18 avr 2019
20 Minutes France n°3413 18 avr 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3413 de 18 avr 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,8 Mo

  • Dans ce numéro : l'après-ENA à l'étude.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Culture « Un Moyen Age violent et barbare » « Game of Thrones » La chercheuse en littérature médiévale Justine Breton apporte son regard sur la série diffusée actuellement sur OCS Des zombies venus du froid, des dragons, des loups géants et des prêtresses rouges qui ressuscitent les gens… « Game of Thrones », c’est du sérieux. Alors forcément, la saga de HBO a intéressé de nombreux scientifiques, dès ses débuts. Justine Breton, docteure en littérature médiévale, coauteure de « Kaamelott », un livre d’histoire (éd. Vendémiaire) et qui prépare un ouvrage sur « Game of Thrones », jette son regard sur la série au succès planétaire. Quels enseignements sur l’histoire du Moyen Age tirez-vous de « Game of Thrones » ? Etudier « Game of Thrones » ne nous apprend rien sur le Moyen Age. En revanche, la série nous renseigne sur la manière dont cette période est perçue aujourd’hui. Quelle vision du Moyen Age la série propose-t-elle ? Le Moyen Age y est montré comme une période violente et barbare. Finalement, « Game of Thrones » utilise des clichés littéraires plutôt que des clichés historiques. Quels clichés littéraires ? Il y a plusieurs exemples. La série joue à contredire la littérature épique et courtoise du Moyen Age en mettant en scène des chevaliers qui ne sont ni glorieux ni valeureux. Jaime Lannister est beau, noble, riche et excellent combattant. Mais c’est en réalité un anti­ ­prince charmant qui a des relations sexuelles avec sa sœur jumelle, a tué son propre roi d’un coup d’épée dans le dos et jette un enfant du haut d’une tour. Le personnage de Daenerys a des dragons, animaux diaboliques au Moyen Age. Et elle use de magie… H. Sloan/Home Box Office Au xiii e siècle, il n’y a pas de diabolisation de la magie. Merlin est un personnage positif dont certains pouvoirs lui viennent du diable, mais qu’il choisit d’utiliser pour faire le bien. Les fées apportent une magie bénéfique, qui soigne. Mais, à un moment, la morale chrétienne diabolise les pratiques magiques. Et ça se ressent dans les œuvres littéraires. Dans « Game of Thrones », la magie et la religion entretiennent des relations complexes. La religion des Sept, majoritaire, est une version de la religion chrétienne. C’est une religion monothéiste avec un dieu unique qui a sept formes, cela évoque la religion catholique et la Trinité. 22 Jeudi 18 avril 2019 Pour la médiéviste, « Jon Snow est une nouvelle version du roi Arthur ». « Game of Thrones » puise-t-elle des références dans la légende du roi Arthur ? Enormément. Jon Snow est une nouvelle version du roi Arthur. Pas tant le roi Arthur de Chrétien de Troyes mais celui du xx e siècle, décrit dans le roman Excalibur, l’Epée dans la pierre. Le roi Arthur y suit un parcours très similaire à celui de Jon Snow. Un personnage qui est un candidat au pouvoir mais qui doit réaliser son destin au travers de leçons, de rencontres, d’épreuves. Et puis, d’une certaine manière, le roi Arthur est immortel, même quand il va sur Avalon. Comme Jon Snow. Propos recueillis par Benjamin Chapon Une Palme d’honneur pour Delon Festival de Cannes Un monstre sacré. Une Palme d’or d’honneur sera décernée à Alain Delon pendant le 72 e Festival de Cannes, qui se tiendra du 14 au 25 mai. « Avec Pierre Lescure, nous sommes heureux qu’Alain Delon ait accepté d’être honoré par le Festival, a expliqué mercredi Thierry Frémaux, délégué général de l’événement. Il a pourtant longuement hésité, lui qui nous a longtemps refusé cette Palme d’or, car il estimait ne devoir venir à Cannes que pour célébrer les metteurs en scène avec lesquels il a travaillé. » Ces dernières années, des Palmes d’honneur ont récompensé les carrières de Jeanne Moreau, Woody Allen, Bernardo Bertolucci, Jane Fonda, Clint Eastwood, Jean­Paul Belmondo, Manoel de Oliveira, Agnès Varda et Jean­Pierre Léaud. Dirigé par les plus grands cinéastes (Joseph Losey, Michelangelo Antonioni, Jean­Luc Godard…), Alain Delon a donné la réplique à Jean Gabin, Burt Lancaster, Yves Montand, Lino Ventura, Mireille Darc, Romy Schneider, Ursula Andress ou Monica Vitti. Agé de 83 ans, le légendaire comédien du Guépard (Palme d’or en 1963) de Luchino Visconti et du Samouraï (1967) de Jean­Pierre Melville, compte plus de 80 films à son actif.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :