20 Minutes France n°3412 17 avr 2019
20 Minutes France n°3412 17 avr 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3412 de 17 avr 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : une attente monumentale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ActuAlité mal 90 it A ANS 11% D’INNOVATIONS I AU à SERVICE à 11411-1 DE VOTRE SOMMEIL ENSEMBLE MILLÉSIME ÉDITION LIMITÉE 899,50 € * DONT 10,50 € D’ÉCO-PARTICIPATION D E 0 A 9 0 G A A N S R A N T E I Ercec Tc3ppZr Maison familiale depuis 1926 O P T T O N S S O U F F E R I B O T E DEMAIN COMMENCE  : NCE CETTE NUIT °Prix *Prix public conseillé TTC. 1 Offre valablesous sous conditions jusqu'au jusqu’au 01/07/2a19 01/07/2019 pour l'achat l’achat Mun d’un ensemble matelas et sommier MOSC Millésime 2019 en 140,190 140x190 dans dans la limite des stocks disponibles. *omets. Monis Denis Vincent. Vincent. Photo non confracluelle. contractuelle. Fearlque en France Paris 15 e  : 66 rue de la Convention 01 40 59 02 10 - 7j/7 - M° Boucicaut, parking gratuit Paris 12 e  : 56-60 cours de Vincennes 01 43 41 80 93 - 7j/7 - M° Porte de Vincennes ou Nation Canapés, armoireslits,dressings,gain de place,mobilier contemporain:toutesnos adresses surwww.topper.fr ##JEV#135-67-https://bit.ly/2VMiP6J##JEV# 6 Mercredi 17 avril 2019 Quinze ans de restauration envisagés Notre-Dame Des experts du patrimoine sont confiants quant à la renaissance de la cathédrale « Cette cathédrale, nous la rebâtirons », a promis Emmanuel Macron lundi soir, alors que le feu qui venait de ravager la flèche et la toiture de Notre-Dame de Paris n’était pas encore maîtrisé. Pour ce faire, « il faut se donner un délai court », « trois ans », a affirmé l’ex-ministre Jack Lang le lendemain matin. Le soir, lors de son adresse à la nation (lire aussi p.8), le chef de l’Etat, lui, a dit vouloir qu’une cathédrale « plus belle encore » soit reconstruite « d’ici à cinq ans ». Main-d’œuvre qualifiée « Parler de trois-quatre ans, c’est irréaliste dans la mesure où, avant de commencer à restaurer, il va falloir déjà mettre en sécurité le site, a tranché lors d’une conférence de presse l’après-midi Frédéric Létoffé, coprésident du Groupement des entreprises AFP trois étapes sont prévues  : diagnostic, consolidation du site et travaux. de restauration des monuments historiques (GMH). Globalement, une restauration entre dix et quinze ans paraît raisonnable. » Outre le temps de séchage, consécutif au sauvetage des pompiers et qui devrait demander plusieurs mois, l’opération de reconstruction de la cathédrale devrait se faire en trois étapes  : l’établissement d’un diagnostic, la consolidation du site, puis la restauration. « Les risques d’effondrement sont écartés, mais on n’est pas à l’abri d’avoir quelques mouvements par rapport au refroidissement de l’édifice », prévient le GHM. Jacques Chanut, président de la Fédération française du bâtiment (FFB), également présent à la conférence, s’est montré très confiant quant à la réalisation des futurs travaux  : « En France, nous avons les compétences pour restaurer ce genre de cathédrale. » Et si le GMH et la FFB peuvent s’appuyer sur la qualification de la main-d’œuvre des différents corps de métiers qui seront impliqués (charpentiers, couvreurs, tailleurs de pierre, etc.), ils souhaitent même susciter des vocations. « Notre secteur L’enquête sera « longue et complexe » De la charpente de Notre-Dame, il ne reste que des cendres. C’est de là que semble avoir démarré le feu, a expliqué le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz, mardi. « Rien, en l’état, ne va dans le sens d’un acte volontaire », a-t-il souligné. Mais l’enquête ouverte pour destruction involontaire par incendie et confiée à la police judiciaire parisienne s’annonce « longue et complexe », selon une source policière. Des images à décortiquer L’édifice était encore en flammes quand les limiers de la brigade criminelle ont commencé à identifier les ouvriers qui travaillaient dessus et à recueillir leurs témoignages (le site était en travaux depuis l’été). Près de la moitié des enquêteurs de la « crim » sont mobilisés. Une nouvelle salve d’auditions était prévue mardi. « L’objectif est de comprendre ce qu’il s’est passé et d’établir d’éventuelles responsabilités ou manquements », indique à 20 Minutes une source proche du dossier. Les enquêteurs vont aussi décortiquer les images de vidéosurveillance ainsi que les vidéos prises par les particuliers. Elles peuvent leur donner de précieuses informations sur le départ du feu. Selon Rémy Heitz, il y a eu « une première F. Mori/APC. Petit Tesson/Pool AFP Rénovation à l’identique ? Les deux beffrois et les tours ont survécu à l’incendie, pas la flèche et la charpente en bois. La décision de reconstruire cette dernière à l’identique se posera. Sur Europe 1, l’historien Patrick Demouy a rappelé que, après sa destruction durant la Première Guerre mondiale, la charpente de la cathédrale de Reims avait été reconstruite en béton. manque de jeunes et d’engouement pour ces métiers », a déploré Frédéric Létoffé. Côté financement du projet, la FFB se montre plutôt optimiste  : « Il y a un fort élan de solidarité, de la part de certaines grosses entreprises, notamment. » Mardi, à 18h, les dons promis par le secteur privé dépassaient les 700 millions d’euros, sans compter plusieurs engagements en nature. Et si une estimation précise est impossible à l’heure actuelle, elle devrait compter sans « aucun doute » « plusieurs centaines de millions d’euros ». Clio Weickert alerte à 18 h 20, suivie d’une procédure de levée de doute ». C’est à 18 h 43 que le feu a été « constaté au niveau de la charpente ». Dès qu’ils le pourront, les enquêteurs entreront dans la cathédrale pour procéder aux premières constatations. Ils seront épaulés par les pompiers des équipes « recherche des causes et circonstances d’incendie », les agents de l’identité judiciaire et ceux du laboratoire central de la préfecture de police. Ces derniers effectueront des prélèvements pour tenter de déterminer l’origine de l’incendie et son mode de développement. Thibaut Chevillard ##JEV#198-261-https://bit.ly/2PgzOk6##JEV# un débriefing des pompiers.
- I Chats  : Getty Imajes - Photo  : 0 Ronan Marot fl I F 1t d ag e ? e dr 0 0 40 e eet 00)00 ee#900. 00 00 ef 0000,140. 0- 00,10004044 0 000,4 ».401," 0000fome 400,0 000, 01-00..4,410040c me,10.4ri ee 00 044 edoPifdre',-pw #000.t9,1 i'le'le.. ti



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :