20 Minutes France n°3401 27 mar 2019
20 Minutes France n°3401 27 mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3401 de 27 mar 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 3,0 Mo

  • Dans ce numéro : Burton apprivoise un classique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
CINÉMA « Je ne sais faire que du Burton » Adaptation Le réalisateur américain a collaboré avec Disney pour moderniser le dessin animé de 1941 « Dumbo » Après Alice au Pays des merveilles, Tim Burton revient chez Disney, une compagnie où il a fait ses premières armes au début des années 1980, pour livrer une version très personnelle de Dumbo. Le réalisateur a apporté de nombreuses modifications aux aventures de l’éléphanteau aux grandes oreilles et s’est confié à 20 Minutes sur les raisons de ces changements. Etait-ce pour apporter votre touche que vous avez tant changé l’histoire de Dumbo ? Beaucoup d’éléments du Dumbo de 1941 ne passent plus en 2019. Il a donc fallu s’adapter. L’équipe de Disney et moi savions que nous étions sur la même longueur d’onde dans ce domaine. J’avais un énorme respect pour le dessin animé, l’un des plus étranges que Disney a jamais produits. Les 6 JOURS du 16 mars au 7 avril Jusqu'à -50% LE BHV MARAIS bbv.fr O 0 WIllr Quelles étaient les choses les plus gênantes ? Le rapport aux animaux de cirque a changé depuis les années 1940. Il y a des choses que nous ne pouvons plus et ne voulons plus accepter. Montrer des éléphants heureux de participer « J’étais un gamin étrange et solitaire que le dessin et l’écriture ont sauvé. » à des numéros était impossible. Faire boire de l’alcool à Dumbo, même accidentellement, était aussi impensable. Cela a-t-il été compliqué pour vous ? Ces changements correspondaient à mes propres idées, car le cirque me mettait LE STYLE COMME STYLE DE VIEr.eirame. partirnaln Macy NA:M.4,11NëoYrsoûPQ2-eélf -,11:1% VUE A. Harvey/REX/Shutterstock/Sipa ##JEV#171-54-https://bit.ly/2HGTVqA##JEV# mal à l’aise quand j’étais enfant, et je détestais y voir des animaux captifs. J’étais terrifié par les clowns ! J’ai donc décidé d’insister plutôt sur le côté romantique du cirque. Le fait que cela permette à des gens peinant à trouver leur place dans la société de se constituer une famille de substitution. Etes-vous conscient du fait qu’on reconnaît votre patte dans le film ? Evidemment. Les gens savent ce qui les attend quand ils m’engagent. Je ne sais faire que du Tim Burton. Je ne peux pas plus changer de style que Dumbo n’a la possibilité de couper ses oreilles. Les gens de Disney m’ont choisi parce que je connais bien 8 Mercredi 27 mars 2019 Le cinéaste a imposé ses idées pour cette nouvelle version de « Dumbo ». leurs films et qu’ils sont persuadés que je les aime assez pour ne pas les trahir. Etes-vous Dumbo ? Comme lui, je suis bizarre. Enfant, les gens me regardaient de travers, car je n’arrivais pas à m’intégrer. J’étais un gamin étrange et solitaire que le dessin et l’écriture ont sauvé. La création m’a permis d’apprendre à voler et je ne suis plus jamais redescendu sur terre depuis que j’ai trouvé mes ailes. Retravaillerez-vous avec Disney ? Je viens d’accoucher d’un enfant à grandes oreilles. Il est beaucoup trop tôt pour que je pense à une nouvelle grossesse, ou qui sera l’autre parent. Propos recueillis par Caroline Vié L’éléphanteau prend de la hauteur Sous la patte du créateur de Beetlejuice, le jeune éléphant du dessin animé en 2D prend une nouvelle dimension. Car Tim Burton apporte à Dumbo la force de son univers visuel et la délicatesse de sa sensibilité décalée. Tout en respectant l’esprit et de nombreux détails de la version de 1941, le réalisateur prend de grandes libertés. L’histoire d’origine est évacuée en vingt petites minutes, le temps que Dumbo apprenne à voler. Le contrat avec Disney est respecté. Tim Burton peut déployer ses ailes. Tout en délicatesse Adaptation « live » oblige, les animaux, en dehors des éléphants en images de synthèse, ont été remplacés par des êtres de chair et d’os, et pas seulement des clowns comme dans le dessin animé. Exit Timothée la souris, place à la famille Ferrier. C’est elle qui donnera à Dumbo le courage de voler. Certes, l’affreux public du cirque se moque toujours de l’éléphanteau, mais celui-ci parvient vite à trouver des soutiens auprès des humains. La différence et son acceptation, thème originel du dessin animé de 1941 et qu’on retrouve ici à une plus large échelle, est Disney un thème qui a déjà marqué la plupart des films de Tim Burton, d’Edward aux mains d’argent à Miss Peregrine et les enfants particuliers. A sa façon, tout en délicatesse, le cinéaste montre qu’il a du cœur, comme Bong Joon-ho avant lui avec Okja, une histoire de cochon transgénique apte à nous rendre tous végans et dont ce Dumbo pourrait être un lointain cousin. Stéphane Leblanc Le personnage de Dumbo a été recréé en images de synthèse.
Cinéma La thérapie du malheur Drame Dans « Boy Erased », inspiré d’une histoire vraie, Joel Edgerton évoque les centres de reconversion sexuelle américains Le film Boy Erased s’inspire de l’histoire vraie de l’écrivain américain Garrard Conley, publiée en France aux éditions Autrement. En 2004, alors adolescent, élevé dans un milieu baptiste ultra-orthodoxe, il a subi une thérapie de conversion censée « soigner » son homosexualité. Il se décrit aujourd’hui comme un « survivant ». Lucas Hedges incarne ce fils d’un pasteur rigoriste et d’une femme au foyer, interprétés par Russell Crowe et Nicole Kidman. « Sensibiliser le public » Boy Erased s’adresse davantage aux parents qu’aux enfants dont ils n’acceptent pas l’homosexualité. « Il n’était pas question de diaboliser qui que ce soit, », insiste Joel Edgerton. Son ambition consiste surtout « à sensibiliser le public aux effets néfastes d’une thérapie de conversion toujours pratiquée 7. ET SI VOUS LAISSIEZ LA MAGIE ENTRER CHEZ VOUS cie4\'LES ANIMAUX FANMTIQUES LE S CRIMES DE LEFI.xerd/klif 11 aujourd’hui », précise-t-il. Des stars n’ont pas hésité à s’impliquer pour raconter cette histoire. Russell Crowe est un mur de réprobation en homme d’Eglise raidi dans sa foi. Nicole Kidman rend sensible le déchirement entre ses convictions religieuses et l’amour qui la pousse à soutenir son fils. Parmi les « patients », on reconnaît aussi Xavier Dolan, à contre-emploi en jeune homme mutique. Un carton à la fin du film annonce que 700 000 personnes ont subi ce type de thérapie aux Etats-Unis. « J’espère que notre message sera entendu par des parents en proie à ce genre de questionnement et de tourment face à leurs enfants, explique Joel Edgerton. L’orientation sexuelle ne peut pas être changée ou « guérie » mais, heureusement, on peut apprendre à l’accepter. » Caroline Vié FIL41 + INDFLWAILD #ANIMAUXFANTASTIQVES WIZARDINGWORLD.WARNERBROS.FR ‘1 72019 Wagner &os. Enteenment Inc. Tous des nIsevbs.WAFUNG WINLD. st mus Ys pesonrt.romsmImmDDusrt da menins dfpos{es de OWamer Bms.Enteinme Inc.WbanlIng Worli.PutehYlg lightselIC Universal Pictures International France 9 Mercredi 27 mars 2019 Lucas Hedges incarne un adolescent appelé à « soigner » son homosexualité.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :