20 Minutes France n°3395 15 mar 2019
20 Minutes France n°3395 15 mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3395 de 15 mar 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 12,9 Mo

  • Dans ce numéro : Koh-Lanta, une barque bien menée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Actualité « Ce n’est pas important, au final » Facebook Ils ont quitté le réseau sans regrets après le scandale Cambridge Analytica avec vous Il y a un an, une photo inondait Twitter. Sur la capture d’écran, on pouvait lire le même message, partagé des centaines de fois  : « Etesvous certain de vouloir désactiver votre compte Facebook ? » Eclaboussé par le scandale Cambridge Analytica – du nom de l’entreprise accusée d’avoir collecté et exploité les données personnelles de 90 millions d’utilisateurs – le réseau social faisait face à un appel au boycott. Certains lecteurs de 20 Minutes ont franchi le pas. « La goutte de trop » « Cela faisait un moment que je voulais quitter Facebook (…), raconte Julien. Apprendre que nos données étaient vendues a été la goutte de trop. J’ai tout coupé du jour au lendemain, mes S. Salom-Gomis/Sipa Certains internautes se sont désinscrits, d’autres ont modifié leurs usages. vrais amis savent où me trouver. Mais j’utilise encore LinkedIn, Whatsappet Snapchat, parce qu’il y a un but précis. » Le scandale a aussi servi de déclic à Mickaël, d’autant plus qu’il avait « l’impression de tourner en rond et de me connecter plus par habitude que par envie », reconnaît-il. Plusieurs internautes nous ont par ailleurs fait part du sentiment de « rasle-bol généralisé » vis-à-vis des pratiques de Facebook. « J’en avais assez de toutes ces publicités ciblées, de la facilité avec laquelle les Gafa se goinfrent sans verser d’impôts à hauteur de leurs revenus, du contrôle des populations, de l’ingérence de certains pays quand il y a des élections, énumère Charles. Pour tout cela, je suis parti. » Certains ont préféré modifier en profondeur leurs usages. « J’ai retiré l’application de mon téléphone, explique Julien. Je ne poste plus de message sur mon mur et je privilégie la communication par SMS, sauf cas majeur. » Si les choix respectifs de nos 10 Vendredi 15 mars 2019 Panne géante Facebook a chuté de près de 3 points à l’ouverture de Wall Street jeudi, la conséquence d’une panne géante de vingt-quatre heures sur son réseau et dont l’origine était, jeudi soir, inconnue. internautes n’ont pas été simples à mettre en place, aucun ne semble les regretter aujourd’hui. « C’était difficile au début, il y a eu comme un manque après dix ans passés sur ce réseau, constate Mickaël. Mes proches se sont habitués à m’envoyer des invitations par SMS. Cette expérience m’a appris à être plus réfléchi sur ma façon d’utiliser les réseaux sociaux et sur les informations que j’accepte ou non de donner. » Guillaume aussi se sent plus serein  : « Avec le temps, cette addiction s’est peu à peu estompée. Je fais plus attention à mon entourage proche. Côté travail, je suis plus productif et je ne m’en porte pas plus mal. » Damien, féru d’informatique, s’attendait à plus de difficultés, mais, en fait, conclut-il, « Facebook, ce n’est pas important, au final ». Hélène Sergent



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :