20 Minutes France n°3400 25 mar 2019
20 Minutes France n°3400 25 mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3400 de 25 mar 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : le joli tour de PNL.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Grand Paris Issy-les-Moulineaux espère un nouveau maire, et du vert Municipales « 20 minutes » a recueilli les attentes des habitants de cette ville des Hauts-de-Seine Sur le marché d’Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), à un an des municipales, un nom revient sans cesse, celui d’André Santini. Le maire UDI, qui s’est emparé de la ville il y a trenteneuf ans, sera-t-il candidat à sa succession ? Rien n’ayant filtré jusqu’à présent, les Isséens s’interrogent sur son bilan, mais ne manquent pas d’aborder d’autres sujets. V André Santini. « Il est temps qu’il prenne sa retraite », lance Claude. « André Santini a été un grand maire, reconnaît l’opposant Jean-Marc Szmaragd, conseiller municipal membre du groupe D’Issy demain. Il faut maintenant préparer le futur, donner à la ville une nouvelle impulsion, Les 6JOURS Des prixqu’on s’arrache du 16 marsau7avril ! -50% sur une sélection Maison, Mode et Brico bhv.fr 0 O e` R. Meigneux/Sipa Des Isséens déplorent le manque de parcs et jardins dans leur ville. ouvrir une nouvelle séquence pour les quarante ans à venir. Il faudra privilégier la qualité de vie et le bien-être de nos concitoyens et de tous ceux qui travaillent sur le territoire de la ville. » V Logements. « Beaucoup d’immeubles ont été rénovés avec, dans le même temps, une chasse aux marchands de sommeil », se réjouit Claude. Les nouveaux immeubles de logements affichent des prix autour de 10 000 € par m². Certains prônent davantage de mixité dans le parc immobilier. V Commerces. Selon Jean-Marc Szmaragd, « la commune souffre d’un manque de commerces de proximité. Il y a aujourd’hui pas moins de quatre commerces vides dans un périmètre de 100 m autour du métro Mairie-d’Issy. La qualité trouvée sur les marchés d’approvisionnement ne répond que partiellement aux souhaits des habitants. » V Espaces verts. « J’aimerais qu’il y ait un peu moins de bureaux et plus d’espaces verts. Il y a trop de béton, ici », affirme Sophie. La population de la ville dépassera prochainement les 70 000 habitants, plus les dizaines de milliers de personnes qui viennent y travailler dans ses nombreuses entreprises. « Le moment n’est-il pas venu de ralentir la densification, de redonner de l’oxygène à la population pour qu’elle profite encore mieux des atouts et des services de la ville ? », questionne Jean-Marc Szmaragd. Marie de Fournas et Romain Lescurieux LE BHV MARAIS LE STYLE COMME STYLE DE VIE 2 Lundi 25 mars 2019nnC U secondes MascaranoirMAC Bold &Bad Lash,8g24 € -30% 16,80 € SacHanaSEE BY CHLOÉcuir 535 € -30% 374,50 € Baskets ADIDAS tige suède et mesh, semelle caoutchouc140 € -40% 84 € ParkaGALERIESLAFAYETTE xLAETITIAIVANEZcoton 79,99 € -40% 47,99 € F. Mori/AP/Sipa Grosse frayeur à Disneyland Paris. Un mouvement de foule provoquant quelques blessés légers s’est produit samedi soir dans le parc d’attractions Disneyland Paris après une détonation que certains ont prise pour celle d’un attentat. Une source proche de l’enquête a expliqué que le bruit entendu était « probablement dû à un ascenseur ou un escalator ». Conformément à son protocole de sécurité, le parc situé en Seine-et-Marne a confiné ses visiteurs le temps de lever les doutes. L’aide-soignant qui avait violenté une nonagénaire condamné. Il avait été filmé en train de frapper et d’insulter une dame de 98 ans dans sa chambre d’Ehpad à Arcueil (Val-de-Marne). Un aide-soignant a été condamné vendredi à cinq ans de prison. Il a été maintenu en détention à l’issue de son procès. RCS PARIS 572 232 650 - www.madame.cloud
Grand Paris Frasques autour d’une fresque Street art Les peintures réalisées dans le 13 e sur le thème des « gilets jaunes » ont été effacées. Pour leurs auteurs, il s’agit de censure « Censure » pour les graffeurs, images violentes pour la mairie du 13 e et message anti-police pour la préfecture. Mercredi, des agents municipaux ont recouvert d’une couche de peinture grise une fresque de 100 m de long se trouvant sur les murs du pont Kellermannet de la rue de la Poternedes-Peupliers, à Paris. Les peintures, toutes sur le thème des « gilets jaunes », avaient été réalisées le 24 février par une trentaine de street artists, sous l’impulsion du mouvement Black Lines. L’une était le portrait de Jérôme Rodrigues, qui affirme avoir perdu l’usage de son œil à cause d’un tir de LBD reçu le 26 janvier au cours d’une manifestation des « gilets jaunes ». Pourtant, une autorisation, que 20 Minutes a pu consulter, avait été délivrée par la mairie d’arrondissement à Wilfried D. afin de réaliser Anne Hidalgo déjà bien placée Municipales Fin de l’annus horribilis d’Anne Hidalgo ? D’après un sondage Ifop-Fiducial pour Le JDD, publié dimanche, à un an des municipales, la maire (PS) de Paris ressortirait en tête du premier tour, dans toutes les hypothèses. Plusieurs têtes de liste ont été testées. Par exemple, dans l’hypothèse d’une liste LREM conduite par Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement recueillerait 22%, deux points derrière l’actuelle édile (24%). Pour le président du groupe socialiste au Conseil de Paris, Rémi Féraud, ce « rétablissement progressif d’Anne Hidalgo » correspondrait au retour des Vélib’et à la concrétisation de plusieurs promesses de campagne, jusqu’alors en chantier. Le sénateur reconnaît toutefois que, vu le mode de scrutin par III F-D avec L ICI vous minutes www.20minutes.fr/paris www.facebook.com/20MinutesParis twitter.com/20minutesparis www.instagram.com/20minutesparis cette fresque. « Et ils [en] connaissaient le thème », assure Black Lines. « Nous avions précisé qu’aucune représentation choquante ne serait tolérée, ce qui n’a pas été respecté, rétorque la mairie, contactée par 20 Minutes, qui assure par ailleurs avoir reçu plusieurs plaintes de riverains. Il y avait quand même un dessin où l’on voyait un enfant avec une grenade sur la tempe. » « Liberté d’expression » La mairie d’arrondissement précise avoir dans un premier temps demandé à Wilfried D. de « remanier » les « passages violents » de la fresque. « Il s’y est engagé, mais n’y a pas remédié, assure-t-elle. Entre-temps, nous avons reçu de la préfecture de police une injonction d’effacement de la fresque, car celle-ci portait atteinte à l’image des forces de l’ordre. » Si l’injonction ne arrondissements, un sondage parisien n’offre qu’une « vision partielle du paysage ». Un paysage marqué, selon lui, par « l’atomisation et la dispersion des oppositions ». Rémi Féraud note que Benjamin Griveaux perd une dizaine de points en un an. Surtout, il pense que le score LR est « minoré » par le sondage  : « La tête de liste n’est pas connue et je pense qu’il ne prend pas en compte la bonne implantation des maires de droite dans leurs arrondissements. » Des endroits où la gauche n’a pas grand-chose à gagner. Et maintenant ? Anne Hidalgo n’est pas officiellement candidate. « Personne ne doute qu’elle le sera, mais, là, elle va pouvoir rester pleinement maire pendant encore un moment », estime Rémi Féraud. Rachel Garrat-Valcarcel Tous les jours, suivez l’actualité de votre région et participez ! paris@20minutes.fr fr.linkedin.com/company/20-minutes www.pinterest.fr/20minutes vingt.minutes sur Snapchat Et retrouvez vos infos locales sur WhatsAppBlack Lines Peinte le 24 février, la fresque géante a été recouverte mercredi. venait donc pas d’elle, elle aurait toutefois pu s’y opposer. C’est ce qu’avait fait le maire de Grenoble en juin 2016, à qui la préfecture avait demandé d’effacer une œuvre anti-police. L’édile avait alors évoqué « la liberté d’expression » et dénoncé une volonté de « censure ». La mairie du 13 e a fait le choix d’effacer en entier cette fresque, dont les dessins plus pacifiques, car « cela aurait été bizarre de n’effacer que des petits bouts par-ci par-là », se défend-elle. Pour les street artists, il s’agit tout simplement de censure. « Les artistes sont l’un des baromètres de notre société, la liberté d’expression est un La météo à Paris AUJOURD’HUI ET EN FRANCE 1 1Q 12 10 11 15 g 10 10 10 12 15 17 17 15 le 1.9harny meteo DEMAIN mélée% op 11% « 11- PféViS ions ultra détaillées sur TV-WEB-APPLIS s Ir` G Fu. LACIIAINDAVECI.CONI 3 Lundi 25 mars 2019 matin après-midi matin après-midi 4 °C 11 °C droit fondamental, rappelle le graffeur Lask, cofondateur de Black Lines. Aujourd’hui, ces censures que nos fresques subissent démontrent que rien n’est acquis ! » « Plus de cinquante de nos œuvres ont été détruites en deux mois, aujourd’hui pour ce motif, hier pour un autre, complète Itvan K, autre cofondateur de Black Lines. Parmi les artistes présents, certains exposent en galeries, d’autres à l’international. Ce pas à nouveau franchi contre les libertés est juste révoltant. On ne censure pas l’art sans réveiller des pages sombres de l’histoire. » Marie de Fournas 5 °C 11 °C Le Nord tape la bise, le Sud envoie le mistral Le ciel est variable dans le quart nord-est, avec quelques averses de la Lorraine au Jura. La bise rafraîchit le fond de l’air. Le soleil persiste près de la Méditerranée, où le mistral souffle de plus en plus fort.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :