20 Minutes France n°3391ES5 1er mar 2019
20 Minutes France n°3391ES5 1er mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3391ES5 de 1er mar 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 10

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : du patin et des gadins.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
ActuAlité A Montceau-les-Mines, les « gilets jaunes » restent mobilisés et se retrouvent tous les jours, par tous les temps. Le plein de colère face au portefeuille vide Dans le sillage du grand débat national lancé pour répondre à la crise des « gilets jaunes », 20 Minutes donne la parole aux acteurs de ce mouvement inédit, désormais confrontés à cette même problématique  : rester visible. A Mantes-la-Jolie, Saint-Dizier et aujourd’hui Montceau-Les-Mines… la série se décline en reportages publiés chaque vendredi jusqu’au 8 mars. #Restervisible La question du pouvoir d’achat est au cœur du mouvement Il n’est pas encore 10 h que déjà, sous un soleil qui chauffe doucement le visage, Yves est là. Dans sa voiture, assis au côté de son vieux père dont il s’occupe, il attend que d’autres camarades arrivent. Sur le rond-point du Magny à Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire), les « gilets jaunes » restent mobilisés et se retrouvent tous les jours, par tous les temps, sur ce camp où une caravane et un petit chapiteau leur offrent le confort nécessaire pour passer les journées. Au centre, une grande table chargée de victuailles ravit ceux qui ont un petit creux ou une petite soif. Des gâteaux, chips, boissons fraîches et café offerts par des locaux – particuliers et petits commerçants – solidaires de leur mobilisation. Des produits en partie achetés au Géant Casino, l’un des supermarchés de la ville. C’est là-bas, fin décembre, qu’un groupe de « gilets jaunes » a constaté de nombreux écarts entre les prix affichés en rayons et sur le ticket de caisse. Pris la main sur l’étiquette, le groupe Casino a présenté ses excuses, plaidant l’erreur humaine « et les difficultés logistiques de mettre à jour les prix de milliers de références ». « J’ai commencé ma petite grève personnelle. Les supermarchés, c’est fini pour moi. » Fatima, « gilet jaune » « Il y a un terreau fertile à la révolte à Montceau, c’est l’héritage de la culture des mines, c’est en nous », assure Jean-Pascal, chauffeur de taxi, qui aimerait bien « qu’on arrête de croire que les « gilets jaunes » sont des « cassos » ou des casseurs, parce qu’on bosse nous, mais on ne s’en sort pas ». Malgré des soucis de santé, Christine, « gilet jaune » du Creusot qui vit avec 800 € par mois de pension d’invalidité, ne fait « jamais un vrai repas » et se nourrit exclusivement « de yaourts premier prix, de baguettes viennoises et de biscuits secs, mais je ne veux pas demander de l’aide à mes enfants ou aux Restos du cœur, j’ai bien trop honte ». En attendant un changement politique, et lassées de se sentir « prises pour des vaches à lait qui n’ont plus de lait », Sabrina et Fatima se verraient bien zapper les supermarchés de leur quotidien. « J’ai commencé ma petite grève personnelle  : les supermarchés, c’est fini pour moi, indique Fatima. J’ai mes légumes du jardin, je fabrique moimême mes produits ménagers et j’apprends à faire ma lessive. J’en ai marre de cette surconsommation qui nous plombe le porte-monnaie et le moral quand on n’a les moyens de rien. » Nicole, elle, a déjà lancé le mouvement à Paray-le-Monial, petite ville à quelques kilomètres de là. « Gilet jaune » de la première heure, elle vit avec « 599, 69 € par mois ». Cette auxiliaire de vie à la retraite essaie de mettre en place « un marché parallèle. On démarche les petits producteurs locaux – maraîchers, éleveurs, volaillers, fromagers – pour briser un cercle vicieux  : quand on n’a pas d’argent, on achète les produits les moins chers, on mange de la merde bourrée d’additifs et de graisses, ça rend gros, ça bousille la santé et ça vous file le cancer. Là, on veut valoriser le travail des producteurs locaux, et avoir les moyens de s’offrir une alimentation saine et bonne sans se ruiner, c’est du gagnant-gagnant pour tout le monde. » A Montceau-les-Mines, Anissa Boumediene A. Boumediene/20 Minutes 4 Vendredi 1er mars 2019 L’Etat français condamné par la Cour européenne Justice La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) a rendu jeudi un arrêt condamnant la France pour le « traitement dégradant » subi par un Afghan de 12 ans à l’époque du bidonville de la « Jungle » de Calais. Dans cet arrêt de la chambre que 20 Minutes a pu consulter, la CEDH indique qu’il y a effectivement eu « violation de l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’homme ». Cet article interdit les traitements inhumains ou dégradants. La CEDH a estimé que les autorités françaises s’étaient rendues coupables de « défaut de prise en charge » d’un « mineur non accompagné étranger avant et après le démantèlement des camps de fortune installés dans la zone sud de la lande de Calais ». Le jeune Afghan relève « de la catégorie des personnes les plus vulnérables de la société », estime la Cour, précisant qu’elle « n’est pas convaincue que les autorités ont fait tout ce que l’on pouvait raisonnablement attendre d’elles pour répondre à l’obligation de prise en charge » de cet enfant. Epidémie de rougeole à Val- Thorens. Au fil des semaines, le nombre ne cesse de grossir. Quarante-sept cas de rougeole ont été recensés dans la station de ski de Val-Thorens depuis la fin du mois de janvier selon l’ARS, agence régionale de la santé. Dix-huit premiers cas avaient été enregistrés entre le 1er et le 8 février. Il s’agissait majoritairement de jeunes adultes saisonniers résidant dans la station. Le prix du tabac en hausse. Ça continue de monter. Le prix des cigarettes augmente de 50 à 60 centimes ce vendredi, sous l’effet d’une hausse des taxes prévue par le gouvernement, qui vise un paquet à 10 € fin 2020, afin de réduire la consommation de tabac en France. Le Smecta déconseillé aux enfants de moins de 2 ans. L’Agence du médicament recommande d’éviter de donner du Smecta, médicament contre la diarrhée, aux tout-petits, en raison de la possible présence d’infimes quantités de plomb. Il n’est pas non plus recommandé chez la femme enceinte.
Dix News Cétacé intrigant comme découverte La trouvaille, particulièrement rare, trouble les biologistes. Une baleine à bosse a été retrouvée échouée au beau milieu de la mangrove dans l’île de Marajó, dans le nord du Brésil, rapporte le magazine Géo. Le cadavre de l’animal, vraisemblablement décédé depuis quelques jours, reposait sur le dos. Il a été découvert par des habitants, alertés par la présence de nombreux vautours qui volaient au-dessus de la carcasse. Le cadavre du cétacé, long de près de huit mètres, 2 Les lutteurs de sumo sur le fil du rasoir Barbant. Les autorités japonaises du sumo ont décidé d’interdire les barbes jugées « indécentes », appelant les lutteurs à soigner leur apparence lors des compétitions. Cette interdiction fait partie d’une série de nouvelles règles bannissant également tatouages et ongles trop longs, selon un porte-parole de l’association japonaise de sumo (JSA). Certains lutteurs superstitieux refusent d’abandonner moustache, collier ou barbe de trois jours pendant les tournois, convaincus que cela leur portera chance, mais la JSA ne tolérera plus cette pratique. 9 Nos internautes ont du talent Une plage du Morbihan. K. Ito/AP/Sipa 3 Le député Jean Lassalle… de spectacle Jean Lassalle s’est bien amusé mercredi au Salon de l’agriculture. Le député des Pyrénées-Atlantiques a trouvé une partenaire pour quelques pas de danse, alors que la banda L’Impériale Bordeaux animait le salon. Habitué à faire le show, Jean Lassalle avait déjà improvisé un paquito sur l’air de la « Peña Baiona », pour fêter sa dernière victoire aux élections législatives dans la circonscription béarnaise. 4 Un bébé né à 268 g qui est en bonne santé Poids plume. Un nourrisson né prématurément et pesant alors 268 grammes a rejoint son domicile en bonne santé. La naissance de ce fœtus avait été provoquée à 22 semaines de grossesse, en raison d’un arrêt de croissance. Il était alors si petit qu’il tenait dans la paume de la main d’un adulte. Jamais au monde un garçon aussi petit au moment de l’accouchement n’avait quitté la maternité sain et sauf après cinq mois d’hôpital. 5 Deux clients n’en pincent pas l’un pour l’autre Deux personnes ont été arrêtées après qu’une bagarre a éclaté dans un restaurant de fruits de mer à Huntsville, en Alabama (Etats-Unis). Les clients, qui se sont disputés pour des pinces de crabes qu’ils attendaient depuis vingt minutes, se sont jetés sur les crustacés et ont utilisé leurs pinces comme des armes. 6 La grotte de Lascaux devient vraiment timbrée Comme chaque année, La Poste va mettre à l’honneur le patrimoine français à travers une série de timbres. Le site des grottes de Lascaux, situé sur la commune de Montignac en Dordogne, a été retenu parmi plus de mille demandes. Vendu 88 centimes, le timbre va être fabriqué à 700 050 exemplaires. 5 Vendredi 1er mars 2019 ne présente aucune trace de blessure. Selon les premières observations des biologistes, il ne s’agit pas d’une baleine adulte mais d’un jeune baleineau, âgé d’un an environ. Pour l’heure, les scientifiques sont incapables d’expliquer la présence du cétacé sur cette île de la forêt amazonienne, loin de son ##JeV#171-60-https://bit.ly/2GPwR3F##JeV# habitat naturel. Selon Géo, il est donc possible que le baleineau ait été séparé de sa mère et qu’il se soit perdu en route, jusqu’à venir s’échouer au large de l’île de Marajó. Une baleine à bosse a été retrouvée échouée dans la forêt amazonienne. Lorraine B. Cette photo nous a été envoyée par Lorraine B. Vous êtes doué pour la photographie ? Envoyez vos images à contribution@20minutes.fr ou postez-les sur Instagram avec le hashtag #nosinternautesontdutalent Vos photos ne seront destinées qu’à cette rubrique. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données  : https  : //www.20minutes.fr/politique-protection-donneespersonnelles HO/Acervo Instituto Bicho d’Agua/AFP Près d’un an après avoir été épinglée pour des contrôles fictifs, la société Streeteo, l’un des deux prestataires employés par la Mairie de Paris pour contrôler le stationnement dans la capitale, aurait-elle délivré des contraventions injustifiées ? C’est ce que laisse penser une vidéo Facebook visionnée plus de 66 000 fois depuis sa mise en ligne. « Ça, c’est de l’arnaque ! A tous les automobilistes, faites attention, il ne faut pas venir porte de Versailles, ce sont des voleurs. Je peux vous montrer, 180 voitures ont des contraventions, plus ou moins », s’y offusque Jackson Suriam, rédacteur en chef de la revue Oceana Magazine, en montrant, tickets à l’appui, que 7 Une idée à donner à tous les parents La mère du petit Junwooe, quatre mois, a offert un sac contenant des petits cadeaux à chacun des 200 passagers d’un vol Séoul-San Francisco. La jeune maman a souhaité les dédommager à l’avance pour la gêne occasionnée par les pleurs de son bébé. À l’intérieur, la maman avait glissé des bouchons d’oreille et des friandises. 8 Etre généreux, c’est du gâteau Alors que la nuit était froide à Greenville, en Caroline du Sud, aux Etats-Unis, Emerson et Maya, deux jeunes scouts étaient derrière leur stand de gâteaux. Un passant a eu pitié de leur sort et a acheté la totalité de leur boîte de gâteaux afin qu’elles puissent rentrer se réchauffer. L’homme a quand même dépensé 540 $ (475 € ) en biscuits. Non, la Mairie de Paris n’a pas 10 verbalisé des automobilistes en règle deux véhicules dotés d’un ticket de stationnement ont reçu une amende aux alentours de 16 h 50 alors qu’ils ont payé leur place jusqu’à 17 h 30 ou 18 h passées. Mais, à y regarder de plus près, on peut constater que le numéro de plaque d’immatriculation indiqué sur le premier ticket de stationnement ne correspond pas à celui de la voiture garée à côté – à une lettre près. Une erreur qui peut donc légalement entraîner une contravention, connue sous le nom de FPS (forfait post-stationnement), « que vous pouvez dans tous les cas contester », indique le site Streeteo. Alexis Orsini 20 Minutes lutte contre les fake news. Un doute ? Ecrivez à fakeoff@20minutes.fr

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :