20 Minutes France n°3399 22 mar 2019
20 Minutes France n°3399 22 mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3399 de 22 mar 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : une haine sans limites.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Grand Paris Les opérateurs de libreservice mis à contribution Transports La Mairie a dévoilé des mesures pour encadrer la pratique de la trottinette Adulée ou détestée, la trottinette fait parler d’elle depuis un an, tant elle a envahi l’espace public parisien. De façon souvent anarchique. « C’est un sujet qui nous agace beaucoup. Un sujet d’inquiétude, de vigilance, qui frôle l’exaspération », s’exclame Emmanuel Grégoire. Le premier adjoint à la maire (PS) de Paris, Anne Hidalgo, a ainsi annoncé officiellement jeudi lors d’une conférence de presse qu’une redevance allait bientôt être mise en place pour les actuels et futurs opérateurs du marché – redevance qui concernera aussi les scooters et les vélos en libre-service. « Il ne peut pas y avoir d’utilisation commerciale de l’espace public sans que l’opérateur concoure au financement de l’infrastructure qu’il utilise », justifie Emmanuel Grégoire. F. Guillot/AFP Les 6JOURS Des prixqu’on s’arrache du 16 marsau7avril ! Un adepte de la trottinette à Paris. Ainsi, l’opérateur qui gère, par exemple, moins de 500 trottinettes devra payer 50 € par an et par engin. Pour un véhicule électrique immatriculé, la redevance a été fixée à 78 € pour une flotte de plus de 3 000 véhicules. L’argent « servira notamment à réaliser des emplacements de stationnement » pour les trottinettes, ce qui aura pour conséquence de rendre « à terme » le stationnement « obligatoire dans ces zones dédiées », précise Christophe Najdovski, adjoint aux transports et à l’espace public. Selon Jean-Louis Missika, adjoint à l’urbanisme, 2 500 emplacements doivent être créés, « la plupart dans les interstices des arbres ». Pas « une surprise » Pour les opérateurs contactés par 20 Minutes, l’annonce de cette redevance n’est « pas une surprise »  : « Nous travaillons main dans la main avec la Mairie depuis le début, indique, par exemple, Arthur-Louis Jacquier, directeur général France de Lime. Cette redevance va permettre de mettre en place des infrastructures et, donc, pour nous, d’être là sur le long terme. » Des élus parisiens veulent aller plus loin. Le groupe Parisiens progressistes constructifs et indépendants (PPCI, pro-Macron) compte déposer un vœu au Conseil de Paris pour la diffusion d’une campagne de sensibilisation au port du casque ou encore la mise en place de la verbalisation des trottinettes en stationnement gênant. Romain Lescurieux 2 Vendredi 22 mars 2019 Costume séparableDEFURSAC:veste lainebleue465 € -30% 325,50 € pantalon laine220 € -30% 154 € Blousonnoirzippé AMI 95%viscose, 5% élasthanne 495 € -30% 346,50 € Montre HommeThomasLOUIS PION boîtier 40 mm, braceletmaillemilanaise en acier noir,cadran fond noir 109 € -40% 65,40 € L. Urman/Sipa Condamné à huit ans de prison pour le viol d’une octogénaire. Un homme de 42 ans a été condamné à huit ans de prison par la cour d’assises de Seine-et-Marne pour le viol d’une personne vulnérable, rapporte Le Parisien. En juin 2006, une femme de 86 ans avait été agressée, chez elle, à Claye-Souilly. L’accusé a pu être interpellé en 2014, confondu par un prélèvement ADN alors qu’il était condamné pour violences conjugales. Une aide pour les kiosques saccagés sur les Champs-Elysées. La Ville de Paris annonce jeudi une aide d’urgence de 2 000 € pour sept kiosquiers qui ont vu leur lieu de travail incendié samedi lors des saccages sur les Champs- Elysées, en marge de l’acte 18 des « gilets jaunes ». Un seul kiosque a pu rouvrir, mardi. RCS PARIS 572 232 650 - www.madame.cloud
Grand Paris Paris taillée pour la survie Scénario catastrophe Si la société sombrait dans le chaos, chercher à fuir la capitale à tout prix ne serait pas forcément une bonne idée Vivre à Paris, un enfer ? Eh bien, pas tant que ça. En cas d’effondrement de la société, rester dans la capitale serait plus judicieux que de chercher à rallier une zone rurale, selon des experts que 20 Minutes a consultés dans le cadre du Salon du survivalisme, qui s’ouvre ce vendredi au Paris Event Center (19 e). Alors que l’Ile-de-France compte 12,2 millions d’habitants, dont 2,1 millions à Paris, s’enfuir de la région nécessitera d’affronter de terribles bouchons. L’enfer du chassé-croisé des juillettistes et aoûtiens, ça vous parle ? « De plus, dans une voiture, on ne peut pas mettre grand-chose, souligne Pierre Templar, auteur du blog Survivreauchaos. Il faut des réserves d’essence, de nourriture, d’eau… Si on a une famille avec des enfants, c’est impensable d’envisager cette possibilité. » Et, en admettant que vous arriviez à L’agenda 20 h-2 h VENDREDI Soirée 100% vinyle Plusieurs jeunes artistes parisiens tels que NicolA, Pal Cosmo ou Benny vont vous faire bouger sur des sets house. Le tout, uniquement mixés sur vinyle. Amateurs de son de qualité et de découverte musicale, c’est au Pop Up que ça se passe. Gratuit. Pop Up du Label, 14, rue Abel (Paris 12 e), M° Gare-de-Lyon. 19 h 30 SAMEDI Courts-métrages d’Europe Jour 1 de la compétition Corto, qui permet, dans le cadre du festival de films L’Europe autour de l’Europe, de découvrir 20 courts-métrages produits au sein de l’Union. Au avec vous www.20minutes.fr/paris www.facebook.com/20MinutesParis twitter.com/20minutesparis www.instagram.com/20minutesparis sortir des embouteillages, il n’est pas sûr que votre arrivée à la campagne soit vraiment plus agréable. « Dans un monde de pénurie, chacun veille sur ses intérêts et sur sa famille, rappelle Légendat, auteur du blog Résilienceurbaine. Nombreux sont ceux qui fantasment une vie dans les bois après un effondrement, mais les forêts françaises sont des déserts alimentaires depuis des décennies. Si tout le monde décide d’aller y trouver refuge, elles vont vite devenir très inhospitalières. » L’entraide comme atout Mieux vaut rester chez soi dans un environnement que l’on connaît, un atout de taille en survivalisme. D’autant qu’une grande ville comme Paris a des avantages, à commencer par… les Parisiens eux-mêmes. « La diversité des services fait qu’on y trouve des gens possédant programme, ce samedi  : des réalisations venues de Bosnie- Herzégovine, d’Autriche ou encore de République tchèque. La compétition court jusqu’à mardi. Tarif  : 5 € . Cinéma Saint-André-des-Arts, 30, rue Saint-André-des-Arts (Paris, 6 e). M° Saint-Michel. Pour figurer dans l’agenda, écrivez à paris@20minutes.fr. 16 h 30-minuit DIMANCHE « Full moon party » d’après-match Après Racing 92-Bordeaux, la bodega deviendra plage pour une soirée « full moon party » animée par les DJ de la Fresh Touch. Dès 5 € en achetant une place pour le match. Paris La Défense Arena, 8, rue des Sorins (Nanterre). M° La Défense. Tous les jours, suivez l’actualité de votre région et participez ! grandparis@20minutes.fr fr.linkedin.com/company/20-minutes www.pinterest.fr/20minutes vingt.minutes sur Snapchat Et retrouvez vos infos locales sur WhatsAppT. Reynaud/Sipa (archives) ##JEV#171-54-https://bit.ly/2U1QC2Y##JEV# beaucoup de qualifications différentes et utiles, en particulier les professions médicales, explique Légendat. Du spécialiste en logistique au commerçant alimentaire en passant par les personnels de sécurité ou encore les techniciens, des synergies peuvent être mises en place pour rétablir une certaine normalité. » A la campagne, il peut être risqué de vivre isolé, tandis que, en ville, les « autres » sont autant de partenaires avec qui faire du troc ou s’associer pour s’assurer sécurité et ressources vitales. Par ailleurs, vivre dans un immeuble en cas de chaos n’est pas forcément plus problématique que dans La météo à Paris AUJOURD’HUI ET EN FRANCE DEMAIN 3 Vendredi 22 mars 2019 Le Salon du survivalisme se tient ce week-end au Paris Event Center. matin après-midi matin après-midi 7 °C 16 °C une maison isolée. « Les espaces restreints sont plus simples à sécuriser, souligne Pierre Templar. Un immeuble, il y a une porte à garder. Si vous avez un terrain de 5 ha, il va vous falloir du monde pour le protéger. » En résumé, survivre en ville ne sera pas forcément un énorme désavantage, à condition que les humains (et les Parisiens) s’unissent. « Le survivalisme, ce n’est pas le fantasme malsain d’évoluer dans un monde en ruines, insiste Légendat. Notre but doit être de redonner du bon sens et du souffle à l’échange et à l’entraide entre les citoyens pour créer un peuple fort, résilient et uni. » Marie de Fournas 5 °C 17 °C Les températures continuent de grimper Le temps est printanier sur l’ensemble du pays. Le soleil brille généreusement et les nuages s’estompent. Les températures atteignent un niveau de fin du mois d’avril, allant jusqu’à 20 °C dans le Sud-Ouest.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :