20 Minutes France n°3396 18 mar 2019
20 Minutes France n°3396 18 mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3396 de 18 mar 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,1 Mo

  • Dans ce numéro : sur le terrain des idées...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Culture « Le paysage législatif a changé » Internet Le cofondateur de La Quadrature du Net Benjamin Bayart revient sur le scandale Cambridge Analytica, un an après Survenu il y a un an, le scandale Cambridge Analytica, autour des données personnelles, égratignait l’image de Facebook et de son président, Mark Zuckerberg. Benjamin Bayart, cofondateur de l’association La Quadrature du Net, qui animera la conférence « La démocratie à l’épreuve des réseaux sociaux » au Grand Barouf numérique de Lille, jeudi, revient sur cette manipulation de grande ampleur. Cambridge Analytica a-t-il changé notre manière de voir la démocratie ? Le lien avec la démocratie n’est pas direct. Je ne crois pas que, avec quelques posts finement ajustés, on ait pu modifier lourdement le résultat des élections. En revanche, Cambridge Analytica a montré que différentes familles de margoulins tripatouillent les données personnelles pour faire des HartlandVilla iii GRATUIT SERIESMANIA FESTIVAL INTERNATIONAL — LILLE i HAUTS-DE-FRANCEctaatFiMWuelum f vcoÿnev choses malsaines. Et je constate que les politiciens sont aussi malhonnêtes que les autres. Ce qui met en danger la démocratie, ce n’est pas tant le fait que certaines personnes font n’importe quoi avec les données personnelles, mais le fait que les politiciens trouvent normal d’avoir recours à ces méthodes. Un an après, a-t-on des leviers plus efficaces pour lutter contre ces dérives ? Les leviers existent, mais on les utilise très faiblement. Le texte européen sur les données personnelles interdit de les utiliser pour n’importe quoi. Les personnes doivent donner leur consentement à l’usage qu’on fait de leurs données. A l’heure actuelle, ce n’est pas respecté, puisqu’on utilise vos données personnelles pour cibler la publicité. Si on applique fermement LE FESTIVAL 100% SÉRIES [4:[111 22>30 MARS 2019 21:.1 iir ? Firh de « A loir Rb am arta Nt francmtv OCS Jazwindim S. Salom-Gomis/Sipa 110101010111010100010110111 1001010010000101110010101110 01 PERSONAL DATA010001010111 1011001010101000101010100001 10101010001110010 1 001 100100111101010 01 000100101111011 000110101011110 1 001101010001110 1 010000010001010 01 0100010101010001 11 L’affaire Cambridge Analytica a détérioré l’image de Facebook. le droit européen, c’est interdit. Les textes européens devraient écrire  : « La publicité ciblée est interdite. » Dans le futur, la démocratie va-t-elle renouer avec la discussion politique ? Je pense qu’elle va la retrouver avec Internet, comme outil de communication qui permet à tout le monde de s’exprimer tout le temps et de former des sujets politiques. Il ne s’agit pas forcément de sujets très complexes, mais d’identifier le problème et d’identifier son ennemi. Cela permet de restructurer un paysage de gens qui débattent. Pour le moment, c’est très incomplet. MAGAZINE.com 18 Lundi 18 mars 2019 Si Cambridge Analytica se reproduisait aujourd’hui, cela choquerait-il encore ? Cela ne surprendrait pas comme Cambridge Analytica a pu surprendre, mais cela continuerait de choquer. Le paysage législatif ayant changé, je pense que cela donnerait lieu à des sanctions assez sévères. Je garde comme exemple la sanction de 50 millions d’euros décidée par la Commission nationale de l’informatique [Cnil] et des libertés contre Google. C’est la toute première d’une très longue liste, et les montants vont augmenter. Propos recueillis par Laure Beaudonnet Ubisoft ajuste le tir à Washington « The Division 2 » On peut le dire  : on a sacrément bourlingué dans un Washington postapocalyptique, entre des monuments délabrés comme la Maison-Blanche ou le Capitole. Comment le monde dépeint dans « The Division 2 » (PS4, Xbox One et PC) en est-il arrivé là ? A la suite d’une pandémie qui a démarré lors du Black Friday, avec des dollars contaminés par un virus, on se retrouve face à une sorte de Pour une poignée de dollars revu et corrigé par les Suédois de Massive Entertainment. A plusieurs, c’est meilleur Après un premier épisode qui nous emmenait à New York, Washington sert donc de toile de fond au titre d’Ubisoft. La modélisation de la ville est remarquable. La météo dynamique et les cycles jour-nuit achèvent de la rendre saisissante de réalisme. Cette balade peut se faire seul, mais elle prend tout son sens en multijoueur. Parce qu’il faut se coordonner, mettre en place des tactiques qui prennent en En partenariat avec Ubisoft compte le terrain, « The Division 2 » est un titre d’action où la composition de l’aire de jeu constitue un critère essentiel. Les combattants se cachent, se protègent, passent d’une couverture à une autre pour éviter les tirs ennemis. Des heures plus tard, on garde en tête les monuments visités autant que les moments intenses partagés entre amis. Jean-François Morisse Le jeu d’action se déroule dans une capitale américaine dévastée.
TITANE GRAPHIC 2018 COLUMBIA PICTURES INDUSTRIES, INC., METRO-GOLDWYN-MAYER PICTURES INC., MONARCHY ENTERPRISES S.A R.L. AND REGENCY ENTERTAINMENT (USA), INC. TOUS DROITS RÉSERVÉS. 2019 LAYOUT AND DESIGN SONY PICTURES HOME ENTERTAINMENT INC. TOUS DROITS RÉSERVÉS. MILLENIUM CE QUI NE ME TUE PAb LE NOUVEAU CHAPITRE DE LA SAGA MILLÉNIUM LISBETH SALANDER EST DE RETOUR DISPONIBLE EN DVD, BLU-RAY, 4K ET COFFRET SAGA Vidéo àlaDemande TV d’Orange Tarifs et conditions sur orange.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :