20 Minutes France n°3394 14 mar 2019
20 Minutes France n°3394 14 mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3394 de 14 mar 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 8,6 Mo

  • Dans ce numéro : des camemberts dans les boîtes aux lettres des députés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Actualité « Tu fugues ou tu fais des efforts » Justice « 20 Minutes » a rencontré des mineurs du centre éducatif fermé (CEF) d’Epinay-sur-Seine « Quand j’ai dit à mes copains que j’étais en centre éducatif fermé (CEF), ils étaient surpris, raconte Léo*. Ils m’ont demandé si je dormais dans une cellule. Je leur ai dit qu’on avait droit à des chambres. » Si l’ado fait la différence entre le CEF et la prison, c’est qu’il a déjà passé deux semaines en détention. En attente de son jugement, il a été placé dans ce centre d’Epinay-sur- Seine (Seine-Saint-Denis). Quatorze autres mineurs âgés de 13 à 16 ans y résident aussi. Une « dernière chance » Sous l’impulsion de la ministre de la Justice, 20 nouveaux CEF devraient voir le jour dès 2021 en France. Présentées par l’autorité judiciaire comme une alternative à la détention, ces infrastructures sont, pour la plupart des jeunes placés, une « dernière chance » avant Changez de métier en gardant votre emploi ! L’informatique crée des opportunités de carrière, le CPF de Transition donne aux salariés le financement de la formation. Vous avez un bon relationnel, êtes logique et motivé... Devenez  : Technicien(ne) support systèmes & réseaux Technicien(ne) supérieurs en réseaux H. Sergent/20 Minutes Choisir l’informatique, c’est choisir l’avenir Contactez-nous  : 01 42 07 14 83 www.gefi-sa.com Dès 2021, 20 nouveaux centres éducatifs fermés verront le jour en France. l’incarcération. « Globalement, les jeunes qui atterrissent ici sont abîmés, lance Yasmine Boutkhili, la directrice de l’établissement d’Epinaysur-Seine. Quarante pour cent ont un dossier MDPH [maison départementale des personnes handicapées] pour des troubles du comportement, de la concentration ou de gestion de la colère. Et 96% d’entre eux ont aussi un parcours auprès de l’aide sociale à l’enfance [ASE]. Ça n’excuse pas les faits qui leur sont reprochés, mais, avoir tout TRI Crédit photo  : iStockphoto VV-1.- wearetogether.fr le contexte, ça nous permet de mieux prendre en charge. » Si les mineurs différencient la prison du centre éducatif fermé, il s’agit bien d’un lieu de privation de liberté. Dans les chambres individuelles que nous montre Léo, les fenêtres ne s’ouvrent pas entièrement et toutes sont grillagées. Les téléphones portables, le tabac et les stupéfiants sont strictement interdits, l’accès à un ordinateur limité aux activités qui en nécessitent l’utilisation et toute sortie doit être demandée par 8 Jeudi 14 mars 2019 Un texte pour mieux juger les mineurs La France juge-t-elle efficacement ses enfants ? Pas suffisamment, selon la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, qui a annoncé en novembre sa volonté de réformer la justice des mineurs par ordonnances. Le texte pourrait être soumis aux parlementaires après l’été. Mais pourquoi le gouvernement souhaite-t-il apporter une 40 e modification à l’ordonnance fondatrice de 1945 ? V Gagner en lisibilité. Au sein du ministère, on considère que « la procédure actuelle est devenue illisible ». « En fonction des alternances politiques, on a eu un empilement de textes qui génèrent aujourd’hui des incohérences et une lourdeur procédurale », abonde Claire Danko, membre du syndicat Unité Magistrats. V Privilégier l’éducatif sur le répressif. « L’ordonnance de 1945, c’était la primauté de l’éducatif sur le répressif, c’était sa force », analyse Laurence Soula, historienne du droit et enseignante-chercheuse à l’université de Bordeaux. Aujourd’hui, la ministre assure que la réforme s’inscrit dans « une stratégie globale de protection de l’enfance ». Les syndicats, eux, pointent la contradiction portée par l’annonce de créer de nouveaux CEF.L. Bonaventure/AFP écrit avant d’être étudiée chaque semaine par le CEF. « Pour moi, le plus dur, au début, c’était de devoir rester ici tous les week-ends », glisse pudiquement Léo. « Même si leur structure familiale est défaillante, la séparation avec leurs proches reste difficile. Ils ont brûlé beaucoup d’étapes dans leur vie, mais ce sont toujours des enfants », analyse Marie-Line Jamard, responsable d’unité éducative d’activité de jour au CEF. La fugue fait partie du quotidien, reconnaît la directrice. Gabriel* s’est fait la belle pendant dix jours  : « Il y a deux côtés dans le CEF. Un côté où tu peux décider de t’en foutre et tu vas fuguer. Et un autre côté où tu peux suivre les activités, t’insérer. Ça peut mal ou bien se passer, mais ça demande des efforts », philosophe-t-il. Aux horaires stricts à respecter s’ajoute aussi l’intégration au groupe. Quelques minutes avant notre entretien, la tension est montée d’un cran entre Gabriel et un autre garçon. « Le centre, c’est une lessiveuse émotionnelle, souligne la directrice. Nous ne sommes pas là pour réparer toute une vie, mais pour prendre soin d’eux pendant un temps limité. » Hélène Sergent * Les prénoms ont été changés. V Quels moyens ? Le budget alloué à la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) se traduit pour 2019 par 17 emplois supplémentaires (et 34 pour les futurs CEF). Un chiffre insuffisant, selon Lucille Rouet, juge des enfants et secrétaire nationale du Syndicat de la magistrature  : « L’urgence est de donner des moyens supplémentaires pour juger ces enfants. Les mesures éducatives mettent du temps à s’exercer parce que la PJJ n’est plus en mesure d’absorber les décisions des juges, qui sont euxmêmes en sous-effectif. » H.S. La ministre Nicole Belloubet.
GALEC - 26 QUAI MARCEL BOYER - 94200 IVRY-SUR-SEINE, 642 007 991 RCS CRÉTEIL Nombre de clienients depuis la créat ion de Voyag yages E.Lecl eclerc erc en 1988. E. Leclerc DÉFENDRE TOUT CE QUI COMPTE POUR VOUS LES CARTES POSTALES, C'EST SYMPA D'EN RECEVOIR, C'EST MIEUX D'EN ENVOYER » » » » » » » » » » 11 millions de Français sont déjà partis en vacances avec Voyages E.Leclerc « « « « « « « « « « 



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :