20 Minutes France n°3399 22 mar 2019
20 Minutes France n°3399 22 mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3399 de 22 mar 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : une haine sans limites.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Actualité Les néonazis en ligne directe Réseaux sociaux La propagande suprémaciste apparaît plus accessible que celle des djihadistes Les chiffres publiés le 19 mars par Facebook donnent le tournis. Dans les premières vingt-quatre heures suivant l’attentat islamophobe de Christchurch (Nouvelle-Zélande), vendredi, le réseau social a supprimé environ « 1,5 million de vidéos de l’attaque dans le monde ». Si les réseaux sociaux semblent avoir pris la mesure de la propagande terroriste islamiste présente sur leurs sites depuis 2015, la place accordée aux propos, vidéos, images et comptes racistes, xénophobes, islamophobes ou suprémacistes blancs est troublante. Le droit américain en cause « Les plateformes se sont fait les dents sur la propagande en ligne de Daesh, analyse Tristan Mendès France, enseignant au Celsa et spécialiste des nouveaux usages numériques. Mais, alors que cette propagande islamiste radicale s’est peu à peu asséchée, une autre idéologie extrémiste, xénophobe et suprémaciste blanche a, elle, gagné en attractivité. » Et le succès de cette idéologie a su s’appuyer sur le droit américain. « La majorité de ces entreprises sont basées aux Etats-Unis, et donc soumises à la juridiction américaine, note Karim Amellal, enseignant à Sciences po et coauteur du rapport sur les contenus haineux en ligne remis en septembre au Premier ministre. Or, aux Etats-Unis, le 1er amendement de la Constitution sur la liberté d’expression La ministre des Affaires européennes, Nathalie Loiseau. Getty Images J. Witt/Sipa Les réseaux sont accusés de complaisance à l’égard des contenus racistes. permet à une frange très radicale, néonazie et suprémaciste blanche de prospérer et de s’exprimer librement sans tomber sous le coup de la loi. » Les contenus djihadistes et pro-Daesh ne relèvent pas de la liberté d’expression américaine et peuvent donc légalement être supprimés et réprimés. « Le discours qui a aujourd’hui une certaine popularité dans de nombreux pays est un discours populiste, souvent perméable au suprémacisme blanc, estime Tristan Mendès France. Je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de personnalités publiques susceptibles de soutenir Daesh. En revanche, certaines personnalités peuvent avoir un regard conciliant envers le suprémacisme blanc, notamment aux Etats- Unis. » Sur Twitter, David Duke, figure de l’extrême droite américaine, ancien leader du Ku Klux Klan et supporter de Donald Trump, est aujourd’hui encore très actif. La branche française du site a, elle, pris la décision en février de suspendre le compte Twitter de l’hebdomadaire d’extrême droite Rivarol après de nombreux signalements de propos antisémites et racistes. Les mouvements suprémacistes blancs radicaux ne sont pas toujours identifiables non plus. « Il s’agit d’une mouvance décentralisée. Il n’y a pas d’« Internationale suprémaciste », alors que Daesh repose sur une structure définie avec des relais médiatiques établis », note Karim Amellal. Ce flou nécessite donc des moyens humains importants en matière de modération. Et si Facebook a annoncé le recrutement de 3 000 modérateurs supplémentaires pour lutter contre les contenus haineux, la tâche s’annonce immense. Hélène Sergent Des sorties et des entrées à prévoir Gouvernement Semaine de changements en vue pour le gouvernement ? La majorité doit entériner lundi sa liste pour les européennes. Nathalie Loiseau, ministre des Affaires européennes et seule candidate déclarée pour mener la bataille, est donc annoncée sur le départ. Un nom circule pour la remplacer  : celui du monsieur Europe d’Emmanuel Macron, Clément Beaune. Le conseiller politique reçoit déjà les éloges de l’exécutif dans la presse. « C’est le meilleur », vante, par exemple, un ministre. Mais Clément Beaune est un homme, et la majorité affaiblirait un peu plus le principe de parité du gouvernement (19 hommes en comptant le Premier ministre, pour 17 femmes). Benjamin Griveaux, porte-parole de l’Elysée, pourrait lui aussi prendre le large. Il voudrait ainsi se consacrer à sa candidature à la Mairie de Paris, ont déclaré plusieurs sources gouvernementales à l’AFP. Comme potentiels remplaçants, Le Figaro parle des secrétaires d’Etat Marlène Schiappa (Egalité femmeshommes), Gabriel Attal (Jeunesse) et Emmanuelle Wargon (Transition écologique). Mounir Mahjoubi, le secrétaire d’Etat au Numérique, s’est, lui, engagé à démissionner s’il remporte l’investiture LREM (en juin) pour les municipales à Paris. Thibaut Le Gal 6 Vendredi 22 mars 2019 Les Sages jugent les tests osseux constitutionnels Migrants Le Conseil constitutionnel a validé jeudi les examens osseux réalisés sur les jeunes migrants pour déterminer s’ils sont mineurs ou majeurs. Les Sages ont admis que ces examens « peuvent comporter une marge d’erreur significative ». C’est d’ailleurs l’une des principales critiques contre ces tests, car cette marge d’erreur est estimée entre dix-huit mois et trois ans. « Un adolescent de 14 ans peut présenter la maturation osseuse d’un adulte », avait dit une avocate à l’audience, le 12 mars. Or, selon le résultat du test, le jeune migrant aura droit ou non à la protection de l’Etat. Les juges constitutionnels ont toutefois estimé que la loi prévoyait suffisamment de garanties. Elle impose notamment la mention de cette marge d’erreur dans les résultats des tests. De plus, selon la loi, ces examens ne peuvent à eux seuls permettre de déterminer si l’intéressé est mineur. Par ailleurs, le Conseil constitutionnel a validé jeudi l’essentiel de la vaste réforme de la justice portée par la garde des Sceaux, Nicole Belloubet. Il faudra parler encore mieux français pour être naturalisé. Le niveau de français exigé pour obtenir la nationalité va être relevé, mais la procédure ira plus vite pour ceux qui remplissent les critères, a affirmé jeudi le Premier ministre, Edouard Philippe. Des mesures après l’attentat à la prison de Condé-sur-Sarthe. Autorisation des « palpations systématiques » au parloir, installation d’un portique à ondes millimétriques, renforts d’effectif. La direction de l’administration pénitentiaire a annoncé jeudi plusieurs mesures pour la prison de Condé-sur-Sarthe (Orne), au lendemain de la levée du blocage des surveillants. Ils l’avaient entamé il y a quinze jours, après l’agression de deux des leurs par un détenu radicalisé. Naufrage dramatique à Mossoul. Au moins 100 personnes sont mortes jeudi dans le naufrage d’un bac sur le Tigre à Mossoul (Irak). Un accident survenu en pleine célébration du Nouvel An kurde.
UN ENFANT QUI A LE CANCER, C’EST INJUSTE. QU’IL N’AIT PAS LE TRAITEMENT ADAPTÉ L’EST ENCORE PLUS. MOBILISONS-NOUS POUR LA RECHERCHE CONTRE LE CANCER DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS. DU 15 AU 31 MARS 2019, FAITES UN DON DE 2 € OU PLUS DANS LES MAGASINS E.LECLERC ET DRIVE PARTICIPANTS. Depuis 16 ans, E.Leclerc est engagé dans la lutte contre le cancer des enfants et des adolescents en soutenant la Ligue contre le cancer. Ensemble, donnons les moyens aux chercheurs de mieux comprendre les spécificités de ces formes de cancer pour permettre de réelles avancées dans leur traitement et leur prise en charge. GALEC – 26 QUAI MARCEL BOYER – 94200 IVRY-SUR-SEINE, 642 007 991 RCS CRÉTEIL.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :