20 Minutes France n°3392ES 12 mar 2019
20 Minutes France n°3392ES 12 mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3392ES de 12 mar 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 10

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : fin de règne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10  |  Aller à la page   OK
10
SportS Un passé à recomposer Football Pour battre le Barça, mercredi, l’OL pourra s’inspirer de l’exploit réalisé face au Real en 2010 Lazio, Inter, Celtic, Bayern, Liverpool et évidemment Manchester City… Depuis vingt-cinq ans, la liste des victoires de prestige de l’OL à l’extérieur sur la scène européenne est belle à voir. Mais, finalement, l’exploit le plus inspirant, avant le 8 e de finale retour de Ligue des champions mercredi (21 h) à Barcelone, doit être cet inattendu nul arraché à Madrid en 2010 (1-1), synonyme de qualif pour les quarts de C1. « Nous n’avions pas la meilleure équipe et on partait pour souffrir. » Sidney Govou, ex-joueur de l’OL Certes, il y a neuf ans, les hommes de Claude Puel se présentaient au Bernabeu dans une meilleure configuration, après l’avoir emporté à Gerland (1-0), mais quand vous vous retrouvez dans l’antre madrilène face à Cristiano Ronaldo, Kaka, Gonzalo Higuain, Sergio Ramos ou Guti, cette marge peut sembler infime. Sidney Govou, qui a disputé l’intégralité de cette confrontation en aller-retour, ne cherche pas à minimiser les craintes qu’avait son équipe avant cette affiche  : « Nous étions beaucoup moins sereins qu’avant d’autres grands matchs de Ligue des champions dans les années 2000. On savait que nous n’avions pas la meilleure équipe et on partait clairement Zidane revient au real Madrid, neuf mois après avoir démissionné. P.Merle/AFP Pixathlon/Shutter/Sipa ##JEV#37-254-https://bit.ly/2F4MEyl##JEV# En 2010, Miralem pjanic et l’oL avaient éliminé le real de Cristiano ronaldo. pour souffrir. D’ailleurs, nous aurions dû être menés 2-0 après un quart d’heure. Et puis, petit à petit, on s’est rendu compte qu’on pouvait le faire. » Comprendre que même l’ouverture du score ultra rapide de Cristiano Ronaldo n’avait pas abattu cet OL-là, gonflé à bloc avant la rencontre par un texte écrit par LisandroLopez, son leader taiseux de l’époque. « Les triomphes appartiennent à ceux qui ne renoncent jamais », expliquait alors l’attaquant argentin. En gros, prendre un pion d’emblée de Lionel Messi ne doit pas abattre Nabil Fekir et ses partenaires, mercredi au Camp Nou. Un but inscrit et la qualification sera au bout de la même manière. Ce Real-OL en 2010 avait aussi basculé après l’audacieux coaching de Claude Puel, qui remplaçait dès la mitemps Jean-Alain Boumsong et Jean Makoun par Maxime Gonalons et Kim Källström. Un coup tactique payant qui avait débouché sur une superbe égalisation de Miralem Pjanic. « On a souffert, on a lutté, mais on savait qu’on pouvait marquer et on l’a fait », appréciait Lisandroaprès cet exploit. Les images d’archives de ce but ressembleraient presque au superbe mouvement Aouar-Traoré-Dembélé-Terrier, mal conclu il y a trois semaines (0-0). Il s’agissait d’un rare éclair ayant déstabilisé le Barça au Parc OL, mais après tout, Nabil Fekir (suspendu à l’aller) a des allures de Miralem Pjanic, non ? A Lyon, Jérémy Laugier Zidane fait son come-back au Real Football Un départ en pleine gloire, un retour en sauveur ? Neuf mois après sa démission surprise, Zinédine Zidane effectue un retour retentissant au Real Madrid pour remplacer l’entraîneur Santiago Solari, discrédité par ses résultats médiocres, qui avait lui même suppléé Julen Lopetegui en début de saison. Pourtant, en deux ans et demi sur le banc des Merengue, et avec trois Ligues des champions au palmarès, Zidane semblait avoir fait le tour de la question. Mais non. « Zizou » est de retour dans la Maison Blanche après que Florentino Pérez a fait appel à lui à la suite des résultats catastrophiques du Real  : deux clasicos perdus face au Barça et une piteuse élimination en huitième de finale de Ligue des champions face à l’Ajax. « C’est un plus gros défi, a expliqué l’ancien numéro 10 des Bleus en conférence de presse. On vient de me demander  : « Est-ce que tu ne prends pas un risque ? » Mais si on regardait ça, je ne serais pas revenu. Je suis animé par autre chose, c’est un deuxième projet pour moi, pour le club. » Zidane a également assuré avoir reçu des offres d’autres clubs pendant ces neuf mois de pause. « Je ne voulais pas partir dans d’autres équipes, a-t-il indiqué. Je voulais être ici. (…) C’est le meilleur club du monde. » M. Euler/AP/Sipa 10 Mardi 12 mars 2019 « Pas possible d’être plus triste que nous » PSG La dépression guette le club parisien. Moins d’une semaine après l’élimination en Ligue des champions, et avant d’affronter Dijon, ce mardi en match en retard de Ligue 1, Thomas Tuchel est revenu sur l’état d’esprit de ses joueurs et de son staff. « Nos supporters ultras se sentent mal, ils sont tristes, en colère, et tout le monde doit comprendre ça, a assuré le technicien allemand, questionné sur l’hostilité affichée par le Collectif ultras Paris lors de l’entraînement au Parc des Princes, dimanche. Mais ce n’est pas possible d’être plus triste ou plus mal que nous, ce n’est simplement pas possible. » En signe de protestation, le groupe ultra va boycotter le déplacement en Bourgogne, comme l’a annoncé Europe 1. Pour cette rencontre, l’ancien coach du Borussia Dortmund, qui sera privé de Julian Draxler, Edinson Cavani, Daniel Alves et LeandroParedes, souhaite que ses joueurs réagissent comme « des champions. » D’autant que, dimanche, c’est le rival marseillais qui viendra défier le PSG au Parc des Princes.nnru secondes Groenewegen double la mise. Après une journée mouvementée en raison du vent, le Néerlandais a remporté sa deuxième étape de Paris-Nice. Au classement général, Groenewegen est toujours leader. Après avoir chuté, Barguil et Uran ont abandonné. Le fisc espagnol enquête sur Neymar. Selon El Mundo, le Trésor public cherche à savoir si le Brésilien a payé en Espagne les impôts correspondant à sa prime de prolongation au Barça et aux revenus liés à son transfert au PSG, pour 222 millions d’euros. Lyon-Montpellier reporté. La préfecture du Rhône a interdit, lundi, la tenue de ce match de L1, programmé samedi à 17h, en raison notamment des nombreuses manifestations prévues ce jour-là.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :