20 Minutes France n°3404ES2 3 avr 2019
20 Minutes France n°3404ES2 3 avr 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3404ES2 de 3 avr 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 10

  • Taille du fichier PDF : 1,5 Mo

  • Dans ce numéro : à court de confiance.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
CINÉMA En un éclair, Shazam revient Comics Rival de Superman, le superhéros a longtemps été oublié Qui connaissait Shazam avant l’adaptation cinématographique de ses aventures ? En dépit de sa quasi-invulnérabilté, ce colosse a longtemps – et même trèèès longtemps – fait figure de second couteau dans l’univers superhéroïque. La faute à ses origines, que 20 Minutes vous détaille. En 1938, alors que les premiers numéros de « Superman » cartonnent, l’éditeur Fawcett Comics décide de créer son propre superhéros. Il confie le projet au scénariste Bill Parker et au dessinateurC.C. Baker qui s’inspirent très fortement des aventures de l’homme d’acier. Le personnage vole, est invincible et doué d’une force surhumaine, se déplace à une vitesse pas croyable, a une peau qui arrête les projectiles… Le titre détient toujours le record de ventes annuelles d’un comics. Brièvement nommé Captain Thunder, puis Captain Marvel, celui qu’on nomme désormais Shazam apparaît lorsque Billy Batson, un orphelin d’une quinzaine d’années, prononce le mot « Shazam », acronyme formé à partir des initiales de dieux ou demi-dieux qui lui confèrent leurs pouvoirs (la sagesse de Salomon, la force d’Hercule, la vigueur d’Atlas, la puissance – et la foudre – de Zeus, le courage d’Achille et la vitesse de Mercure). L’acteur donne du charisme à Sivana. A. Ross/DC Comics/Urban Comics Warner Bros/Steven Wilke/DC Comics ##JEV#198-188-https://www.dailymotion.com/video/x7568h2##JEV# ##JEV#118-85-https://bit.ly/2UaPJG9##JEV# Fortement inspiré du héros de DC Comics, Shazam a un succès fulgurant. Le titre rencontre un succès fou (il détient d’ailleurs toujours le record de ventes annuelles d’un comics), mais cesse de paraître en 1953. DC Comics, qui ne goûte guère les ressemblances entre son Superman et Captain Marvel, attaque les éditions Fawcett Comics, lesquelles font faillite puis cèdent, en 1967, le nom de Captain Marvel à Marvel Comics puis les droits de la série à DC Comics – qui la rebaptise « Shazam » – en 1972. Mais comme le titre est longtemps resté inexploité du fait de longues procédures juridiques, il n’a pas participé à l’évolution superhéroïque impulsée par Alan Moore et ses « Watchmen » ou Frank Miller et sa réinterprétation de Batman vers la fin des années 1980. Résultat  : la série s’adresse toujours à un public très familial – Shazam est d’ailleurs parfois accompagné de sa petite « Marvel family » – et conserve un ton bon enfant. Si ça lui vaut d’être plusieurs fois adaptée en séries animées jeunesse, ça lui colle aussi un cachet un peu ringard. Un des ennemis historiques de Shazam est Black Adam. Tout de noir vêtu, ce super méchant aussi puissant que le superhéros est récemment devenu, sous la plume de Geoff Johns et les pinceaux de Gary Frank, un peu moins caricatural, révélant un passé trouble… Ce qui augure peut-être de la volonté de DC Comics d’apporter davantage de maturité à un titre souvent manichéen. Olivier Mimran Mark Strong en puissant méchant A la tête d’une horde de monstres, Mark Strong veut détruire le monde. Vu notamment dans la saga « Kingsman », l’acteur interprète le docteur Thaddeus Sivana dans Shazam ! « David Sandberg a tenu à ce qu’il soit particulièrement mis en avant, explique Mark Strong à 20 Minutes. A héros exceptionnel, méchant hors du commun. » Le film s’ouvre sur l’enfance du futur « vilain ». Il aurait pu être le héros s’il avait fait de bons choix. « Sivana et Shazam sont deux gamins à l’enfance désastreuse qui ont choisi chacun un côté différent de la loi, précise Mark Strong. Cet aspect du personnage ne le rend pas excusable, mais j’espère que cela lui donne un côté attachant. » L’acteur apporte un charisme étonnant au redoutable Sivana. Ce qui ne l’empêche pas d’avoir une dimension comique, comme c’est aussi le cas pour Shazam. « Il est si haineux qu’il ne se rend pas compte qu’il est parfois ridicule à force d’agir comme un enfant capricieux. » Mark Strong est confiant quant au retour de son personnage. « Si Shazamentame une longue saga, je me verrais bien revenir lui faire des misères. La séquence post-générique du film me donne d’ailleurs bon espoir à ce sujet. » Caroline Vié 8 Mercredi 3 avril 2019 « Mon inconnue » mérite d’être connue Romance Quand un auteur prétentieux (François Civil, récompensé à l’Alpe d’Huez pour ce rôle) se montre trop odieux avec son épouse (Joséphine Japy), elle disparaît de sa vie. Il se réveille un matin et elle n’est plus dans leur lit. Et pour cause  : c’est elle qui a réussi à sa place et même, elle ne l’a jamais rencontré. Impossible de ne pas penser à Un jour sans fin (1993) en découvrant Mon inconnue. Comme dans le film de Harold Ramis, le personnage joué par François Civil vit une réalité alternative qu’il peine à appréhender. Hugo Gélin embrasse cette référence avec enthousiasme. « J’aime l’idée d’ancrer le fantastique dans la réalité », explique le réalisateur. Hormi son point de départ surnaturel, Mon inconnue demeure très réaliste. Le héros désire reconquérir son aimée. Non seulement c’est une musicienne célèbre, mais elle a un autre homme dans sa vie. « Trop de romance aurait été gnangnan », insiste Hugo Gélin. L’alchimie indéniable entre les deux acteurs est un atout de plus pour Mon inconnue, qui mérite de ne pas le rester.C.V. Le Rewind. Retrouvez la chronique vidéo décalée qui revient sur les faits insolites du jour. Aujourd’hui  : des touristes voient un glacier s’effondrer. Un hommage à Agnès Varda. A la Cinémathèque française, environ 650 personnes, professionnels du cinéma et famille de la cinéaste, se sont réunies pour rendre hommage à Agnès Varda. La réalisatrice de la nouvelle vague est décédée vendredi. Quand « Star Wars » rencontre « Game of Thrones ». George Lucas s’est rendu sur le tournage de la série de HBO. Il s’est entretenu avec David Benioff et Dan Weiss, scénaristes de « Game of Thrones », que Disney a recrutés pour une nouvelle trilogie « Star Wars », sur laquelle on ne sait encore rien.
Votre soirée télé aime « Bleeder », l’un des films coup-de-poing de Nicolas Winding Refn, sur Arte (23 h 20) 21 h Série GREY’S ANATOMY Avec Ellen Pompeo. « La fin d’un monde ». Catherine est à Los Angeles pour préparer l’inauguration de sa fondation. Elle fait appel à Meredith et Koracick pour une consultation ultraconfidentielle. 21 h 55 GREY'S ANATOMY « Autant emporte le vent ». 20 h 55 LE LIEU DU CRIME Drame. 1986. France. D’André Téchiné, avec Catherine Deneuve. 22 h 30 ANDRÉ TÉCHINÉ, CINÉASTE INSOUMIS 21 h Téléfilm LA DISPARITION Avec Thierry Godard, Géraldine Pailhas. C’est l’histoire d’une femme, Betty, qui disparaît, un dimanche matin. L'événement laisse des traces aussi énigmatiques que mystérieuses. 22 h 45 ÇA NE SORTIRA PAS D’ICI ! Présenté par Michel Cymes. 21 h ENQUÊTE SOUS HAUTE TENSION « Braquages, homicides, accidents  : les gendarmes de Guyane en action ». 23 h ENQUÊTE SOUS HAUTE TENSION 21 h Magazine DES RACINES & DES AILES « Passion patrimoine  : du Poitou aux îles des Charentes ». Charente-Maritime, Vienne, Nouvelle-Aquitaine, Deux- Sèvres… Autant de belles découvertes. 23 h 10 SOIR 3 Information. Présenté par Francis Letellier. 21 h ENQUÊTES CRIMINELLES Présenté par Nathalie Renoux. Deux reportages. 23 h 10 ENQUÊTES CRIMINELLES 21 h Film GAME NIGHT Comédie. 2018. Etats-Unis. De John Francis Daley, Jonathan Goldstein, avec Billy Magnussen, Sharon Horgan. Max et Annie animent un jeu une nuit par semaine, pour pimenter leur vie de couple. 22 h 40 BASQUIAT VISITE PRIVÉE Fiction biographique autour de cet artiste d’exception. 21 h BURGER QUIZ Jeu. 21 h 45 BURGER QUIZ 22 h 35 BURGER QUIZ 23 h 30 52 MINUTES DE MODE BY LOÏC PRIGENT Documentaire. 20 h 50 Magazine LA GRANDE LIBRAIRIE Présenté par François Busnel. Les invités  : J.-C. Rufin pour Les Sept Mariages d’Edgar et Ludmilla, Guillaume Musso pour La Vie secrète des écrivains. 22 h 25 C DANS L’AIR Magazine. Présenté par Caroline Roux. 21 h CAMPING PARADIS De Sylvie Aymé, avec Laurent Ournac. « Lorsque l’enfant paraît ». 22 h 45 CAMPING PARADIS « Baignade interdite ». 9 Mercredi 3 avril 2019 21 h Jeu TOP CHEF Pour le plus grand concours de cuisine réservé aux professionnels, six candidats sont encore en lice. Cette 9 e semaine marque le retour de l’épreuve culte de l’émission  : la guerre des restos. 23 h 25 TOP CHEF  : CUISINEZ COMME UN GRAND CHEF « La cuisine du monde ». 21 h UNFORGETTABLE De Niels Arden Oplev, avec Poppy Montgomery. « La mémoire dans la peau ». 21 h 55 UNFORGETTABLE « Souvenirs d'enfants ».

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :