20 Minutes France n°3409 11 avr 2019
20 Minutes France n°3409 11 avr 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3409 de 11 avr 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 6 Mo

  • Dans ce numéro : l'appel à la dignité d'un robot mal capté par les humains.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
ActuAlité Le trou noir au grand jour Astronomie Des chercheurs ont révélé la véritable image de cet objet céleste. Une première historique Un rond sombre au milieu d’un disque flamboyant. Mercredi, pour la première fois de l’histoire de l’astronomie, une équipe de scientifiques a révélé la véritable image d’un trou noir (lire l’encadré). Celui niché au cœur de la galaxie M87, située à environ 50 millions d’années-lumière de la Terre. La prouesse est à mettre au crédit du projet international Event Horizon Telescope (EHT). Einstein avait raison Il a consisté, en avril 2017, à synchroniser parfaitement huit radiotélescopes répartis autour du globe de manière à en faire un télescope virtuel. Celui-ci a ensuite été braqué sur le fameux trou noir, plus précisément son disque d’accrétion, c’est-à-dire la matière – du gaz extrêmement chaud et composé de restes d’étoiles déchiquetées – qui entoure le trou noir. Tant qu’elle n’a pas été avalée, cette matière est observable. C’est ce disque flamboyant European Southern Astronomy/AFP cette image d’un trou noir est le résultat d’un projet international. que l’on aperçoit sur la photo et qui permet, par contraste, d’observer le trou noir. Une « vraie prouesse technologique », s’enthousiasme l’astrophysicien Alain Riazuelo, de l’Institut d’astrophysique de Paris. Elle équivaut en effet à « montrer depuis la Terre l’empreinte des pas de Neil Armstrong sur la Lune ». Mais elle permet aussi de confirmer la « Un champ gravitationnel tel qu’on ne peut y échapper » Un trou noir est « une région de l’espace dont le champ gravitationnel est tel que vous ne pouvez pas y échapper, décrit Alain Riazuel. Par exemple, pour quitter la Terre afin d’aller sur la Lune, il faut atteindre une vitesse de 11,2 km par seconde. A la surface d’un trou noir, la vitesse qu’il faudrait atteindre pour lui échapper serait supérieure à 300 000 km par seconde, soit la vitesse de la lumière. Or, si même la lumière ne peut s’échapper, rien d’autre ne peut le faire. » Le tout donne un objet céleste d’une masse extrêmement importante dans un volume très petit. Et par définition invisible, puisque rien ne peut s’en échapper. la grotte de callao, aux Philippines. A. Salvadore Nujares-F. Detroit/AFP théorie de la relativité générale d’Albert Einstein, à laquelle lui-même « avait du mal à croire complètement », rappelle Nathalie Deruelle, du laboratoire Astroparticule et cosmologie. Formulée en 1915, cette théorie démontrait pour la première fois qu’une étoile peut, dans certaines situations, se contracter sur elle-même jusqu’à former un objet dont plus rien, ni la matière ni la lumière, ne peut en sortir. « L’existence des trous noirs était tout de même un fait avéré au sein de la communauté scientifique depuis la première détection des ondes gravitationnelles prédites par Albert Einstein, en 2015 », précise Alain Riazuelo. Cette confirmation faite, de nombreux autres défis attendent les astronomes. Comme celui de voir comment ces trous noirs interagissent avec leur environnement. Fabrice Pouliquen L’espèce humaine s’agrandit Découverte Dans la famille humaine, je voudrais le petit dernier. Des chercheurs ont annoncé mercredi avoir découvert une nouvelle espèce humaine aux caractères morphologiques singuliers, qui vivait sur l’île de Luçon, aux Philippines, il y a plus de cinquante mille ans. L’analyse de treize restes fossiles (dents, phalanges de pied et de main, fragments de fémur) trouvés dans la grotte de Callao, et appartenant à au moins trois individus, dont un enfant, a conduit ces scientifiques à considérer qu’il s’agissait d’une nouvelle espèce, qu’ils ont nommée Homo luzonensis. Elle présente à la fois « des éléments ou caractères très primitifs ressemblant à ceux des Australopithèques et d’autres, modernes, proches de ceux des Homo sapiens », explique Florent Détroit, paléoanthropologue au musée de l’Homme à Paris et principal auteur de l’étude parue dans la revue Nature. Cela en fait une espèce « mosaïque ». Homo luzonensis, qui n’est pas un ancêtre direct de l’homme moderne, serait une espèce voisine, contemporaine d’Homo sapiens, mais avec un certain nombre de caractères primitifs. Il « était probablement petit si on en juge par la taille de ses dents », mais « ce n’est pas un argument suffisant » pour l’affirmer, indique le chercheur. 6 Jeudi 11 avril 2019 Bagdad en soustraitant pour les procès ? Djihadisme La question du retour dans leurs pays d’origine d’un millier de djihadistes actuellement aux mains des forces kurdes de Syrie est très sensible pour les opinions publiques. Paris, par exemple, n’a pas mis en œuvre jusqu’ici le plan de rapatriement des djihadistes français de Syrie et de leurs familles, révélé par la presse et que le gouvernement a présenté comme une « hypothèse » de travail. Bagdad a ainsi proposé une autre « option », a indiqué à l’AFP un responsable gouvernemental sous le couvert de l’anonymat  : juger en Irak ces étrangers « en échange de deux milliards de dollars », soit environ 1,8 milliard d’euros. Bagdad se réserve le droit de réclamer ensuite « plus d’argent pour couvrir les frais engendrés par leur détention », ajoute-t-il. L’option irakienne se heurte toutefois à la question de la peine de mort, refusée par l’Union européenne, dont des dizaines de ressortissants sont actuellement détenus par les Kurdes de Syrie, pointe une autre source gouvernementale. Contactée, la coalition n’a pas répondu aux sollicitations de l’AFP. La justice européenne consacre le droit à la filiation en cas de GPA. Une première. Dans un avis consultatif, la Cour européenne des droits de l’homme a consacré mercredi, dans un cas français emblématique, le droit à la filiation entre « la mère d’intention » et les enfants nés à l’étranger d’une gestation pour autrui (GPA). La présidentielle algérienne fixée au 4 juillet. Le président algérien par intérim, Abdelkader Bensalah, a signé un décret selon lequel l’élection présidentielle aura lieu le 4 juillet, a annoncé mercredi la présidence, selon l’agence officielle APS. « Benny » s’incline face à « Bibi ». Mercredi soir, Benjamin « Benny » Gantz (centre droit), l’adversaire du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou (droite), aux législatives israéliennes, a reconnu sa défaite. « Bibi » est donc sur la voie d’un cinquième mandat. Un nouveau coup d’éclat, qui pourrait être terni par des ennuis judiciaires liés à une affaire de corruption.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :